L’invitation – Jim / Mermoux


 

 

invitation-1.jpg

 

 

Scénariste :  Jim

Dessinateur : Mermoux

Editeur : Vents d’ouest

Date de parution : Avril 2010

Prix : 18 €

156 pages

 

 

 

Imaginez… Il est 2h du mat’, vous et votre compagne êtes en train de dormir et vous êtes réveillé par un ami qui vous appelle à l’aide : sa caisse est en rade et il vous demande de venir le chercher à 1h de route de chez vous. Forcément ça énerve. Vous avez juste envie de dormir et ce coup de fil vous pourrit la vie.

 

Et bien, c’est ce qui arrive à Raphaël. Il s’apprête à se recoucher et oublier ce coup de fil mais c’est sans compter sa copine qui lui rappelle que les amis c’est fait pour ça. Raphaël part donc aider Léo avec des pieds de plombs. Alors quand à son arrivée, il comprend que c’était une blague de Léo pour tester ses amis, Raphaël le prend très très mal malgré l’ambiance festive qui règne…

 

«  A 3 heures du mat’, ça m’amusait de voir qui viendrait, qui viendrait pas… »

 

Pourtant quelques semaines plus tard, un soir d’ennui, Raphaël se lance à son tour dans ce test stupide pour un résultat bien différent…. et qui sera l’occasion d’une longue discussion entre Raphaël et Léo sur la notion d’amitié.

 

Un test d’amitié stupide certes mais qu’on serait tous curieux d’en connaitre le résultat !

C’est d’ailleurs inspiré d’un épisode de la vie de Jim qui s’est réellement trouvé en rade en pleine nuit… Le premier pote appelé se défile mais la deuxième vient le dépanner. Une expérience qui lui est resté et lui fait dire : «  il m’a semblé que finalement je tenais peut-être là un plus joli départ de fiction que de vraie vie… »

 

Ces deux amis, radicalement différents, aux caractères opposés vont confronter leur idée de l’amitié. Leurs relations n’ont pas toujours été simples. Léo est un homme enjoué, sur de lui et Raphaël, plus renfermé et taciturne, s’est souvent senti en concurrence avec lui. Léo a pleins d’amis, Raphaël n’en a pas vraiment.

La discussion est houleuse et chacun campe sur ses positions. Le poids des années pèse et peut éloigner. Ils ne repartiront pas fâchés mais ne se verront pas avant un moment.

Le temps passe donc et les deux amis se retrouveront à l’occasion d’un repas très spécial, réunissant bon nombre d’entre eux. Léo y révélera ses failles et Raphaël, sa force, ou plutôt la force de l’amitié.

 

Car cet album est une véritable ode à l’amitié.

 

A travers les relations de ces 2 amis, Jim s’interroge sur la valeur de l’amitié. Est-elle mesurable ?  Doit-on toujours être d’accord avec ses amis ? Doit-on se protéger avant de se donner à l’autre ? Peut-on toujours compter sur ses amis ? Peut-on tout leur demander ?

Des questions universelles qu’on s’est tous posés consciemment ou pas.

 

Cet album offre peu d’action et fait la part belle aux discussions intimistes. On y trouvera même un côté théâtral, les scènes étant d’ailleurs découpées en actes.

Le dessin est agréable et met en valeur l’intensité de ces échanges en ne surchargeant pas le décor. L’histoire se passant majoritairement la nuit, les couleurs sont douces et sombres. Le papier donne un rendu mat qui me plait assez et son toucher est extrêmement agréable. On regrettera juste parfois le manque de nuance et de lisibilité.

 

Je dois dire que, pour ma part, cet album m’a complètement bouleversé !

L’amitié étant un sujet qui me tient énormément à cœur, j’ai retrouvé dans cet album tout les paradoxes qu’on peut éprouver dans l’amitié.

La scène finale est d’autant plus forte que le lecteur comprend enfin que malgré leurs différences, leurs désaccords, Raphaël et Léo n’en restent pas moins des amis.

Et être un ami, c’est savoir être là quand l’autre a besoin de vous…Quand c’est réellement nécessaire et pas pour un test à la con…


  « L’amitié, c’est gérer les affinités. L’amour, c’est concilier les différences ».

 

Chacun ressentira, vivra cet album selon son vécu. Certains le trouveront peut-être quelconque, peu profond ou que sais-je encore…

Pour ma part, je vous avouerais même que, si j’avais lu cet album chez moi, à l’abri des regards, j’aurais pleuré comme une madeleine…. Ce qui n’est pas peu dire !

