Ma vie est tout fait fascinante / Joséphine – Pénélope Bagieu

Les bds girlys de blogueuses ne m’ont jamais attirées. Je voyais l’engouement autour de ces dessinatrices sans bien la comprendre. Mais sans les connaître non plus. Il aura fallu d’une escapade un peu juste en lecture pour enfin essayer par curiosité 2 albums qui traînaient dans la bibliothèque de mes hôtes.

 

ma vie tout à fait fascinante 01josephine 01Ma vie est tout a fait fascinante est le premier ouvrage de Pénélope Bagieu. L’héroïne, Pénélope, est une jeune trentenaire parisienne qui vit dans un minuscule appartement. A travers des illustrations en quelques pages, elle décrit le quotidien de la jeune femme qui consiste en de hautes considérations féminines, comme le shopping, la cuisine, les petits tracas quotidiens, les bourrelets et les régimes, etc….

 

Joséphine est le deuxième ouvrage de l’auteur. L’héroïne se nomme Joséphine mais vos pouvez reprendre la même description que pour Pénélope. Célibataire, armée de son seul chat, elle cherche le prince charmant tout en cédant à la moindre tentation.

 

Je vous préviens direct, j’ai trouvé ces albums totalement insipides… Si certaines illustrations m’ont fait esquisser quelques sourires, je dois quand même dire que l’ensemble, tout ça, n’est pas du plus haut niveau.

Même si une fille peut se reconnaître dans certaines situations, je ne sais pas si vous vous rendez compte qu’avec l’accumulation, ça donne une image totalement cruche et futile de la femme.

Joséphine et Pénélope sont des girlys dans toute leur splendeur qui ne pense qu’à leur tour de taille, à trouver la paire de chaussures merveilleuse, à rencontrer l’homme idéal et à fantasmer avec ses copines.

Pour ma part, je m’en tape le coquillart et voir la trentenaire célibataire réduite à ce genre de futilités m’exaspère au plus haut point.

Je déteste de toute manière le cloisonnement qui est fait avec ce genre d’album : de la BD pour filles. Comme si les gonzesses ne pouvaient pas apprécier toute la profondeur d’un polar bien noir ou l’histoire bien chiadée d’un récit de science-fiction !

Je sais que vous êtes nombreuses sur la blogosphère à avoir apprécié ces petits albums (qui pour moi ne sont pas du tout de la bande dessinée) et je sais que vous allez être nombreuses peut-être à me tomber dessus avec vos arguments… mais voir la prolifération de ce genre de bouquin dans le monde de l’édition est assez affligeant. On fait des tonnes de papier sur elles alors que d’autres dessinateurs édités hautement plus recommandables restent dans l’ombre. (Combien connaissent Sergio Toppi par exemple ?!). Je vous le dis, ça me peine…

 

Je vous renvoie pour cela au billet d’humeur d’une autre dessinatrice Tanxxx, autrement plus rebelle et intelligente que ces mijaurées à la petite semaine, qui fait suite à la nouvelle parution d’une blogueuse qui aurait dû le rester. Tombé fort à propos, il y a peu, c’est d’ailleurs ce qui m’a décidé à vous parler de ces 2 albums qui étaient destinés à mes limbes personnelles.

Tanxx résume mille fois mieux que moi mes impressions : je vous laisse juge.

 

D’autres avis négatifs :

Joséphine chez Yaneck-

 

 


Titre : Ma vie tout à fait fascinante

Auteur : Pénélope Bagieu

Editeur : Jean-Claude Gawsevitch

Parution : Janvier 2008

  96 pages 

Prix : 15€

 

Editeur : Livre de poche

Parution : Novembre 2009

94 pages

Prix : 5,50€

 


 

 


Titre : Joséphine

Auteur : Pénélope Bagieu

Editeur : Jean-Claude Gawsevitch

Parution : Septembre 2008

  64 pages 

Prix : 15€

 

Editeur : Livre de poche

Parution : Mars 2010

Prix : 5,50€

 


 

Je ne ferai même pas l’insulte de classer ce billet dans le cadre du challenge Women Bd !

