Cours camarade ! – Baru

 

cours-camarade-01.jpg

 

Auteur : Baru

 Editeur : L’écho des savanes 

Date de parution :  Janvier 1988 

Prix : 9 €

  45 pages

 

 

 

Je continue ma découverte chronologique de Baru avec l’album « Cours camarade ! « .

Stanislas et Mohamet viennent de passer le bac. Fini le temps du bachotage, il est temps de prendre du bon temps ! Apprenant que les soeurs Forestier organisent une boum en l’absence de leurs parents, ils se joignent à la fête. Le frangin, d’un racisme assumé, voit d’un très mauvais oeil l’arrivée d’un arabe dans les lieux. Seul et couard, il s’éclipse pendant que nos 2 garçons lutinent les 2 soeurs et se ramène avec des potes bien décidés à casser de l’arabe. Stan et M’hamet s’enfuit. S’ensuit une course poursuite qui va durer tout l’album et perturber la vie bien tranquille du pauvre Monsieur Carignon qui n’avait rien demandé à personne !

 

Situé dans les années 80, l’album a été un flop commercial à l’époque. Prévu en 5 tomes, Baru devra arrêter les aventures de nos 2 copains faute de ventes suffisantes. Ce « squelette de course poursuite », comme le nomme l’auteur, se verra repris dans un autre album « L’autoroute du soleil » qui reprendra la trame dramatique : « deux types et des tarés à leurs trousses ».

 

Les 2 héros finissent leurs études mais savent bien que leur seule perspective d’avenir va être le chômage. Le racisme ambiant n’arrange rien. Le pen et ses idées nationalistes prennent de l’ampleur, l’immigration est accusé d’être responsable de l’aggravation de la situaion économique. Bref, l’ère est plutôt morose.

Stan et M’hamet, quelque peu insouciants, se sont pas de mauvais bougres et se contentent de fuir face à leurs assaillants.

Dans leur épopée routière, ils vont croiser quelques personnages extravagants : un routier obsédé par le sexe qui ne pense qu’à trouver une pute sur les parkings ou à violer les passagères prises en stop, un vieux soixante-huitard qui voit dans leur cavale un reste d’esprit de rébellion. Sans compter le malheureux Mr Carignon qui va croiser plusieurs fois sur sa route les 2 jeunes pour son plus grand malheur.

La violence verbale et physique est omniprésente mais l’humour est loin d’être absent dans cet album. Le ressort comique est joué par Mr Carignon et la répétition des rencontres dûes au hasard.

 

 Le rythme est trépidant, on fuit, on court, on se bat, on a peur aussi.

Les scènes s’enchaînent rapidemment et les ellipses dans l’action sont nombreuses. Le trait est nerveux et le mouvement fortement suggéré par Baru. Les personnages sont très stylisés, leurs expressions tendues à l’extrême.

Le dynamisme verbal est suggéré par la taille des phylactères qui peuvent se révéler de grande taille lorsque les personnages s’ennervent et crient.

 

« Cours camarade » est donc un album très intéressant ! Pas complètement abouti, il fait néanmoins preuve d’une inventitité graphique très nouvelle pour l’époque et préfigure avec bonheur les futurs grands albums de Baru.  

 

 

 

La critique très complète de Phylactérium .

 

 

Autres titres de Baru sur ce blog :

 

- Quéquette blues

 - La piscine de Micheville

 - Vive la classe !

 

 

 

cours-camarade-02.jpg

  cours-camarade-03.jpg

 

 

 

cours-camarade-04.jpg

 

 

 

bd du mercredi

 

Chez Mango

 

 

10 comments for “Cours camarade ! – Baru

  1. Kactusss
    9 mars 2011 at 5 h 42 min

    Il n’est pas très abouti mais le sera dans « L’autoroute du soleil » ou on retrouve pas mal d’éléments. Tu devrais pas tarder à le découvrir si tu continue sur cet auteur que j’affectionne beaucoup !

    • 12 mars 2011 at 1 h 21 min

      Oui je sais qu’il va reprendre l’idée dans cet album ! Là, je me les lis par ordre chronologique, je trouve ça très intéressant de voir l’évolution d’un auteur !

  2. 9 mars 2011 at 6 h 23 min

    Et vive Baru

    • 12 mars 2011 at 1 h 22 min

      Je suis bien d’accord !

  3. Mo'
    9 mars 2011 at 9 h 33 min

    pas lu non plus !! c’est une lacune à corriger.. i know ^^ Bon, et finalement ces Phylacterium tu y prends gout ^^

    • 12 mars 2011 at 1 h 23 min

      Bah ses articles sont tellement complets que c’est difficile de ne pas les citer !

  4. 9 mars 2011 at 2 h 59 min

    Bon, je sais qu’il me faudra parfaire ma culture BD en lisant Baru un jour…, mais honnêtement, j’ai vraiment beaucoup de mal avec le dessin… Il me faudra passer outre !

    • 12 mars 2011 at 1 h 27 min

      Ah c’est dommage… pour moi, c’est vraiment une référence en la matière ! C’est vrai qu’il a un style bien à lui mais essaye de passer outre en effet, tu constateras peut-être que le dessin sert bien le propos.

  5. 10 mars 2011 at 0 h 36 min

    Je suis fan aussi de Baru. Pas lu celui-là

    • 12 mars 2011 at 1 h 30 min

      Je vais essayer de tous les lire dans l’ordre ! C’est savoureux :)

Comments are closed.