Petit Pierrot, tome 2 – Alberto Varanda

Petit pierrot t2 01Petit Pierrot est un petit bonhomme étrange qui vit entre rêve et réalité. Avec son copain l’escargot, il s’imagine approcher les étoiles en construisant une sorte de livre volant.

 

C’est avec ce deuxième tome que je découvre le personnage si attachant de petit Pierrot. Libéré de toute contingence matérielle et réaliste, Petit Pierrot navigue au gré de son imaginaire, fait de fantasie et de poésie.

A son image, le lecteur (re)plonge dans un univers onirique de petite enfance où tous les rêves sont encore possibles. On parle à la lune qui donne parfois un coup de main, on se déplace dans le ciel chevauchant un livre qui perd ses pages. Il sera question de gants de boxes qui gênent pour cueillir des fleurs ou de la belle Emilie qui fait aimer l’école.

Son ami Mr l’Escargot est plus terre à terre et ramène l’enfant à des considérations moins surréalistes. A l’image de duos célèbres comme Boule et Bill par exemple, les 2 personnages se complètent. Alors que l’un multiplient les bêtises et les idées saugrenues, l’autre le ramène sur une voie plus sage. Les réparties de chacun font souvent sourire, tant le bon sens préside parfois à des affirmations loufoques (voir la 3ème illustration ci-dessous, pour exemple).

 

A ma grande surprise, l’album n’est une histoire suivie. Il se constitue de petites histoires en 1 page ou même parfois d’une simple illustration. Ce qui, je dois le reconnaître m’a parfois un peu perdu au début, car rien n’indique le début ou la fin d’un épisode.

Sans tomber dans le « gnangnan », l’album libère des trésors d’imagination et de douceur, dans un univers à mille lieux de notre vie contemporaine. Varanda quitte ici les univers plus adultes qu’il a développé dans des séries comme La geste des chevaliers dragons. Au contraire, on aborde ici un album au dessin tout en rondeur s’épanouissant dans une palette sépia qui accentue le côté léger et onirique des histoires.

 

Véritable petit bijou de poésie, Petit Pierrot emportera petits et grands dans une atmosphère décalée où la lune est reine et où l’imagination fait force de loi, ou presque…

 

 

D’autres avis :

Lire pour le plaisirFaelysYaneck -

 

Liens :

Le blog de Petit Pierrot

La preview

 

 

Petit-pierrot-t2-02.jpg

 

Petit-pierrot-t2-03.jpg

Petit-pierrot-t2-04.jpg

 

 


 Titre : Petit Pierrot, Approcher les étoiles

Auteur : Alberto Varanda

Editeur : Soleil

Parution : Février 2011

    51 pages 

Prix : 17,50€


 


10 comments for “Petit Pierrot, tome 2 – Alberto Varanda

  1. 29 novembre 2011 at 0 h 33 min

    Moi aussi, je ne connaissais pas avant de voir le tome 2 en librairie ! Mais je trouve les dessins superbes … j’attends quand même de voir si j’arrive à mettre la main sur le tome 1 :)

    • 2 décembre 2011 at 2 h 40 min

      Bon, je connaissais de nom mais sans l’avoir lu en fait :)

  2. 29 novembre 2011 at 0 h 01 min

    Je suis un gros fan de Varanda depuis ses armes dans le monde du jeu de rôle. Je trouve l’idée de petit pierrot très bonne et les dessins toujours aussi sublimes.

    Par contre, j’ai parfois plus de mal avec les diées. On est dans des envies d’artiste qui ne devraient pas toutes être publiées en album (petit Pierrot a un blog où on retrouve les planches dès leur création. Tu parlais de « gnangnan » et Alberto Varanda n’arrive malheureusement pas à éviter cet écueil.

    Bon faut dire quand je lis Petit Pierrot, je vois Calvin & Hobbes, du coup, le pauvre Pierrot part avec un certain handicap. Ceci étant, je ne serai pas contre l’expérience du tome 2.

    • 2 décembre 2011 at 2 h 44 min

      les « diées » ? les idées ? :)

      Bon, je constate que tu es plus exigeant que moi en jeunesse, décidement ! Comme je le disais, je n’ai pas trouvé ça gnangnan mais bon j’aime assez les univers poétiques. Ton frère a détesté le Abélard de Dillies qui est un summum de mièvrerie pour lui alors que c’est un bijou de poésie pour moi. Je suis allée voir vite fait sur le blog après ma lecture. Je n’ai rien vu qui m’ait choqué d’un point de vue aboutissement. Après, je reconnais que ton expérience en jeunesse est plus importante que la mienne :)

  3. 29 novembre 2011 at 2 h 11 min

    Je crois que Petit Pierrot ira raconter son histoire pour Noël à une gentille petite fille de ma connaissance ;) Merci pour cette belle idée !

    • 2 décembre 2011 at 2 h 45 min

      Voilà qui me fait bien plaisir ! L’album que je présente ce soir vaut le coup aussi…

  4. 30 novembre 2011 at 8 h 21 min

    Une découverte, je note.

  5. Mo'
    30 novembre 2011 at 0 h 55 min

    Il parait que Petit Pierrot est un délice… Il faut que je découvre cela

    • 2 décembre 2011 at 2 h 45 min

      Je m’étonne que tu ne te sois pas encore penché dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *