Bonne année – Baru

 

bonne année 01

 

Auteur : Baru

Editeur : Casterman

Date de parution : Septembre 1998

96 pages

Prix : 12,50€

 

 

Après L’autoroute du soleil, Baru poursuit son travail en noir et blanc et nous offre une nouvelle expérimentation qui touche à la science-fiction !

 

Nous sommes le soir du nouvel an 2016 et nous retrouvons une fois de plus une bande de copains qui souhaitent fêter la nouvelle année en se trouvant une fille. Rien de bien compliqué me direz-vous !

Sauf que, vu par anticipation, le monde a bien changé…

En 2000, les banlieues se sont embrasées, suite au meurtre d’un jeune par un vigile. Toutes les banlieues de France se sont alors révoltées. Pendant des semaines, une guerre civile fait rage entre les manifestants et la police. Jusqu’à ce qu’un « taré » fasciste se fasse élire président et clôture petit à petit les banlieues. Depuis, elles sont devenues des ghettos dont il est formellement interdit de sortir et sont entourées de miradors et de gardes armés sommés de tirer sur tous les contrevenants.

Les drogues sont distribuées gratuitement mais le sida s’est propagé dans de vastes proportions et les jeunes doivent se battre pour obtenir des préservatifs à des prix exhorbitants.

Bref, la vie est loin d’être rose…

Nous suivons donc Mo’, Julien, Hocine et les autres au cours de cette soirée festive. Chacun essaie de se débrouiller comme il peut pour obtenir LE préservatif tant rêvé, quitte à essayer de passer de l’autre côté du mur…

 

Voilà donc une histoire plus que surprenante d’un auteur qui nous avait habitué à une veine sociale.

Sauf que, vous vous en doutez bien, elle est loin d’être absente !

Cette histoire écrite en 1998 fait bien évidemment référence à l’effrayante montée du FN en 1995.

On peut d’ailleurs reconnaître quelque peu son dirigeant dans une des planches où il est caricaturé.

Mais, moi, je dois vous avouer qu’il m’a fallu vérifier plusieurs fois la date de parution de cet album car ce que j’y ai vu c’est plutôt notre France d’aujourd’hui et son président pas si éloigné de Le pen…

Et c’est ce qui est effrayant dans cet album : 15 ans après, l’histoire est encore doublement d’actualité !

J’ai découvert par la suite que Baru avait d’ailleurs produit une deuxième version de cette histoire en remplaçant le succédané de Le Pen par Sarkozy. Voilà qui confirme mon impression !

 

Baru écrit d’ailleurs :

 » Depuis, comme vous le savez sans doute, les banlieues ont explosé, notamment en novembre 2005. Je n’aurais pas la prétention de revendiquer une quelconque prémonition de ces évènements. Ce désastre était largement prévisible pour tous ceux que préoccupent un tant soit peu les questions sociales dans ce pays. Mais les choses ont changé me direz-vous. Pas sûr ! Pour ma part, je pense que les mouches ont simplement changé d’âne, et que ceux qui ont fait le succès du Front National, il y a dix ans, ont fait la différence qui a permis à Sarkozy de s’imposer aujourd’hui. « 

 

Cette histoire de préservatifs et de sauteries entre jeunes vous rappellera donc la base de « Quéquette blues ». Mais loin de la nostalgie adolescente, nous sommes dans un futur d’anticipation assez désastreux pour la nature humaine et Baru ne se lasse pas de le dénoncer. Racisme ethnique ou sexuel, banlieues cloisonnées que le moindre incident fait exploser, peurs sécuritaires, … tout cela reste finalement très actuel. Baru dénonce le recours systématique à la violence et à la contrainte.

Heureusement qu’en contrepoint, on retrouve comme toujours chez l’auteur la valarisation de l’amitié et de l’entraide, qui aide à faire face aux pires difficultés.

 

Le trait est toujours aussi nerveux, les courses-poursuites sont toujours présentes et malgré la dureté du propos, Baru ne se départ pas d’une certaine forme d’humour.

Le final de cette histoire est d’une ironie très attachante !

 

Bref, j’ai beaucoup aimé cet opus-ci de Baru pour son originalité et ses dénonciations subtiles de l’état de l’époque (et hélas d’aujourd’hui). Je vous encourage vivement à le découvrir !!

 

Il est à noter que le recueil « Noir » de Baru reprend cette histoire sous le titre de « Bonne année, 2016″ tout en l’augmentant entre autres d’une deuxième version qui se passe plus tardivement (sous Sarkozy donc…) nommé « Bonne année, 2047″.



D’autres avis :

PhylacteriumDu9La soupière -

 

 

 

Bonne année 02

 

 

Bonne-annee-03.jpg

 

 

Bonne-annee-04.jpg

 

 

bd du mercredi


chez Mango 

 



16 comments for “Bonne année – Baru

  1. 8 juin 2011 at 5 h 12 min

    Bienvenue en Sarkozie ! C’est vrai que les questions sociales ça les préoccupent pas trop en ce moment. Voir ce qu’ils veulent faire du RSA…..

    Un album bien dans son temps, toujours d’actualité. Un peu comme le film « La Haine ». Ces documents ne vieillissent pas…

    • 8 juin 2011 at 5 h 38 min

      Oui je dois dire que ça m’a stupéfié ce parallèle avec aujourd’hui ! A quand le « au revoiiiiir au revoiiiiir présideeeennt ! »

  2. 8 juin 2011 at 6 h 24 min

    Effectivement, ça fout un coup de pied dans la fourmilière ! Et je n’ai toujours pas lu Baru…!

    • 10 juin 2011 at 2 h 10 min

      Après Chabouté, il va bien falloir trouver autre chose

  3. 8 juin 2011 at 8 h 55 min

    Un auteur engagé et qui assume son engagement ,c’est devenu une rareté. Bien sûr certains le trouveront agaçant mais moi j’adore, na !

    • 10 juin 2011 at 2 h 11 min

      Moi aussi, je dois dire !

  4. 8 juin 2011 at 2 h 39 min

    Bouh ! eh bien ça ne me donne pas envie de découvrir la BD moderne… je reste avec mes Tintins et mes Astérix ! (quoi, je suis ringarde ? euh, yes, j’assume !)

    • 10 juin 2011 at 2 h 13 min

      Rhôôô Liliba ! M’enfin, qu’est-ce qui te déplait ici ? Son dessin ?

  5. 8 juin 2011 at 3 h 15 min

    Bon, eh bien, rien à faire: je ne peux pas lire cet auteur, non pas pour ses  prises de position, bien au contraire, mais pour ses dessins qui semblent toujours vouloir m’agresser. Cette fois cependant j’aime au moins la couverture . C’est un tout petit progrès! 

    • 10 juin 2011 at 2 h 15 min

      Tant pis, c’ est pas faute d’avoir parlé de lui pourtant !

  6. 9 juin 2011 at 1 h 21 min

    je ne connais pas, honte à moi !

    • 10 juin 2011 at 2 h 17 min

      Rien de grave, il te reste à le découvrir du coup !

  7. 10 juin 2011 at 4 h 44 min

    Les dessins, et puis ça a l’air un peu trop moderne pour moi…

  8. Mo'
    11 juin 2011 at 1 h 02 min

    C’est décidé, je me remets à Baru ^^ Celui-là me tente bougrement ! ^^

    • 11 juin 2011 at 7 h 04 min

      Tiens donc… c’est le côté politique très contemporain qui t’attire ? ;)

  9. Mo'
    11 juin 2011 at 9 h 53 min

    ça doit être ça ^^

    Non, plus le côté « anticipatif ». Jamais lu Baru là-dessus

Comments are closed.