Face cachée, tome 1 – Runberg / Martin

 

face-cachee-1.jpg

 

Dessinateur : Olivier Martin

Scénariste : Sylvain Runbert

Editeur : Futuropolis

Date de parution : Juin 2010

Prix :  18 €

  152 pages

 

 

Satoshi est un employé modèle. Travaillant à Tokyo pour une grande entreprise en tant qu’analyste financier, il se contente de dormir dans des capsules hotels pour mieux retrouver sa femme et son enfant le week-end. En attendant, il se contente de communiquer avec eux par webcam et téléphone, et essaye d’esquiver les nombreuses soirées entre collègues que son directeur impose quelque peu.


Mayumi, une jeune femme de 26 ans, travaille dans la même entreprise en tant que secrétaire. Elle peine à s’intégrer et ses nombreuses absences aux soirées organisées sont pointées du doigt. De plus, elle doit faire face aux invitations pressantes de Junichi, un autre collègue. Ce dernier aimerait bien en faire sa petite amie et remarque l’attention excessive de cette dernière pour Satoshi dont il jalouse aussi la situation professionnelle…


 

face-cachee-4.jpgCapsule-hotel


 

Cette série en 2 volumes nous plonge dans l’univers très codifiée du monde du travail au Japon. Les 2 auteurs, qui rangent leur album dans le style manga, ont volontairement dressé un portrait réaliste des relations au sein de l’entreprise japonaise. Le dessinateur dont la compagne est japonaise a vécu plusieurs années au Japon et le scénariste admire de nombreux dessinateurs japonais.

 

Une trame en apparence toute simple donc mais qui va dévoiler petit à petit un autre visage des personnages. Satoshi n’est pas le père de famille parfait. Mayumi cache des soucis de famille et n’est pas la gentille célibataire qu’on imagine. Enfin, le patron qui emmène toute son équipe dans des soirées de beuveuries semble cacher quelques souffrances personnelles.

Nous voilà donc dans une société où les relations doivent être polies et policées. Chaque salarié reste sur son quant à soi et n’évoque pas sa vie personnelle par pudeur. Les salariés doivent se consacrer entièrement à leur entreprise et les soirées entre collègues se terminant très tard font partie des passages obligés

 

Beaucoup de non-dits et de silence chez ses personnages qui ne peuvent se dévoiler complètement. Le lecteur découvre ce qui se cache derrière ses visages souriants et normés. La surprise est souvent au rendez-vous quand les révélations tombent au détour des cases. Chacun a sa personnalité, ses parts d’ombre et ses mensonges, ses espoirs et ses déceptions. Tous sont humains et pourraient être votre voisin, votre collègue.

 

En dehors des personnages, on découvrira un Tokyo contemporain où la multitude noit l’individu au profit de la masse, une mégalopole ultra urbaine où se cotoient buldings, centres commerciaux, karaokés et bars.

Le dessin, fait dans un simple crayonné sans couleurs, donne un univers fin et non-surchargé qui convient bien à cette histoire de faux-semblants. Tout en étant de style europée, on y décèlera de petites touches asiatiques.

 

Un album intéressant donc mais qui laisse tout de même sur sa faim. On penserait lire un premier tome d’introduction. Le scénario prend son temps et on aimerait savoir où tout celà nous mène. La révélation de la dernière planche semble augurer un deuxième tome avec son lot de révélations ! On l’attend donc avec impatience pour début 2011 semble-t’il, et espérons qu’il refermera les nombreuses portes ouvertes.


 

 

Vous pouvez lire les premières planches ici !

Et une interview de Runberg !

 

 

 

face-cachee-2.jpg

 

 

face-cachee-3.jpg

 

 

 

C’était ma BD du mercredi avec Mango et les zôtres !

 


21 comments for “Face cachée, tome 1 – Runberg / Martin

  1. 1 septembre 2010 at 9 h 06 min

    J’aime bien les nombreux détails en gros plan qui en révèlent aussi beaucoup sur les personnages Cette histoire me semble intéressante même si tu sembles un peu déçue! 

    • 2 septembre 2010 at 1 h 58 min

      Non non, je ne suis pas du tout déçue ! Je l’ai lu un peu par hasard, je ne savais pas à uoi m’attendre. Je pense surtout que l’histoire va s’apprécier plus globalement avec le 2ème et dernier tome !

  2. 1 septembre 2010 at 9 h 25 min

    J’avais hésité puis je ne l’avais pas acheté car je craignais qu’il y ait trop de tomes (je ne savais pas qu’il n’y aurait que 2 tomes !). Du coup, maintenant, je suis tentée car les dessins me plaisent beaucoup et le thème m’intéresse :)

    • 2 septembre 2010 at 1 h 58 min

      Et voui, que 2 !

      Intérssant album mais pas essentiel non plus hein !

  3. 1 septembre 2010 at 0 h 22 min

    je n’avais pas remarqué cet album en fait. Ce que tu en dis m’intrigue un peu mais, d’un autre côté, je retrouve des éléments déjà de nombreuses fois lus et relus dans l’univers manga : la valeur travail, l’individualisme, le malaise de la société. Je vais voir, feuilleter et m’imprégner de l’ambiance pour finir de me décider. Auraient-ils poussé le vice jusqu’à imposer le sens de lecture des mangas ? Ton avis et les visuels que tu proposes me laissent tout de même assez sceptique sur la chose ^^

    • 2 septembre 2010 at 2 h 07 min

      Oui le sujet n’est pas très original mais d’un autre côté le traitement n’est pas classique. Plus qu’une critique sur la société, c’est plus une histoire sur le secret inavouable d’un personnage. Apparemment, le 2ème tome devrait se révéler assez fort à ce niveau !

      Attends peut-être le 2ème tome pour juger. Pas de sens manga non !

      As-tu lu l’interview ? On comprend un peu mieux ce que Runberg a voulu faire passer.

  4. 1 septembre 2010 at 7 h 42 min

    Les dessins me plaisent bien mais je ne suis pas sure d’entrée dans l’histoire qui ne me tente que moyennement…

    • 2 septembre 2010 at 2 h 21 min

      L’histoire est très simple et plonge dans l’intimité des personnages. Le tome 2 devrait apporter spn lot de révélations supplémentaires !

  5. 1 septembre 2010 at 2 h 41 min

    Je ne pense pas que ce soit une BD pour moi, même si le thème est intéressant… En tous cas, dormir dans une « capsule-hôtel », je pourrais pas !!! ;-)

    • 2 septembre 2010 at 2 h 25 min

      J’avoue que ces capsules m’intriguent et que j’aimerais bien une fois tenter l’expérience !!

  6. 2 septembre 2010 at 2 h 20 min

    oui je l’ai lue. D’ailleurs, j’ai fait le parallèle avec Taniguchi qui fait la même démarche mais dans le sens inverse. Voir si à terme, Runberg parvient à se faire publier au Japon et sa boucle sera bouclée^^

    • 3 septembre 2010 at 0 h 57 min

      Là, je suis sceptique mais bon, qui sait !

  7. 3 septembre 2010 at 3 h 16 min

    La vie en entreprise au Japon a l’air encore moins sympathique qu’en France !   ;-)

     

    • 3 septembre 2010 at 1 h 38 min

      elle est à l’image des relations sociales : très codifié et le collectif d’abord !

  8. 3 septembre 2010 at 1 h 11 min

    oulà, j’ai pas dit que j’y croyais ^^

    • 3 septembre 2010 at 2 h 10 min

      AH mais je ne sous-entendais pas une telle chose ! ;)

  9. 4 septembre 2010 at 0 h 31 min

    La « capsule-hotel » : le cauchemar absolu pour la claustro que je suis ! Brrr, j’en ai mal au ventre rien que d’avoir vu la photo !

    • 5 septembre 2010 at 7 h 59 min

      Même les non-clautros doivent ressentir l’étroitesse de la capsule, je pense !!

  10. 5 septembre 2010 at 6 h 32 min

    Noté !

  11. 5 septembre 2010 at 7 h 31 min

    Tu me tentes mais je préfère attendre que les deux tomes soient parus.

    • 6 septembre 2010 at 8 h 45 min

      Oui je pense que c’est le mieux.

Comments are closed.