Chronique d’une mort annoncée – Gabriel Garcia Marquez (1981)

chronique-mort1Au cœur d’un petit village d’Amérique du Sud, l’effervescence règne. L’évêque doit passer par le village et chacun veut être aux premières loges pour la bénédiction. Les habitants vont également vivre la noce tant attendue entre Bayardo san roman et la belle Angela Vicario. Après les festivités, tout le monde rentre se coucher et les époux, consommer leur nuit de noces. Hélas ! Bayardo découvre que sa femme n’est pas vierge. Cette dernière va alors désigner, sans grande conviction, Santiago Nassar comme le coupable. Les frères Vicario n’ont alors d’autre solution pour laver l’honneur de leur sœur d’aller tuer le fautif.

L’originalité du roman s’annonce dès le début :
« Le jour où il allait être abattu, Santiago Nasar s’était levé à cinq heures et demie du matin. »
Nous savons dès lors qu’il y aura meurtre, nous connaissons les meurtriers et leurs motivations. Alors que reste-t-il à dire ?
Et bien, la question est de savoir comment cela a-t-il pu être possible alors que tout le monde était au courant… Car en effet, les frères Vicario se sont bien gardés d’agir en toute discrétion mais ont clamés à tout va leur intention de tuer, dans l’intention éventuelle que quelqu’un les en empêche. Pourtant, cela ne sera pas…
Garcia Marquez va s’attacher à nous conter le déroulement des heures précédent le meurtre, tout en abordant le passé de certains protagonistes. Angela est une jeune fille qui n’a pas envie de se marier mais accepte sans grande difficulté un homme qui ne lui a jamais fait la cour. Bayardo est l’homme le plus riche du village mais cache des origines inconnues. Santiago Nassar, insouciant et innocent, ne se doute de rien alors que tout le village est au courant.

 » La plupart de ceux qui se trouvaient au port savaient qu’on allait tuer Santiago Nasar. Don Lazaro Aponte, colonel de l’académie militaire en retraite et maire du village depuis onze ans, l’avait salué d’une signe des doigts. « J’avais toutes mes raison de croire qu’il ne courait plus aucun risque », me dit-il. Le père Amador ne s’en était pas préoccupé d’avantage. « Quand je l’ai vu sain et sauf, j’ai pensé que tout cela n’avait été qu’une turlupinade. » Personne ne s’était demandé si Santiago Nasar était prévenu, car le contraire paraissait à tous impossible. « 

En effet, la nouvelle se propage à toute vitesse, enfants, curé, commères, chacun y va de son avis mais personne ne fait rien pour agir, persuadé que la nouvelle est parvenue aux oreilles du principal intéressé.
Bref, Garcia Marquez réussit à faire monter le suspense alors que l’issue de l’intrigue est déjà connue. On assiste à une véritable tragédie, non dénoué d’humour quand on pense à certaines scènes quelque peu picaresques. Le destin se joue des hommes et ce qui aurait pu être facilement évité ne le sera pas.

Malgré tous les points positifs de ce roman, considéré souvent comme un chef d’œuvre, je dois dire que je suis un peu resté en dehors de l’histoire… Je l’ai abordé sans rien savoir du sujet et de la technique narrative et j’ai été quelque peu déstabilisé. J’ai retrouvé la verve qui m’avait tant plu dans Cent ans de solitude mais uniquement par petites touches.
Lu un peu trop vite fait pour faire plaisir à Cynthia et profiter de cette lecture commune pour sortir le bouquin de l’abysse où il était tombé, je suis persuadée qu’une deuxième lecture me le fera apprécier bien plus…

-

L’avis de Cynthia, Neph, Pimprenelle, …

Editions Grasset (1981) – 14,50€
Editions Grasset, Cahiers rouges (2002) - 6,90€
Editions Livre de poche (2007) - 3€

-

Objectif-PALObjectif PAL : # 16

30 comments for “Chronique d’une mort annoncée – Gabriel Garcia Marquez (1981)

  1. 24 février 2010 at 1 h 49 min

    Rha!! Ma PAL me tue! Encore un en attente depuis belle lurette… Il est sans cesse repoussé pour cause de nouveautés alléchantes! Vivement les vacances! (ouiii mais quand?!!)

    • 25 février 2010 at 8 h 43 min

      Ouais ben moi j’ai pas de vacances et je suis tout autant menacée par cette PAL…

  2. 24 février 2010 at 3 h 15 min

    Ah ben tu vois quand tu veux
    Pour me faire plaisir? Quand je pense que je t’ai proposé cette lecture commune pour faire baisser ta PAL (la mienne aussi accessoirement ^^) !
    En fait, ce roman serait même comique si il n’y avait pas cette mort à la fin, enfin au début, enfin t’as compris quoi lol

    • 25 février 2010 at 8 h 46 min

      Quel sens du sacrificice… Que ferais-je si tu n’étais pas là !
      Comique, oui tu as raison ! Tu devrais cent ans de solitude d’ailleurs ! Il va beaucoup plus de ce côté là, celui-là !
      (je t’écris ce week-end,enfin !  j’ai 3 jours !)

  3. 25 février 2010 at 8 h 12 min

    a lire donc!!!

    • 25 février 2010 at 8 h 47 min

      Oui et pour moi, a relire aussi pour mieux l’apprécier !

