La mort de Staline, tome 1 – Nury / Robin

 

  mort-de-staline-t1-1.jpeg

 

Scénariste : Fabien Nury

Dessinateur : Thierry Robin
Editeur : Dargaud

Date de parution : Octobre 2010

Prix : 13,50 €

  56 pages

 

 

Nous sommes le 2 Mars 1953, en URSS. Un concert de musique classique est donné en direct à la radio. Un coup de fil mystérieux est passé au directeur lui demandant de rappeler dans 17 minutes précisemment. Ce dernier s’exécute et se retrouve avec Staline au bout du fil lui demandant un enregistrement du dit concert. Le concert n’ayant pas été enregistré, c’est la panique au sein de la maison de la radio. Staline obtiendra malgré tout son disque mais son écoute provoquera une attaque cérébrale dont il ne se relèvera pas…

 

Voilà une entrée en matière digne du petit père des peuples ! Ce qu’il exige, il l’obtient même si cela doit se faire au détriment du peuple…

Plus qu’un portrait d’un dictateur, « La mort de Staline » nous plonge dans les méandres du parti communiste et des batailles rangées de sa succession.

Alors que l’homme agonise, les membres du Comité et du gouvernement soviétique se réunissent pour désigner d’un commun accord les médecins qui s’occuperont du chef d’état, personne ne voulant prendre la responsabilité personnelle d’un décès qui le mènerait tout droit à la mort (ou au goulag).

La scène en serait presque risible s’il n’y avait pas en parallèle des luttes de pouvoir qui se font jour entre les différents hommes politiques qui se verraient bien prendre la place d’un homme pas encore mort…

Le lecteur y découvrira, parmi d’autres, Beria qui semble manipuler tout le monde, Khrouchtchev ou bien encore          . Chacun chercher à tirer parti de la situation et à tirer la couverture à lui. Des alliances se forment et c’est à celui qui remportera le plus d’adhésion.

Staline, adulé par le peuple russe, finira par mourir seul, soigné sans grand espoir par des médecins recrutés de façon quelque peu rocambolesque, pendant que son fils se vautre dans la luxure.

 

Voilà un sujet historique traité de façon bien cynique ! Si les faits ne sont pas réels, ils s’appuient néanmoins sur une trame tout à fait réaliste des 2 derniers jours vécus par Staline.

L’album se révèle finalement un bel exercice alliant évènements historiques et fresque tragi-comique.

Le trait réaliste de Robin sert assez bien le propos de l’album dont le scénario ménage de petits passages ironiques comme celui évoqué ci-dessus ou bien encore l’épisode de l’autopsie en plein garage qui se termine en farce absurde !

 

Bref, un premier tome très intéressant qui dépasse le cadre classique de la fiction historique et apporte une relecture orginale et quelque peu humoristique à un évènement qui l’est bien peu !

Découvrez cette courte série normalement prévu en 2 tomes !

 

 mort-de-staline-t1-4.jpg

 

mort-de-staline-t1-2.jpg

 

mort-de-staline-t1-3.jpg

 


17 comments for “La mort de Staline, tome 1 – Nury / Robin

  1. 3 décembre 2010 at 9 h 42 min

    Ah voilà une BD qui me plairait, les sujets historiques c’est tentant un peu comme les BD d’adaptation de roman, j’aime bien

  2. 3 décembre 2010 at 9 h 44 min

    C’est bizarre mais je ne sais pas si c’est moi ou quoi mais je trouve que cette période historique est très à la mode dans les livres (que ce soit romans ou BD !). En tout cas, je note !

    • 4 décembre 2010 at 3 h 27 min

      Ah, je n’avais pas relevé ça mais peut-être !

  3. 3 décembre 2010 at 9 h 55 min

    J’ai hésité devant cette BD avant d’y renoncer tant je craignais le pire mais si tu dis que l’histoire n’est pas dénuée d’humour, je vais voir!  

    • 4 décembre 2010 at 3 h 28 min

      Oui tout à fait, pas mal d’ironie dans cet album qui ne se révèle pas du tout plombant malgré le sujet !

  4. Ys
    3 décembre 2010 at 3 h 54 min

    Très tentée par le sujet qui m’intéresse. Vais quand même attendre le 2.

    • 4 décembre 2010 at 3 h 28 min

      Trop prudente la fille…

  5. 3 décembre 2010 at 5 h 21 min

    Une période historique que j’aime beaucoup, donc je note aussi. Et je partage les impressions de Joelle, c’est une période qui est de plus en plus traitée en littérature, et ce n’est pas pour me déplaire.

    • 4 décembre 2010 at 3 h 31 min

      Décidemment, nombreuses sont les fans de récits historiques !

  6. 4 décembre 2010 at 3 h 15 min

    Pareil que Joelle et Zarline, je trouve que cette période est très au devant de la scène en ce moment.

    • 4 décembre 2010 at 4 h 15 min

      Toi aussi ?! Moi, j’ai rien qui me vient en tête… tu as des titres à me donner ?

  7. 4 décembre 2010 at 4 h 23 min

    Pas des titres mais il y a eu un film et un roman sur la période de la mort de Staline il y a peu. Puis sur la période du communisme, il y a pas mal de films aussi. Et de romans.

    • 4 décembre 2010 at 6 h 13 min

      Bon, je débarque… ^^

  8. 21 décembre 2010 at 1 h 24 min

    Sur la mort de Staline, il y a eu The Secret Speech, la suite d’Enfant 44 de Tom Rob Smith. Mais de manière générale, je trouve que l’URSS revient un peu « à la mode en littérature ». Juste pour le Grand Prix des Lectrices de ELLE 2010, on a eu 3-4 bouquins sur le sujet. Un de mes préférés: Les enfants de Staline ou Mausolée de Rouja Lazarova.

    • 21 décembre 2010 at 3 h 20 min

      Et ben, merci pour les références ! Je ne connais que le rob smith… mais bon, pour ma part, les trucs historiques ne me passionnent pas habituellement…

Comments are closed.