 

38 comments for “Ma vie est tout fait fascinante / Joséphine – Pénélope Bagieu

  1. Mo'
    13 septembre 2011 at 0 h 21 min

    Je suis déjà très réfractaire à ce genre d’albums que je n’ai jamais lus. J’aimerais faire des efforts, élargir un peu mon horizon mais franchement, ton avis me conforte dans l’idée que je vais bien me faire c… avec cette auteure

    • 13 septembre 2011 at 0 h 58 min

      Disons qu’en tant qu’amatrices de bande dessinée, on peut zapper allègrement ! Tu vois, j’ai tenté le coup par curiosité, à force de voir ses albums partout. Maintenant, je peux critiquer en connaissance de cause !

  2. 13 septembre 2011 at 0 h 33 min

    Ah, j’adore Pénélope moi !!!! Mais je comprends qu’elle puisse agacer…

    • 13 septembre 2011 at 1 h 00 min

      Ce n’est pas tant l’auteur ou le personnage qui m’agace mais plutôt l’idée qu’on y voit de la BD et surtout de la BD pour filles. POur moi, ça reste de l’illlustration gentillette, aussi vite vu, aussi vite oublié…

  3. 13 septembre 2011 at 2 h 02 min

    personnellement j’ai beaucoup aimé, surtout la page 17 où elle dit « faire sa maligne » – cela me ressemble assez 

    • 13 septembre 2011 at 1 h 00 min

      Me souviens absolument, pas, je dois dire…

  4. 13 septembre 2011 at 2 h 30 min

    Hou la, je te sens bien énervée ! J’avoue que je lis sans déplaisir des BD comme celles de Pénélope Bagieu, mais je comprends tes arguments, cela vient juste ajouter à mon idée que je n’y connais strictement rien à ce genre ! 

    • 13 septembre 2011 at 1 h 03 min

      Sans déplaisir non, c’est le genre d’illustrations que je vois bien pour illustrer un magazine centré sur les questions existentielles, genre le régime de l’été etc… Après en faire un album et promouvoir cela comme de la super BD drôle et intelligente pour les filles qui se mettent à la BD, on repassera ! Après effectivement, tout dépend de ce qu’on attend de l’album.

  5. 13 septembre 2011 at 4 h 37 min

    Je suis d’accord, ce n’est pas de la bande dessinée… même si je les ai lues et appréciéees sur le moment !

    • 13 septembre 2011 at 1 h 09 min

      Merci Noukette ! Je peux comprendre qu’on puisse apprécier. POur ma part, j’ai lu les 2 ouvrages à la suite et la redondance des clichés m’a particulièrement marquée… Mais plus que tout, c’est tout le discours autour des « Bds girlys » qui m’exaspère…

  6. 13 septembre 2011 at 4 h 38 min

    Choco, j’adoooooore quand tu t’énerves! Je n’ai pas lu ces BD, et je les confonds, le graphisme et les thèmes ont l’air de se ressembler. Rigolo, oui, un peu, mais je ne me reconnaitrais absolument pas dans les portraits de trentenaire qui ne pense que chiffons et mecs… Pour la détente, quand même?

    Et tu demeures coolissime par rapport à Tanxxx, mâtin quel billet (et rien que ce mâtin te donne une idée de ma génération bédé!)

    • 13 septembre 2011 at 1 h 15 min

      Keisha, je les ai lu et je les confonds ^^ Les 2 héroines sont parfaitement interchangeables. On sourit à certaines situations vécues, on se détend oui, mais bon sur tout un album… : overdose de clichés pour ma part…. Je suis une trentenaire célibataire et je suis en complet décalage avec ces filles ! Pourtant moi aussi, je sais me faire de jolies ongles et apprécier quelques séances de shopping ! C’est juste que je ne me réduis pas du tout à celà !

      En tout cas, merci d’avoir eu la curiosité de lire le billet de Tanxxx ! Pas sûre que tout le monde l’ait fait :) Je n’ai pas une aussi grande gueule qu’elle mais j’ai bien aimé ce coup de pied dans la fourmillière !

  7. 13 septembre 2011 at 8 h 19 min

    ah ben moi, j’adore (adorais?)! Mais plus les tomes s’accumulent, moins j’aime, il faut bien l’avouer. Ma vie… reste mon préféré. Quant à son dernier Cadavre exquis, c’était pas top.

    • 13 septembre 2011 at 1 h 20 min

      Pas lu ce Cadavre… et il est évident que je ne le ferais pas ^^

  8. 13 septembre 2011 at 8 h 20 min

    J’ai bien aimé Joséphine même si ce n’est pas un coup de coeur.
    Par contre, ma vie est tout à fait fascinante. Et quand tu connais la vie de Pénélope Bagieu qui est une grosse geek, tu comprends alors que son premier bouquin est justement un pied de nez à l’image de la fille que tu ne supportes pas ;)

    • 13 septembre 2011 at 1 h 23 min

      Non, effectivement, je ne la connais pas et ne suis pas allée voir son blog par manque d’intérêt.

      Je trouve que si, c’est un gros pied de nez et une critique implicite de ce genre de fille, c’est un peu fort d’en faire la source unique de ses albums…Perso, je ne vois aucune critique de la girlitude là dedans…

  9. Stelchan
    13 septembre 2011 at 0 h 07 min

    Tu m’as fait peur, j’ai cru que t’avais basculé du côté obscur de la force quand j’ai vu les couv’. Parce que pour moi au delà du girly, je trouve ça parigo au possible !

    La seule pour qui j’ai un profond respect c’est Margo Motin : meuf à couilles et bon tracé graphique (tu connais mon exigeance pour le dessin).

    • 13 septembre 2011 at 1 h 28 min

      niark niark ! J’espérais bien surprendre mon lecteur

      Je pense que nous sommes en phase sur ce genre de parutions. Par contre, pas lu Motin mais je dois dire que je l’aurais rangé dans le même panier… A voir alors mais je te promets rien…

  10. 13 septembre 2011 at 0 h 47 min

    j’aime beaucoup Pénélope. C’est sûr, ce n’est pas de la grande littérature, mais ça fait du bien de temps en temps !

    • 13 septembre 2011 at 1 h 29 min

      Mouais, au détour d’un magasine à la limite mais pas plus pour moi…

  11. Stelchan
    13 septembre 2011 at 3 h 02 min

    J’ai les deux Motin à la maison, à l’occasion tu pouras feuilleter ;)

    En tout cas Tanxxx elle n’y vas pas avec le dos de la cuillère ! D’un côté elle a raison, mais s’énerver autant c’est donner trop de crédit à de simples blogueuses qui ont surfé sur la vague marketing girly. Après tout c’est un peu comme les girls band, ça finira vite ;)

    • 13 septembre 2011 at 3 h 50 min

      Je pense que le problème n’est pas les blogueuses en elles-même mais plutôt les éditeurs qui leur ouvre les portes de l’édition… C’est plutôt eux qui essayent tous d’avoir leur bd de filles dans leur catalogue… je trouve ça un peu pathétique que ça en devienne un argument commercial pour vendre…

  12. 13 septembre 2011 at 3 h 16 min

    haaa enfin, enfin quelqu’un d’autre qui n’a pas aimé. Et qui plus est ho! bonheur, emploie la même expression distinguée que moi  » s’en tamponner le coquillard » ( et je précise « avec une pince à sucre »)

    en fait j’ai à peu près le même avis que toi, c’est à dire que j’ai l’impression de feuilleter un magazine quelconque estampillé « pour gonzesses » mais dans lesquels je ne me reconnais pas, tant on ne s’adresse pas « aux » femmes en tant qu’individus mais à « la » femme en tant que cliché. Pourtant, j’ai 34 ans, je suis célibataire et j’habite un appart’ minuscule mais je ne m’y reconnais pas malgré tout. Parce que mes préoccupations sont bien autres: trouver un travail, le garder, calculer au plus juste pour payer mon loyer ET partir en vacances quand même, continuer tant bien que mal mes cours de musiques.. et j’aimerai tant que pour une fois, un BD s’adresse à des filles comme moi. Celles qui galèrent moyennement, qui jusqu’à hier ne savaient pas ce qu’était Louboutin ( merci google) et dont la vie ne va pas changer parce qu’elle le savent à présent, celles qui ont un / les loisir(s), celles qui vivent bien leur célibat, etc…

    est-ce trop demander? (ha oui, mais on me souffle dans l’oreillette que ça ne fait pas rêver ce genre de tranches de vie)

    Bon je retourne à mes BDS d’avantures testostéronées, ça me va mieux :D

    • 14 septembre 2011 at 0 h 09 min

      la vache ! Au début, j’ai cru que tu allais m’engueler ^^

      Tu avais fait un billet ? parce que bon, j’ai beau farfouiller, je trouve rien :)

      Je suis très contente que quelqu’un ait exactement la même impression que moi ! Je ne peux que me reconnaître dans tes propos (travail, loyer, galère…) tu l’auras compris ! Mon modèle a longtemps été Simone de Beauvoir alors peut-être que ceci explique celà : le fait que, pour moi,  la femme ne se réduit pas à ce genre de représentation féminine. Après, on pourrait citer aussi certains albums testostéronnés de chez Soleil qui font aussi dans le cliché… Mais bon faut croire que la femme n’est pas destinée à se la jouer intellectuelle visiblement…  moi je dis, y’a encore du boulot dans ce bas monde…

      ( POur l’anecdote, je viens seulement d’aller quel est ce Louboutin, grâce à ton com’ ! Punaise, je vais me coucher plus intelligente )

  13. 14 septembre 2011 at 8 h 25 min

    Bon, ça c’est dit ! Toujours pas lu, pas intéressée, comme toi, cela me fait penser aux pages de magazines dits girly tendance…tendance !!

    ( finalement toi non plus, tu n’es pas une vraie fille  )

    • 14 septembre 2011 at 4 h 14 min

      Franchement, si toi, tu m’avais dit être fan, j’aurais été déçue… Cest bon, on peut continuer à être coupine (de toute façon, je dis souvent que je suis « déguisée en fille » ^^)

  14. 14 septembre 2011 at 9 h 05 min

    Ah tu me fais rire J’ai aimé le premier, beaucoup moins le deuxième et plus rien lu du genre depuis. Sauf Un crayon dans le coeur de Laurel qui est beaucoup moins futile. Mais soyons réaliste. Même si on est super intello, baroudeuse, homme manqué, on peut tojours se reconnaître dans une ou l’autre planche, non ? C’est de la caricature, oui et c’est ça qui m’a fait rire dans le premier. Après, bien sûr, je ne me reconnais pas dans ce portrait mais avouons qu’il existe quand même des femmes ainsi, futiles et dont le seul but est de se trouver un homme, pondre et s’occuper de ses enfants, non ? Après avoir passé leur jeunesse entre shopping, magazines féminins et manucures, non ?

    • 14 septembre 2011 at 4 h 21 min

      Ah ben, au moins, je ne fais pas que grincer des dents !!

      Je ne nie pas qu’on puisse se reconnaître parfois, je ne manque pas de le souligner malgré tout :) Après, ces albums « détente » qui me font passer pour une gonzesse futile ne me donnent pas de plaisir au demeurant… Oui, il existe ce genre de nanas… et pour ma part, je trouve ça assez pathétique d’avoir une vie qui tourne autour de considérations de mode et de beauté. Tout comme, je trouve ça naze les albums caricaturaux qui font passer les mecs pour de gros bourrins sans cervelle. ça relève de la même idée.

  15. 14 septembre 2011 at 9 h 08 min

    J’avais bien aimé Ma vie est tout à fait fascinante car, même si je ne suis pas une fille très girly (j’ai été électromécacienne sur avion, ce n’est pas trop un métier de filles, ça et je m’arracherais plutôt un bras plutôt que d’acheter une marque prout-prout ! mdr !), je m’y suis parfois retrouvée ;) Mais je trouve cette abondance d’albums sur le même sujet (et avec plus ou moins le même style graphique !) franchement ridicule et commerciale ! Quant à l’image que cela renvoie de la femme, je dois dire que je m’en fous complètement … ce ne sera pas un album allant dans un sens ou dans l’autre qui changera la société ! Et pourtant, je continue à en lire … probablement pour me vider le cerveau (et de toute façon, ça prend 10 minutes, montre en main !) ;)

    • 14 septembre 2011 at 4 h 26 min

      Je pense en effet que le « courant » girly créé par les éditeurs n’est qu’un argument marketing à la petite semaine. Ces blogs à la base n’avaient pas vocation à être publiés et chacun fait ce qu’il veut sur son blog, je men fous. Après qu’on vienne nous vendre ces productions comme l’innovation ultime pour un public de filles qui découvrirait la bande dessinée, là je dis non ! Ce n’est pas tant l’existence de ces illustrations qui me froissent mais leur publication et du coup, la mise en avant d’un type de caricature qui associe la femme à ces stéréotypes de nanas futiles.

