Koryu d’Edo – Dimitri Piot (11-2009)


Koryu d Edo

Le Japon, de nos jours.
Koji se débat entre deuil maternel et bagarres avec de jeunes garçons qui l’importunent régulièrement. Sa seule porte de sortie : le dessin dont il aimerait faire son métier (dessinateur de manga).
Parrallèlement, il cotoie Atsumi, une camarade de classe dont le père est historien. Cette dernière cherche à se rapprocher de Koji qui reste distant, jusqu’au jour où elle lui parle du travail de son père sur l’origine et l’histoire d’une série d’estampes anciennes qu’il restaure.
Jour après jour, Atsumi lui en fait le récit. Ces estampes racontent la fuite d’un samourai, à l’époque d’Edo, qui a eu une liaison avec une des concubines de son maitre. Pourchassé par ce dernier, il est recueilli par des aubergistes à qui il racontera son histoire, pour le meilleur et pour le pire…
Peu à peu, Koji va s’ouvrir, trouver sa voie et l’amour.

Ce premier album de Dimitri Piot est une belle réussite. L’auteur réussit à mener en parallèle deux récits auxquels il associe à chacun un style graphique différent. Le récit du samourai est traité à la manière des estampes anciennes alors que l’histoire de Koji et d’Atsumi tire un peu sur le manga. Piot a su mêler avec succès ses différentes influences : occidentale et asiatique pour nous donner un album  qui a su faire le lien entre ces différentes cultures.
Outre un travail graphique indéniable, on y suivera 2 intéressantes histoires d’amour à des époques différentes que le lecteur pourra habilement mettre en parallèle.

Découvrez donc cet album très maitrisé qui vous emportera dans un Japon médiéval plutôt romantique !

Les premières planches sont à lire ici.

Et découvrez son blog : http://blog.dimitripiot.com/



Note : ****

Editions Glénat – 14,99€

Koryu d Edo 3

 

Koryu d Edo 6


Koryu d Edo 2


Koryu d Edo 4


 

10 comments for “Koryu d’Edo – Dimitri Piot (11-2009)

  1. 26 décembre 2009 at 1 h 05 min

    Tout ne me plaît pas dans le graphisme (la dernière planche, par exemple), mais j’aimerais bien pouvoir découvrir cet album en bibliothèque.

    • 27 décembre 2009 at 2 h 22 min

      Ah oui ? Pourtant, son travail est extrêmement intéressant je trouve.
      A mon avis, ça va pas être facile de le trouver en biblio : premier album d’un auteur inconnu… A moins d’être super pote avec les bibliothécaires comme certaines…

  2. Ys
    26 décembre 2009 at 3 h 21 min

    Une BD sur le Japon sans le manga, ça devient intéressant ! Avec un nom pareil, l’auteur n’est pas japonais je pense ?

  3. 28 décembre 2009 at 3 h 20 min

    Le Japon médiéval, comme c’est étonnant venant de toi

    Je t’ai taguée miss (hé oui encore ^^).

    • 28 décembre 2009 at 3 h 24 min

      Oui n’est-ce pas ? ^^
      Quant au tag, j’ai bien compris que j’étais abonnée à tout ceux qui te passaient entre les mains. On va dire que je vois ça comme une marque d’affection…
      (tu ne perds rien pour attendre !)

  4. 29 décembre 2009 at 9 h 24 min

    Bof… pas tentée, je passe mon tour…

    • 29 décembre 2009 at 0 h 38 min

      Dommage ! Mais je ne t’en veux pas

  5. 31 décembre 2009 at 8 h 31 min

    J’aime bcp le dessin ! Magnifique ! Je rêve de découvrir le Japon un jour !

    • 1 janvier 2010 at 4 h 39 min

      Ah ben, on peut se donner la main ! En plus, tu nous rapporterais de jolies photos !

Comments are closed.