 

Bref c’est un album sensible, plein de subtilité qui, après le très chouette « Petites éclipses » des mêmes auteurs, continuent dans la même veine intimiste et vous invitent à vous pencher sur ses élancements du cœur purement désintéressés et dont vous oubliez peut-être parfois l’importance…

 

Et pour la peine, je dédie cet article à mon cher Matthias qui ne le lira probablement pas mais sait-on jamais… 

 

L’avis de Ys que j’ai réussi à convaincre :) J’attends les zotres ! ^^

 

 

invitation-3.jpg


invitation 2

 


invitation-4.jpg

39 comments for “L’invitation – Jim / Mermoux

  1. 29 juillet 2010 at 0 h 45 min

    Un billet qui me donne très envie de découvrir cet album étant également très attachée aux valeurs de l’amitié. Tiens, je me demande si je serais allée dépaner le copain en question. Hi hi, il aurait d’abord fallu que son coup de fil me réveille, et ça c’est pas gagné

    • 30 juillet 2010 at 8 h 41 min

      Moi j’ai déjà connu ce genre de situation ! Un dépannage moral qui m’a bien réveillé…

  2. 29 juillet 2010 at 1 h 32 min

    Effectivement j’ai déjà entendu parler en bien de cet album ! J’aime le thème de l’amitié…

     

    • 30 juillet 2010 at 8 h 48 min

      Tu sais ce qu’il te reste à faire : prier pour qu’un miracle arrive !

  3. 29 juillet 2010 at 2 h 22 min

    Je la note !

    • 30 juillet 2010 at 8 h 49 min

      C’est parfait !

  4. 29 juillet 2010 at 2 h 29 min

    Ah celui-ci aussi je l’ai lu ! Mais même si j’ai bien aimé, la fin m’a pas trop emballé. Je l’ai trouvé trop bavarde et je n’ai pas été touché par ce que fait l’ami (je me rapelle plus som prénom) sur scène…

    Donc un album bien mitigé pour moi. Je trouve que Larcenet arrive à faire passer 30 fois plus de choses en écrivant 15 fois moi.

    Et j’ai repris les mises en ligne sur mon blog depuis hier ! Si tu trouves le temps…

    • 30 juillet 2010 at 2 h 42 min

      Ah dommage… J’ai lu des critiques mitigées dessus aussi. C’est pour ça que j’ai précisé que les avis variraient selon son propre ressenti. Les bavardages m’on beaucoup parlé, je m’y suis pas mal retrouvé.

      Bon pour la mémoire, l’ami chante une vieille chanson. Mais c’est la façon et le pourquoi qui m’a beaucoup marqué.

      Sinon, oui, Larcenet est qd mm plus fort… mais ceci est une autre histoire

      Contente de voir la reprise des hostilités…euh des chroniques lol

      Je passerais quand je pourrais ! En plus, j’aperçois de la bulle…

  5. 30 juillet 2010 at 0 h 30 min

    Vu également un billet sur cette BD, mais je ne sais pas, je n’arrive pas à me laisser convaincre… bon, il faut dire que je ne suis pas très BD non plus :)

    • 30 juillet 2010 at 2 h 43 min

      C’est une bonne raison ! quoique…

  6. 30 juillet 2010 at 9 h 07 min

    Prier ? Miracle ? Voilà des gros mots que j’ai bannis depuis longtemps de mon répertoire !!!  

    • 30 juillet 2010 at 2 h 58 min

      N’essaies pas de mettre du religieux là où il n’y en a pas pour mieux esquiver !

  7. 30 juillet 2010 at 6 h 08 min

    Vaste sujet que l’amitié mais somme tout très intéressant. Je suis curieuse d’y lire les réflexions qui y sont soulevées.

    • 30 juillet 2010 at 3 h 06 min

      Tu l’auras compris cet aspect là m’a beaucoup touché.

  8. 30 juillet 2010 at 0 h 30 min

    Moi je crains que cela me mette trop le bourdon !

    • 30 juillet 2010 at 3 h 13 min

      ben pourquoi ? Au contraire, l’album se termine en montrant que l’amitié peut résister au temps et aux différences. C’est beau, je trouve !

  9. 31 juillet 2010 at 8 h 14 min

    J’ai eu quelques déceptions en amitié

    • 3 août 2010 at 0 h 25 min

      Hélas, qui n’en a pas eu ? Mais certaines valent toutes les autres et je reste sur ses souvenirs là ! ça a un côté très romantique en fait !

  10. 31 juillet 2010 at 9 h 34 min

    « L’amitié c’est gérer les affinités, l’amour c’est concilier les différences »

    Très juste et je note d’ailleurs cette jolie phrase dans mon carnet de citations ;)

    Bon je note cette bd et je te jure que ça n’a aucun rapport avec mes recherches du weekend en vue de ce que tu sais lundi lol

    • 3 août 2010 at 0 h 42 min

      N’est-ce pas ?!

      Attention, par contre, il s’agit d’une citation de je ne sais pas quel auteur… La BD l’a reprend juste.

      Alors, t’as commencé à lire des albums ? Des tom-tom et nana ?

  11. 3 août 2010 at 0 h 52 min

    T’es vraiment une mauvaise

    Si tu veux tout savoir, j’ai feuilleté (^^) Klezmer de Joann Sfar et un des 3 tomes du « Photographe » de Daniel Lefèvre !

    • 4 août 2010 at 4 h 46 min

      Une mauvaise ? Alors que je ne pense qu’à ton bien et à ta culture d’embauche !

      PAs lu Klezmer mais l’auteur est une référence. Le photographe est à lire aussi ! Alors tu t’y ais mis ?!

  12. 7 août 2010 at 8 h 11 min

    Je note ! Pour moi et pour la bibli !

    • 8 août 2010 at 3 h 13 min

      Je ferais pareil si j’étais bibliothécaire !

  13. Ys
    12 août 2010 at 1 h 23 min

    C’est pour moi « j’attends les zotres » ? j’espère que non, hein… je ne fais pas de billets sur toutes les BD que je lis, pas le temps toujours… j’ai lu Le bleu est une couleur chaude : j’ai aimé, mais ça reste quand même très traditionnel dans le traitement du sujet (je veux dire par là que je n’ai pas été surprise).

    • 14 août 2010 at 6 h 34 min

      Ben non, c’était pas pour toi, vu que tu as rendu ta copie pour cet album ci ! C’est plutôt pour ceux qu’on aura réussi à convaincre !

      Décidement, il n’y a que moi qui m’emballe pour Le bleu… Evidemment, ça ne révolutionne rien mais le sujet est assez peu abordé et j’ai trouvé que c’était traité avec énormément de sensibilité. Tu verras, on reparlera d’elle plus tard !

  14. 16 août 2010 at 5 h 30 min

    Tu n’as peut-être pas convaincue Mathias mais moi si ;-)

    • 18 août 2010 at 1 h 00 min

      Et bien, je n’aurais pas tout perdu !

      Tu feras un billet si tu le lis ?

  15. 23 août 2010 at 4 h 08 min

    Oh la la il faut que je la lise, le mot du libraire ayant réussi à convaincre mon copain de l’acheter!

    • 23 août 2010 at 5 h 07 min

      Et ton copain n’a pas réussi à te convaincre, lui ?! A moins qu’il ne l’ai pas encore lu non plus…

  16. 23 août 2010 at 5 h 40 min

    Et si, il a lu et confirmé… Mais je crois que je manque de temps!!

    • 23 août 2010 at 8 h 27 min

      t’as bien 30 min de libre pour lui ! ;)

  17. 25 août 2010 at 0 h 02 min

    L’idée de départ est vraiment intéressante et l’histoire m’a l’air sympathique mais j’accroche un peu moins au graphisme (sans que ce soit la cata … c’est juste que certaines cases me paraissent trop épurées)

    • 25 août 2010 at 0 h 49 min

      Oui mais ça sert bien le récit. Comme les dialogues sont nombreux, des cases trop détaillés, trop fouillés aurait étouffé l’histoire, je pense. Tente le !

  18. 25 août 2010 at 4 h 44 min

    Une histoire simple au premier abord mais qui nous montre bien les relations complexes entre amis, le besoin de se savoir aimer, et une fin en guise d’apothéose où l’amitié prendra le pas sur l’amour.
    le tout avec un dessin léger et agréable mais qui met en valeur les propos  des protagonistes.
    Un coup de coeur

    • 25 août 2010 at 1 h 17 min

      Tu résumes bien mon avis ! Je suis entièrement d’accord avec toi, tu l’auras compris !

  19. Isa
    2 avril 2011 at 9 h 16 min

    Un album qui m’a bien plu et surtout qui conduit le lecteur à se poser plein de questions. Et ça j’aime bcp.

     

     

    • 3 avril 2011 at 6 h 33 min

      Oui je suis bien d’accord !

Comments are closed.