Elizabeth Bathory – Croci / Pauly (09-2009)

 

Hongrie, 16ème siecle. Jonathan Harker, convalescent à l’hopital, reçoit de la part de Soeur Agatha un manuscrit qui serait le journal de la Comtesse Elizabeth Bathory.
Débute alors le récit de la vie de cette belle femme qui cache un terrible monstre sanguinaire en elle.
Avide de cruauté dès son plus jeune âge, elle grandit en se dirigeant de plus en plus vers le vice et le crime. Mariée contre son gré à un mari qui la laisse seule, elle assouvit ses désirs auprès de sa cousine et de jeunes filles, servantes insignifiantes trouvées ici et là. Le sadisme et le crime mettront un point final à ses atrocités.
Je ne vous en dirais pas plus pour vous laisser découvrir le parcours pavé de mauvaises intentions de la comtesse Bathory, mais sachez que cet album est assez sanglant et immoral… Sexe, tortures et meurtres, rien ne nous sera épargné. Les âmes sensibles passeront leurs chemins.

Croci, qui nous avait déja enchanté dans ses précédents albums consacrés à Dracula et à d’autres femmes sanguinaires, conclut son cycle vampirique avec cet album. On y retrouve son superbe dessin en couleurs directes, ses personnages aux traits fins et anguleux, les intérieurs de châteaux plongés dans la noirceur. Les pleine page ou doubles pages de paysages enneigés ponctués d’arbres squeletiques nous plonge dans une atmosphère froide et aux accents gothiques. Malgré la noirceur du récit, les teintes restent légères et adoucissent un temps soit peu l’ambiance. Francoise-Sylvie Pauly, la compagne de Croci, a su rendre à travers son texte la personnalité d’une meurtrière et en a fait un portrait subtil et pudique qui contraste fortement avec la violence des dessins.

On apprendra dans la postface que Croci souhaitait « dénoncer la banalisation de la pornographie macabre » et que la violence de ses illustrations dérangea sa compagne.
En effet, Elizabeth Bathory ne laissera personne indifférent. Ce personnage historique qui a réellement existé a effectivement été accusé de meurtres et de torture. Surnommé la Dame sanglante, elle est à rapprocher de Dracula pour son goût du sang et de la beauté éternelle.
Si vous voulez en savoir plus sur son histoire, lisez l’article de wiki ici.

Ce personnage sulfureux est donc à découvrir pour les amateurs de vampires…et les autres !

Laetitia la liseuse l’a pprécié également !

Note : ****

Editions Emmanuel Proust – 19,90€




16 comments for “Elizabeth Bathory – Croci / Pauly (09-2009)

  1. 7 décembre 2009 at 9 h 34 min

    Pas vraiment mon trip, cette femme. Je passe.

    • 7 décembre 2009 at 0 h 41 min

      Comment ça ? tu n’aimes pas les femmes prédatrices ?

  2. Ys
    7 décembre 2009 at 0 h 26 min

    Ah, j’aime déjà les planches que tu montres, j’y retrouve le superbe « Dracula ». Je vais quand même le feuilleter en librairie avant de l’acheter, parce que je sens que mes filles vont aussi sauter dessus (mais bon, ce ne sont plus des enfants…)

    • 7 décembre 2009 at 0 h 40 min

      Oui effectivement, on retrouve la même « pâte » que dans Dracula ! Tes filles sont grandes certes mais il est vraiment violent, je tiens à te prévenir… (bains de sang, corps suspendus à des crochets de bouchers, scènes de sexe à plusieurs, tortures,…) bref que du bonheur lol

  3. 7 décembre 2009 at 2 h 29 min

    Gloups… Je vais passer mon chemin. Je ne suis pas fan des prédateurs, homme ou femme.  

    • 7 décembre 2009 at 8 h 42 min

      hum… moi je dis qu’il faut voir lesquels…

  4. 7 décembre 2009 at 3 h 53 min

    c’est un album qui ne laisse pas de marbre assurément. Je viens de terminer l’intégral de Dracula et je suis toujours aussi impressionnée par le graphisme. Je pourrais admirer une planche pendant une éternité. c’est magique !

    • 7 décembre 2009 at 8 h 43 min

      Oui j’ai vu ça ! Je suis étonnée qu’en tant que grande fan de vampires, tu ne l’ais pas lu avant !
      Je suis bien d’accord, ses dessins sont splendides ! Les avoir en affiches me plairait (enfin pas les scènes sanglantes lol)

  5. 7 décembre 2009 at 2 h 37 min

    Je viens de finir une histoire assez glauque avec un supposé vampire alors heu…je passe (pour le moment en tout cas car cette bd me tente bien quand même, tu remarqueras que c’est la deuxième que tu réussis à me faire noter en peu de temps, c’est un exploit! )

    • 7 décembre 2009 at 3 h 07 min

      et moi qui croyais que tu étais une forte femme
      Exploit, peut-être… mais je te raconte pas la suite !
      Je viens de lire la dernière bd de Manu Larcenet et je crie au chef d’oeuvre !!!!!!! Tu vas être obligé de le noter !!
      Billet à venir cette semaine…

  6. 8 décembre 2009 at 2 h 35 min

    J’ai repéré cette BD chez Laetitia la Liseuse qui en disait beaucoup de bien, mais je n’ai pas encore été voir à la médiathèque si elle y était ! Par contre, si tu t’intéresses à cette femme hors du commun, je te conseille deux ouvrages, « La Comtesse sanglante » de Valentine Penrose (Imaginaire Gallimard) et « La comtesse sanglante » d’Andréi Codrescu (roman gothique) …

    • 8 décembre 2009 at 3 h 10 min

      Ah merci pour ces références érudites ! Laetitia lit aussi son précédent dyptique Dracula… A mon avis, elle va beaucoup aimé aussi !!

  7. 9 décembre 2009 at 0 h 32 min

    Je l’ai lu (rapidement) en librairie et j’avais apprécié l’histoire (sanglante, c’est le moins qu’on puisse dire) et le graphisme (magnifique, froid, glacial même)…

    • 9 décembre 2009 at 9 h 07 min

      Bah alors, et le billet qui va avec ?

  8. 18 décembre 2009 at 2 h 32 min

    J’aime énormément le graphisme… et ça m’intéresse, en plus!!  Et hop, sur la liste!

    • 18 décembre 2009 at 3 h 49 min

      oui, c’est ce qui accroche d’emblée ! et un de plus, un !

Comments are closed.