O’Boys, tome 1 – Thirault / Cuzor (2009)



Mississipi, 1931. Huck Finn vit avec son grand frère, Tom,  dans la terreur de leur père, alcoolique notoire qui les éduque à la force de ses poings.
Une tragédie arrive et le père est mené en prison. Huck est alors placé chez un éleveur de poisson-chat. Faisant foin de l’éducation qu’on cherche à lui imposer, Huck préfère vagabonder et trainer dans les juke-joints, sorte de bar-cabaret où les noirs viennent y chanter le blues. Il y rencontrera Charley, jeune noir travaillant pour l’éleveur et avec qui il fuira, par suite d’une cascade de circonstances que je vous laisse découvrir !

Vous aurez bien sûr reconnu les personnages de Huckleberry Finn ! Ce 1er album d’une trilogie à venir est effectivement une libre inspiration du roman de Mark Twain.
Véritable récit d’aventures, nous allons suivre nos 2 compères dans leur péripéties à travers une Amérique raciste et bien-pensante. Cette histoire d’amitié improbable, lié par la passion du blues, est montré avec bcp de tendresse.
Car cet album est aussi un bel hommage au blues et la mention d’un guitariste prodige qui aurait vendu son âme au diable rappelle bien sûr la célèbre légende de Robert Johnson.
Le dessin, haut en couleurs, rend parfaitement bien l’ambiance d’une Amérique sudiste, dur dans sa nature comme chez ses hommes.

Un très bel album qui augure une suite de qualité qu’on attendra avec impatience !

Note : ****

Editions Dargaud – 13,50€

Si la vie de Robert johnson vous intéresse, vous pouvez lire le manga « Me and the devil blues » chez kana, formidable récit qui retrace sa vie et sa légende !

2 comments for “O’Boys, tome 1 – Thirault / Cuzor (2009)

  1. 6 août 2009 at 6 h 58 min

    cet album me tente beaucoup mais le dessin me rebute un peu. Je vais te faire confiance  Pareil pour Matteo de Gibrat. Là le dessin ne me rebute pas mais il y a tant de BD. difficile de choisir. Je la lirai sans doute. ton avis m’y invitant.

    • 6 août 2009 at 7 h 13 min

      Merci pour ta confiance Laetitia ! J’espère que tu seras agréablement surprise. Ce sont réellement 2 très bons albums. Ne travaillant plus en librairie, j’essaie du coup de les choisir avec soin parmi la profusion de sorties ! Gibrat est une valeur sûre du rayon BD. Peut-être en as-tu déjà lu. Quant à O’boys, le dessin n’est pas un problème (enfin je l’espère !), on est emporté par l’histoire de Huck ! En tout cas, j’attends ton avis quand tu les auras lus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *