Le garçon dans la lune – Kate O’Riordan

 

 

garçon dans la lune 1

 

Auteur : Kate O’Riordan


   Joelle Losfeld, janvier 2008, 275 pages, 21€

Folio, Juin 2009, 351 pages, 7,10€

 

 

 

Nous sommes en pleine terre irlandaise avec Julia et Brian, un couple que les 10 ans de mariage a quelque peu usé. Julia gère le foyer de manière tyrannique et les reproches à l’égard de son mari se font constants.

Accompagnés de leur fils de 7 ans, Sam, ils quittent Londres et partent passer quelques jours dans la sombre maison familiale de Brian, auprès de Jérémiah un père taciturne dont l’éducation semble avoir laissé des traces indélébiles dans l’esprit de son fils. Hélas, le pire arrive et provoquera le délitement du couple. Contre toute attente Julia ressent alors le besoin de se réfugier auprès de son beau-père, homme silencieux et secret tandis que Brian tombe dans une apathie maladive qui fait craindre pour sa santé mentale.

 

 » Pas de larmes. Juste des frémissements et des hoquets et de nouveau le calme et le vide. Et une douleur tenace, lente et presque exquise d’une manière insupportable, comme une note de violon prolongée. « 


 

garçon dans la lune 2

 

Voilà une chouette histoire familiale, plombante comme il se doit ! Car si vous ne sortirez pas de votre lecture bourré de joie de vivre, vous serez néanmois enchantés par la finesse et la qualité de l’analyse psychologique de cette famille à problèmes. Kate O’Riordan sait disséquer l’âme humaine et elle le fait plutôt bien !

 

Sam est un enfant étrange qui aime revasser et voit dans la lune un garçon qui crie. Brian a été élevé à la dure par un père tout puissant qui a donné une vie de misère et de travail, à sa femme et à ses enfants. La mort accidentelle de son petit frère semble toujours le hanter et le culpabiliser. Jérémiah, devenu veuf, se mure dans son silence et refuse d’évoquer toute forme de passé, se rattachant à sa femme ou à ses enfants. Edward, son autre fils, est un homme un peu raté : bègue et célibataire, il ne sait toujours pas répondre aux attaques haineuses de son père. Julia ne supporte plus les petits travers de son mari et souffre de la vie parfaite de sa soeur à qui elle se compare.

 

  » Dans une ligne droite, à l’approche d’un feu vert, il freinait en prévision du passage au rouge ; dans la même situation, elle collait le pied au plancher. Au bout de dix ans de mariage, c’était la différence la plus significative qu’elle aurait pu citer s’ils s’étaient retrouvés devant le tribunal pour divorcer. « 

 

 

 

Une famille bourré de failles donc, et de secrets bien enfouis…


 

garçon dans la lune 3

 

Aussi, quand Julia décide de vivre pour un temps auprès de Jérémiah, elle ne se doute pas de ce que sa venue va provoquer. Cherchant à oublier Brian et le drame qu’il a provoqué, elle trouvera son équilibre auprès de cet homme bourru qui lui parle à peine et ne lui pose aucune question. S’abrutissant de travail de ferme, la jeune femme cherche à se libérer de ses démons.  Peu à peu, à travers les histoires des voisins et d’Edward, elle va apprendre l’histoire dramatique de cette famille. La découverte et la lecture du journal caché, tenue par la mère de Brian sera l’élément fédérateur autour duquel la  vérité sortira au sein de la famille, plombé par des années de non-dits et de haine.

Alternant entre les souvenirs brumeux d’un Brian qui se laisse à moitié mourir, les découvertes de Julia, le journal de la mère ou les anecdoctes des voisins et amis,  le lecteur va remonter le fil du passé et découvrir la haine qui habite les membres de cette famille, rongé par des reproches qui couvent depuis plusieurs dizaines d’années.

 

La vérité qui éclatera fera souffrir, beaucoup souffrir mais apaisera aussi ,d’une certaine façon, les protagonistes de ce drame familial. 

 

 


 

« Le garçon sur la lune » est un roman extrêmement fort qui nous fait pénétrer dans l’âme humaine, qui parle de secrets familliaux, de deuil, de pardon, du poids de la culpabilité qui vous entraine à certains actes inconsciemment,…

 

Un excellent roman donc !

 

 

 

Les avis de Lily, Cuné, Amanda, Theoma, Bladelor,

 

 

 

 

21 comments for “Le garçon dans la lune – Kate O’Riordan

  1. 21 juillet 2010 at 2 h 49 min

    Tout à l’heure, au moment de piocher un nouveau livre dans ma PAL, je l’ai eu en mains… puis reposé au profit de Harlem, de Eddy L. Harris. Après ta piqûre de rappel, ça sera sûrement pour la prochaine fois.

    • 23 juillet 2010 at 1 h 45 min

      Décidemment, des parallèles se font souvent entre nous !

      T’es bon pour l’inscrire pour ta lecture suivante !

      Par contre, je ne connais pas du tout ce Harlem…

  2. 22 juillet 2010 at 6 h 28 min

    Je le note une fois de plus , merci !

    • 23 juillet 2010 at 2 h 20 min

      C’est pas le tout de le noter… il va falloir l’attaquer !!

  3. 22 juillet 2010 at 6 h 38 min

    Je l’ai noté juste après avoir lu « pierres de mémoire » que j’ai adoré. Il faut juste que je trouve le temps ..

    • 23 juillet 2010 at 2 h 21 min

      J’avais noté aussi « pierres de mémoire » mais j’ai trouvé celui-là pour 2€ donc bon, ce fut sans regret !

  4. 22 juillet 2010 at 7 h 49 min

    Je n’ai toujours rien lu cet auteur, ce sera pour ma prochaine période irlandaise… Je reviens toujours à la littérature irlandaise un jour ou l’autre !

    • 23 juillet 2010 at 2 h 22 min

      Je dois dire que la littérature irlandaise m’attire beaucoup aussi même si je ne l’ai pas encore beaucoup découverte jusqu’à présent. Moi aussi, j’y reviendrais donc !

  5. 22 juillet 2010 at 3 h 13 min

    Un livre de plus dans ma liste !

    Au fait, voici un lien pour mon 3ème roman japonais dans le cadre de ton challenge :

    http://reves-de-lecture.over-blog.com/article-memoires-d-une-geisha-yuki-inoue-53920599.html

    Je peux m’inscrire pour le niveau Samouraï (salut révérence devant le maître du  challenge) s’il te plait (deuxième salut révérence devant le maître du  challenge) ? lol !

     

    • 23 juillet 2010 at 2 h 29 min

      Comment, un niveau samourai !?? Même si tu ne lis pas de bd, tout n’est peut-être pas perdu pour toi !

      Bref, je suis ravie !

       

  6. 23 juillet 2010 at 2 h 30 min

    Mouais je ne suis pas trop tentée. Ca a l’air trop dur !

    • 26 juillet 2010 at 2 h 50 min

      C’est sûr, c’est loin d’être gai… Alors avec ta petite âme sensible…

  7. 28 juillet 2010 at 1 h 27 min

    Onm’en a dit beaucoup de bien, de ce livre.  Faudrait juste me décider à le lire!  J’ai un peu peur de sortir de là complètement amochée…

    • 30 juillet 2010 at 8 h 38 min

      L’ambiance est noire mais après, il n’y a pas de scènes choquantes dans ce roman. ça mérite qu’on s’y arrete !

  8. 1 août 2010 at 0 h 35 min

    Des mois qu’il est dans ma PAL… lui aussi…

    • 3 août 2010 at 8 h 47 min

      Ben alors, qu’est ce que tu fous ?!

  9. 3 août 2010 at 8 h 50 min

    C’est bien la question que je me pose

    • 4 août 2010 at 4 h 58 min

      En même temps, je crois qu’on se la pose toutes un peu !

  10. 25 août 2010 at 9 h 57 min

    Je n’avais pas accroché du tout à cette femme qui se réfugie chez son beau-père qu’elle n’apprécie guère … je n’ai pas réussi à m’identifier à elle ni à ressentir des sentiments pour ce qu’elle vivait.

    • 25 août 2010 at 0 h 46 min

      Je ne me suis pas identifiée à l’héroine mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier le portrait psychologique que l’auteur en fait. Après, c’est vrai qu’elle est assez torturée.

  11. 2 mars 2011 at 0 h 10 min

    Moi aussi j’ai adoré!!!!!!!!!!!!!!!

Répondre à Choco Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *