Fables amères – Chabouté

 

fables-ameres-1 Le génial Christophe Chabouté a encore frappé et nous offre encore un très bel album.
« Fables amères » est une succession de tranches de vie qui se suivent sans rupture narrative. Les anecdotes se suivent sans se ressembler et plonge le lecteur dans l’ordinaire de la vie.
Une petite fille qui vient réveiller ses parents, une cliente désagréable qui pourrit la caissière, une relation amicale virtuelle, un pianiste d’ambiance, le métro à une heure d’affluence, …
Chacune de ses histoires pourrait être la votre ou celle de votre voisin.
Les paroles sont comme d’habitude réduites au minimum et la force de son dessin en noir et blanc se passe de commentaires !

Vous penserez que ces histoires sont anecdotiques et quelconques… et pourtant quand vous aurez découvert leurs chutes, vous ne pourrez que voir les choses sous un autre œil !
Chabouté a réussi l’exploit de donner à chacune une fin inattendue qui révélera toute l’ironie de la vie ! Des fins pleines d’amertume et de silence qui en disent bien plus sur l’égoïsme des hommes et sur la misère humaine.
Nous avons tous été un jour désagréable, égoïste, aveugle, ne pensant pas à ce que l’Autre en face de vous peut bien penser, qu’elle a été sa vie, quel est son ressenti.

Je ne vous raconterais pas le sujet de ces minis récits pour ne pas déflorer le pouvoir de la conclusion du récit, excepté celle-ci : elle tient en 6 pages.
On voit une jeune maman et sa fille arriver à la caisse d’un supermarché. La petite fille intimidée observe la caissière du coin de l’œil. Cette dernière lui sourit chaleureusement sans arriver à la dérider. Elle continue ouvertement jusqu’à ce que la maman sorte à sa fille qu’elle fait bien d’observer la dame car si elle continue à « ne pas bien apprendre à l’école », elle « finira par travailler ici comme la dame ». Stupéfaction !
Elle n’est pas la plus marquante mais si je l’ai choisie, c’est pour son réalisme….
Car figurez-vous que cette histoire est véritablement arrivé à une de mes collègues libraires… Une maman a clairement tenu le même discours devant la libraire elle-même…. Stupéfaction bis, non ?!

Bref, je ne peux que vous conseiller très chaudement ce petit bijou d’humanité qui en montrant les travers plus ou moins conscients de nos proches, et par là de nous même, nous incitera à montrer plus d’attention à ceux qui en manquent cruellement !

 

 fables-ameres-2

 

 

 fables-ameres-3

 

fables-ameres-4

 

Titre : Fables amères
Auteur :
Chabouté
Editeur : Vents d’Ouest
Date de parution : Mars 2010
Prix : 12 Euros
103 pages

 

19 comments for “Fables amères – Chabouté

  1. 21 avril 2010 at 9 h 23 min

    Je le note mais je ne pense pas qu’il soit déjà dispo à la biblio … je pense qu’il doit être en commande !

    • 25 avril 2010 at 3 h 43 min

      A ne pas rater, tu penses bien !

  2. 21 avril 2010 at 9 h 53 min

    De toute évidence, je dois découvrir Chabouté.

    • 25 avril 2010 at 3 h 46 min

      Plus qu’une évidence, une nécessité à mon humble avis !

  3. 21 avril 2010 at 0 h 25 min

    Maintenant que grâce aux blogs j’ai fait connaissance avec Chabouté je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin celui là parait très sympa

    • 25 avril 2010 at 3 h 56 min

      J’espère que ta découverte ne s’arretera pas là et que tu continueras d’apprécier ! Moi j’adore son travai! :)

  4. 21 avril 2010 at 1 h 50 min

    Oui, cela a l’air sympa…

    • 26 avril 2010 at 0 h 06 min

      et bien plus encore !

  5. 22 avril 2010 at 3 h 11 min

    C’est rigolo comme anecdotes ! Je suis sûre que ces clients n’ont même pas réalisé à quel point ils étaient rustres !

    Pour ma part, je peux aussi être rustre et maman indigne, mais dans une autre direction : j’inciterai plus tard mes filles à être libraires pour pouvoir camper à volonté dans leur librairie… 

     

     

    • 26 avril 2010 at 0 h 25 min

      Rigolo…ça dépend pour qui ! Odieux sans s’en rendre compte… je sais pas, je ne leur trouve aucune excuse en tout cas !

      Quant à la vocation de tes filles, je ne peux qu’approuver !

  6. 22 avril 2010 at 7 h 35 min

    J’adore cet auteur. Il faut que je trouve cet album..

    • 26 avril 2010 at 0 h 25 min

      Si tu es fan, tu ne peux pas le rater !

  7. 22 avril 2010 at 9 h 36 min

    C’est marrant, je crois savoir que « les Tribulations d’une caissière » d’Anna Sam contient exactement la même anecdote. Et mon père me l’a sortie une fois aussi (pas devant une caissière heureusement) quand je ramenais de piètres résultats en maths…

    A force de t’entendre parler de ce Chabouté je vais finir par craquer ! (mais il en faudra plus pour me faire lire intensivement de la littérature asiatique je le crains ^^).

     

     

    • 26 avril 2010 at 0 h 31 min

      Pourtant faut être bon en chiffres pour être caissière ! lol

      Ben voui miss, c’est tout de même MON chouchou à moi. Tu vas devoir y passer un de ces quatre…

      Pour les asiatiques, je vaincrais

  8. 25 avril 2010 at 5 h 17 min

    Ah, je note avec enthousiasme !!

    • 26 avril 2010 at 0 h 51 min

      Ah !! Merci Antigone ! Je ne sais pas si tu connais Chabouté mais j’espère sincèrement que tu appréciera ce dessinateur que j’aime tant !

  9. 12 janvier 2011 at 5 h 48 min

    Merci de ce billet qui m’a donné envie de me plonger dans Chabouté ! J’ai adoré !

    • 16 janvier 2011 at 4 h 42 min

      Je suis une ultra-fan alors ce que tu me dis me fait très plaisir !!

Comments are closed.