  4. 25 février 2010 at 8 h 15 min

    Ce n’est pas mon préféré de Marquez. Comme tu le remarques si bien, il n’y a pas le souffle de 100 ans de solitude ou même de L’amour au temps du Choléra.

    • 25 février 2010 at 8 h 48 min

      Ah, ton avis me rassure un peu. Faudrait que je relise 100 ans !

  5. 25 février 2010 at 9 h 15 min

    Je suis d’accord avec Marie, ce n’est pas non plus mon préféré de Garcia Marquez.
    En revanche, il y a un rythme dans le récit, assez langoureux, qui m’a beaucoup plu. Si tu veux continuer dans ta découverte de Garcia Marquez, je te conseille Mémoire de mes putains tristes, qui est merveilleux.

    • 25 février 2010 at 3 h 17 min

      Bon toi aussi tu me rassures alors ! J’avais vraiment l’impression d’être passé à côté d’un chef d’oeuvre, encensé par tous…
      Je ne connais pas le titre que tu cites… A voir un de ces 4 !

  6. 25 février 2010 at 1 h 18 min

    Je l’ai souvent eu en mains et à chaque fois reposé. Qqch en moi résiste et ton billet me conforte dans ce sens.

    • 25 février 2010 at 3 h 18 min

      Je te dirais d’aller voir plutôt du côté de Cent de solitude si tu ne le connais pas !

  7. 25 février 2010 at 1 h 33 min

    Grr overblog! Je réécris mon commentaire…
    Au sujet du blog it : tu peux parler de livres de voyages sur ton blog, tu sais. j’en ai lu, il y a parfois de bons documents, qui prolongent ou préparent le voyage.
    Je suis contente de voir que tu peux t’éclater dans le rayon BD

    • 25 février 2010 at 3 h 26 min

      Je ne suis pas sure de tout comprendre…
      Tu sais qu’il existe déjà une section littérature de voyage sur le blog ? Bon ok ça fait un moment que je n’y ai rien publié mais bon…!
      mais en fait, mon interrogation portait sur le fait que je me suis éclaté à conseiller en Bd comme autrefois quand je gérais ce rayon.et que je ne retrouve pas aujourd’hui cet enthousiasme en Tourisme… hélas…
      Donc tout ça n’avait rien à voir avec le blog…

  8. 25 février 2010 at 3 h 54 min

    Merci pour le lien ! Je l’ai vraiment adoré, je ne suis pas très objective pour le coup :)

    • 26 février 2010 at 1 h 34 min

      De rien ! Tu n’as pas à t’excuser de tes coups de coeur !!

  9. 25 février 2010 at 7 h 15 min

    Ce que j’appelle le blog it c’est le choco express, les news du moment!
    J’espère qu’on remarquera tes performances en rayon BD, on ne sait jamais.

    • 26 février 2010 at 1 h 36 min

      Ben oui, ça j’avais  compris ! Je ne comprenais pourquoi tu me parlais du blog… Rien à voir avec mon boulot…
      Choco à la masse

  10. 25 février 2010 at 8 h 20 min

    Pareil pour moi, c’est loin d’être mon préféré, le récit est peut être trop court, on a pas le temps de s’installer…

    • 26 février 2010 at 1 h 37 min

      Décidemment, il ne fait pas tant l’unanimté que ça… Je ne suis donc pas un ovni !

  11. 27 février 2010 at 3 h 00 min

    Noté pour retrouver la verve de Garcia Marquez que j’ai adoré dans Cent ans de solitude et encore plus dans L’amour aux temps du choléra.

    Et merciiiiiiiii (je t’ai envoyé un mail !)

    • 27 février 2010 at 2 h 56 min

      Ben moi j’y ai pas vraiment sa verve jusement…
      Quant à mon envoi, ce fut un plaisir !

  12. 27 février 2010 at 9 h 30 min

    Il est dans ma PAL, Pimprenelle me l’avait offert à l’occasion d’un petit jeu gagné sur son blog, il fait partie des livres qui doivent ABSOLUMENT sortir de la PAL !

    • 27 février 2010 at 3 h 08 min

      Je constate que tu fais partie des chanceuses qui gagnent des trucs ^^
      Pour moi, c’est pas un indispensable mais si ça peut diminuer ta PAL…!

  13. 28 février 2010 at 4 h 29 min

    Moi j’avais bien aimé « Chronique d’une mort annoncée », je l’ai trouvé plutôt cocasse ! Mais en même temps je n’en ai lu aucun autre de Marquez, je vais essayer « Cent ans de solitude » :) !

    • 28 février 2010 at 7 h 53 min

      C’est un gros morceau ! mais qui m’a bien plus plu que celui-là !
      Sinon je t’ai enfin répondu par mail !

  14. 1 mars 2010 at 1 h 35 min

    Il est dans ma lal depuis longtemps, mais bon… J’ai un peu la flemme de m’y attaquer pour de bon.

    • 1 mars 2010 at 8 h 47 min

      Pourtant il se lit très très vite !

  15. 1 mars 2010 at 3 h 11 min

    Ah non, je ne suis pas chanceuse du tout (plus poisseuse que moi tu meurs !). Mais là, c’était le jeu des extraits, il fallait trouver de quel roman étaient tirés les extraits (je suis trop forte hihi).

    • 1 mars 2010 at 9 h 55 min

      Lol ouais ben moi j’aurais pas réussi ce genre de test, j’ai trop une mémoire de poisson rouge…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *