Saint Kilda, Livre 1 – Bertho / Chandre (05-2009)

saint kilda 1

1860. Darius Kongley est un jeune biologiste, fils d’un grand industriel britannique et promis à un grand avenir. Son mariage est déjà arrangé avec la fille d’un autre grand patron, histoire de conclure une alliance économique. Pourtant, contre l’avis de tous, il soutient une thèse sur le thème controversé des idées de Darwin. Résultat : puni par son père, il est envoyé sur l’archipel écossais de Saint-Kilda pour y étudier la faune et la flore pendant deux ans.
Vu comme un exil, son séjour commence assez mal. Les habitants l’accueillent d’un très mauvais oeil et le soupconne d’être un envoyé du diable.
Découvrant une société aux moeurs peu ordinaires, il se met à étudier cette communauté vivant en autarcie depuis 1000 ans. Les femmes partagent leurs couches avec plusieurs hommes sans jalousie, le mot Arbre est inconnu, …
Mais peu à peu, Darius soupçonne cette société d’apparence utopique et secrète de cacher quelques secrets. Jacob, le pasteur, semble diriger d’une poigne de fer la population et les manipuler à sa guise, sous couvert de religion. Des jeunes filles disparaissent lors de « nuits des esprits ». Et son ancien mentor avec qui il correspond parait être venu sur l’île et avoir laissé un mauvais souvenir… Que découvrira donc le jeune homme ?

saint kilda 2Archipel de Saint-Kilda


Se basant sur des faits historiques réels (l’archipel est resté coupé du monde jusqu’en 1920… et est classé au patrimoine de l’humanité !), cet album nous plonge dans une ambiance d’aventures et de mystères. Au fil des flash-backs, nous découvrons une société vierge et autarcique. Les moeurs sont vus et étudiés par les yeux d’un ethnologue-biologiste et on participe à la fascination du héros devant un tel état de nature.
La narration est assez rythmée, alternant et opposant la vie sur Saint Kilda avec celle, beaucoup plus artificielle et conformiste, de la société victorienne. Des parenthèses sur le héros et sa future promise allègent le récit et l’ambiance mystérieuse qui sourd sur l’île.
Le suspense est ménagé et le premier tome se termine sur de nombreuses interrogations dont nous aurons les réponses dans le 2ème et dernier tome.
Attirée par la jolie couverture, j’ai pourtant assez peu retrouvé le graphisme qui m’interessait malgré quelques jolies planches en couleurs directes. Les paysages sont plutôt joliment traité mais les scènes d’intérieurs et de villes sont criardes

Bref, un thème original, une construction intéressante et un album agréable à lire mais qui ne m’a pas vraiment emballée.

Le deuxième tome est attendu pour Février 2010.

Note : ***


Editions Emmanuel Proust, Atmosphères – 13,90€

saint kilda 3

saint kilda 4

10 comments for “Saint Kilda, Livre 1 – Bertho / Chandre (05-2009)

  1. 9 janvier 2010 at 8 h 26 min

    J’aime beaucoup le graphisme et donc je crois bien que je vais me laisser tenter !! ;-)

    • 9 janvier 2010 at 4 h 18 min

      Celui de la couverture m’avait beaucoup attirée mais l’intérieur, un peu déçu… J’attends ton avis alors !

  2. 9 janvier 2010 at 9 h 10 min

    Finalement, tu as l’air plutôt déçue par cette BD…
    Dommage que l’intrigue ne soit pas suffisamment consistante car cet album me tentait bien ! L’histoire est plutôt attrayante et j’aime beaucoup la couverture, le graphisme.

    • 9 janvier 2010 at 4 h 20 min

      Oui je dois dire que ce n’est pas la BD du siècle mais ça se laisse lire. Le thème est intéressant tout de même ! Tente-là quand même si tu la trouve en bibliothèque !

  3. 9 janvier 2010 at 8 h 27 min

    Le scénario a l’air prometteur ou alors c’est toi qui raconte trop bien !!! Je le note pour le chercher en médiathèque.

    • 9 janvier 2010 at 0 h 40 min

      oui je pense que le tome 2 peut être intéressant !

  4. 9 janvier 2010 at 9 h 27 min

    Si je le vois à la bibliothèque, pourquoi pas…

    • 9 janvier 2010 at 0 h 41 min

      oui voilà, je ne pense pas que ça mérite l’achat tout de même…

  5. 15 janvier 2010 at 2 h 59 min

    Je le note. Rien que le nom de Saint-Kilda me fait rêver :-)

    • 15 janvier 2010 at 8 h 42 min

      AH bon ! Moi, je ne connaissais pas cet endroit avant de lire la BD !

Comments are closed.