  16. Gene
    14 septembre 2011 at 5 h 48 min

    Je partage complètement ton opinion quant à la miévrerie de ce genre de BD (illustrations et thèmes). De plus, je m’insurge contre le sexisme ambiant qui les présente comme des BD pour les filles et qui sousentend donc que nous ne sommes intéressées que par les fringues, les soldes et plus tard les couches pour bébé!!! Dans ce sens, et pour en revenir au sujet principal, je t’incite, si tu ne connais pas, à aller visiter l’excellent site de Cha (http://blog.chabd.com) dessinatrice talentueuse et anti-sexiste. En août, elle a aussi publié un billet sur ce genre de c*nneries! Bonne lecture et merci pour le billet de Tanxxx.

    • 14 septembre 2011 at 1 h 25 min

      Ah merci de me rejoindre dans cette modeste insurrection ! :)

      Et surtout merci de me faire découvrir cette dessinatrice que je ne connaissais pas ! J’adore ! Un dessin travaillé, son côté punk, … Comme quoi, toutes les blogueuses ne sont pas à mettre dans le même panier ! Je vais la suivre désormais !

  17. 14 septembre 2011 at 2 h 09 min

    nonon, je n’avais pas trouvé ce genre de BD assez intéressante pour en faire un commentaire en fait… hé oui, mon modèle perso serait plutôt des femmes style Simone Veil ou dans un autre registre Alexandra David-Neel. Ou ma mémé, une des rares à a avoir passé un diplôme d’ingénieur dans les années 30.

     

    arf, soleil.. j’ai beaucoup de mal avec ces éditions, pourtant les chevaliers dragons qui sont des chevalières, ç’aurait été une bonne idée.. avec moins de nichons et plus de cerveaux  :D

    Et tiens, j’avais aussi oublié de te parler du punko-blog de Cha :D (et Louboutin, ben j’ai vu ce nom sur le lien que tu donnais, de Tanxx, j’ai un peu cherché pour tomber sur des chaussures moches tendance SM hors de prix et importables… je vais garder mes pompes de hippie moi, c’est mieux quand on bosse debout 7h00 par jour à faire le planton dans un musée de peinture renaissance)

    voilà tu sais tout

    • 14 septembre 2011 at 3 h 34 min

      Ah ! Alexandra David-Neel ! Ah ben oui aussi :)

      « Moins de nichons, plus de cerveaux » : ça pourrait presque être le slogan d’un nouvel éditeur BD de qualité

      Perso, je suis en tong depuis le printemps (bon ok, j’habite le sud, bon ok je suis au chômage ^^) alors Louboutin peut aller se faire voir chez les pétasses parisiennes !

  18. 15 septembre 2011 at 4 h 09 min

    J’avais pour ma part bien aimé Ma vie est tout à fait fascinante, même si je préfère le truc dans un format blog que dans un format BD.  Je ne me reconnais pas dans tout, mais dans plusieurs planches, oui.  C’est comme la chick litt, j’aime à petite dose, c’est léger léger.  Mais je comprends que ça puisse taper sur les nerfs hein…  

    • 15 septembre 2011 at 1 h 16 min

      Comme je n’aime pas non plus la chick-litt, je ne dois visiblement pas être la lectrice idéale pour ce genre d’ouvrage !

  19. Mo'
    16 septembre 2011 at 4 h 55 min

    De mon coté, je préfère critiquer en étant de mauvaise foi. Vraiment pas le genre de lecture qui m’inspire quoi que ce soit

    • 16 septembre 2011 at 7 h 42 min

      POur ces albums-ci, je t’accorde le droit allègrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *