Je ne suis pas mort – Hiroshi MOTOMIYA (2009, One-shot)

jenesuispasmortOkada Kenzo est un comptable au chômage. Écumant les agences pour l’emploi, il se fait recaler car il utilise toujours un boulier à la place de l’ordinateur qui le fait vomir. Sa femme et ses enfants l’ont abandonnés et ont pillés l’argent du compte. Bref, il ne reste plus aucun espoir pour ce sexagénaire qui décide d’en finir. Mais c’était sans sans compter le destin… Le suicide ayant raté, il accepte la vie qui lui est encore offerte et décide de vivre dans la nature.

One-shot très intéressant qui dénonce en filigrane la fin du plein emploi au Japon et ses répercutions catastrophiques sur les salary-man et leur famille. En effet, de nos jours, nombreux sont les employés qui se retrouvent au chômage et cachent à leur famille leur déchéance, quitte à se suicider quant la pression est trop forte. Sur ce thème, je vous conseille d’ailleurs le film japonais  » Tokyo Sonata » de Kiyoshi Kurosawa.
On retrouvera aussi dans le manga une critique de la société consumériste et de son productivisme ainsi que du manque de conscience écologique. Notre héros découvre une décharge sauvage au mépris de la nature où il trouvera plein d’objets encore utilisables mais mis au rebut par des gens peu scrupuleux.
L’auteur souligne aussi le cynisme des enfants qui ne pensent qu’à leur père que dans le but de retrouver sa dépouille et toucher l’assurance-vie…
Ce personnage de Robinson Crusoé, échoué dans la forêt est passionnant et très attachant. Retournant aux vraies valeurs de la terre et de la communion avec la nature, Kenzo Okada nous donne une belle leçon de vie où le gaspillage et l’intérêt n’ont pas leur place.

A noter, l’auteur est très connu pour son manga « Salary-man Kintaro », devenu culte au Japon (mais non traduit en France).

jenesuispasmort2

jenesuispasmort3

Note : ***


Editions Delcourt – 7,95€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *