Le jour du marché – James Sturm

 

jour-du-marche-01.jpg

 

Auteur : James Sturm

Editeur : Delcourt

Date de parution : Octobre 2010

Prix : 17,50 €

  96 pages

 

 

 

Début XXè siècle.

Mendleman est un tisserand juif dont la femme va bientôt accoucher. Comme chaque semaine, il va vendre ses tapis au marché. Mais ce jour-là, il découvre que son acheteur habituel a pris sa retraite et que pour son successeur, la qualité importe peu comparativement au prix… Tentant sa chance ailleurs, notre homme ne parvient malheureusement pas à écouler sa production. Effrayé à l’idée de ne plus pouvoir nourrir sa famille, l’artisan perd pied.

 

Mendelman est un homme de l’ancien monde, respectueux des traditions et fier de la qualité de son travail. Il va découvrir l’émergence d’un nouveau monde basé sur le profit, où seul compte le rendement et les coûts bas. C’est un homme inadapté qui voit l’invasion de produits manufacturés aux détriments des vraies valeurs et dont les créations se voient vendues au moins offrant. On pourrait d’ailleurs y voir aussi un parallèle avec la création d’une oeuvre artistique.

C’est aussi un homme que cette première paternité fait peur. Un homme qui s’interroge sur son existence, sur le sens qu’il lui faut donner désormais. Un homme qui n’hésite pas à prendre Dieu à parti et à mettre en doute sa foi.

 

C’est un album simple, sans fioritures, où la parole va à l’essentiel. Les traits sont épais et les couleurs forment de vastes applats. Une planche pourra se découper en 12 cases comme offrir un seul plan muet et contemplatif.


Se déroulant sur une seule journée, le récit transforme le quotidien ordinaire d’un homme en petit conte philosophique qui rend également hommage à la communauté juive d’Europe de l’Est.

 

A découvrir !

 


 

Un autre avis chez Du9.

 

 

 

 

jour-du-marche-02.jpg

 

jour-du-marche-03.jpg

8 comments for “Le jour du marché – James Sturm

  1. 5 février 2011 at 1 h 57 min

    Je sens que cela pourrait beaucoup me plaire !!! Et j’ai déjà lu un album pour lequel cet auteur avait contribué (une histoire sur un joueur de base-ball … je ne sais plus le titre !) donc je suis toujours curieuse de découvrir une autre oeuvre !

    • 6 février 2011 at 2 h 59 min

      Bon, j’ai apprécié mais sans plus hein. Il ne se passe pas grand chose, ce n’est pas un indispensable pour moi, malgré tout.

  2. 5 février 2011 at 6 h 02 min

    Je l’ai eu hier dans mes mains en regrettant la légereté de mon porte monnaie…

    • 6 février 2011 at 3 h 00 min

      Comme je le disais à Joëlle, pour moi, il n’est tout de même pas primordial au point de l’acheter… Alors je dirais, ne regrette rien !

  3. 6 février 2011 at 1 h 58 min

    Hors sujet : un titre de plus pour ton challenge sur les lectures japonaises ! 

    Le maître de thé, de Yasushi Inoué

    http://reves-de-lecture.over-blog.com/article-le-maitre-de-the—yasushi-inoue-66370179.html

     

     

    • 7 février 2011 at 1 h 50 min

      C’est noté !

  4. Mo'
    10 février 2011 at 8 h 23 min

    le personnage a une vague ressemblance avec le Capitaine Haddock (mais qu’est ce que j’ai en ce moment à faire des références pourries ?? hein ??). En tout cas, tu me mets l’eau à la bouche avec ta chronique. Je note donc

    • 10 février 2011 at 2 h 23 min

      Oh c’te référence ^^

      ça ne sera surement pas un album qui me marquera très longtemps mais tu peux tester !

Comments are closed.