Waluk – Miralles / Ruiz

waluk-01.jpgWaluk est un jeune ours polaire abandonné par sa maman qui n’est jamais rentrée. Il a faim, il a froid, il ne sait pas chasser et traine son désespoir sur la banquise jusqu’au moment où il croise la route du vieux Esquimo qui, lui, a perdu le flair indispensable à sa survie. Le vieil ours va, dès lors, prendre Waluk sous son aile et lui prodiguer force conseil et sagesse pour amener notre jeune ours sur les traces du légendaire Nanook.

 

Ce sympathique album vient du duo Miralles (Djinn) et Ruiz qui nous proposent en même temps un autre album destiné aux adultes cette fois-ci (l’orientalisant Muraqqa).

Bien loin de son univers habituel donc, la dessinatrice nous emmène sur les traces des ours polaires, dans un monde menacé peu à peu par la pollution et l’homme.

On y suit les aventures du petit Waluk, naïf et inexpérimenté, qui va peu à peu apprendre à se nourrir et à survivre dans une contrée, de plus en plus dénaturée par l’homme.

Ce récit initiatique dénote d’ailleurs d’un certain parti-pris et dénonce en arrière-fonds la dégradation de l’environnement. On y voit des ours condamnés, faute de nourriture suffisante suite à une banquise qui se réduit, à venir manger chez l’homme des poissons qui servent à attirer les animaux pour mieux les observer ou à farfouiller ses poubelles.

Mais loin d’être une histoire plombante, Waluk se révèle plein de fraicheur et de drolerie. Le petit ours est l’auteur de réparties innocentes qui font sourire et ses déboires ne sont jamais trop sombres.

Son apprentissage auprès d’Esquimo lui sera fort profitable et le menera vers plus de maturité et de responsabilité. Soulignant avec intelligence la force de l’entraide et du collectif, cette petite histoire qui tire vers le conte est pleine de douceur et laisse passer ses messages de manière subtile sans être moralisatrice.

 

Le dessin est à l’image du récit : doux et rond, il emporte son lecteur dans un univers de glace facilement représentable. Les ours sont extrêmement attachants et leur figure, très expressive.

 

Waluk est un album qui s’offrira très facilement aux enfants, qui apprécieront ce petit ours maladroit dans lequel ils s’identifieront sans aucun doute, tout en convenant aux parents, soucieux d’offrir un album de qualité intelligent et bien gratté.

N’hésitez pas à craquer pour cet album qui passera peut-être malheureusement inaperçu.


 

D’autres avis :

Lire pour le plaisirCely -

 

Liens :

Premières pages à lire

 

waluk-02.jpg

 

 

waluk 03


 

waluk-04.jpg

 

 


 Titre : Waluk

 Dessinateur : Ana Miralles

Scénariste : Emilio Ruiz

Editeur : Delcourt, Jeunesse

Parution : Novembre 2011

    47 pages 

Prix : 11,95€


 


21 comments for “Waluk – Miralles / Ruiz

  1. 3 décembre 2011 at 0 h 48 min

    Je ne suis pas certaine qu’il passe inaperçu. On va faire ce qu’il faut pour que non, il me plait beaucoup

  2. 3 décembre 2011 at 1 h 15 min

    Je note. Par contre, je ne vois pas pourquoi un album qui dénonce quelque chose serait forcément moralisateur. Il serait peut-être temps que les consciences s’éveilent sans toujours crier à tout va au discours moralisateur, à la démagogie ou à l’exagération.

    • 4 décembre 2011 at 3 h 46 min

      Disons que ça arrive souvent que le message soit matraqué de manière un peu lourde. Ici, rien de tout ça, ça passe dans les images et de manière subtile. C’est pas mal pour les enfants, je trouve !

  3. 3 décembre 2011 at 1 h 44 min

    Voilà le genre de BD que j’aime ! Les ours polaires, ça me fait toujours craquer !

    • 4 décembre 2011 at 3 h 47 min

      Comme un reste d’enfance nostalgique…

  4. 3 décembre 2011 at 3 h 40 min

    Comme c’est beau ! Je le note !

    Bon weekend.

    • 4 décembre 2011 at 3 h 49 min

      Tout à fait le genre d’album que tu présentes, je pense !

  5. 3 décembre 2011 at 8 h 04 min

    Oh je sens que cette BD est faite pour moi ! C’est noté !

    • 4 décembre 2011 at 3 h 51 min

      Ah voui ?! t’es amoureuse des ours ?

  6. 4 décembre 2011 at 0 h 19 min

    Très bien cet album jeunesse !!!

  7. 5 décembre 2011 at 8 h 13 min

    Je l’avais déjà repéré car les dessins me plaisaient beaucoup et je trouvais original de découvrir la vie d’un ours blanc (par contre, j’avais un peu peur du côté écolo qui aurait pu peut-être un peu prêchi-prêcha … enfin, tant que cela reste léger, ça peut passer et ce que tu en dis m’a l’air de bien passer !)

    • 5 décembre 2011 at 3 h 55 min

      Aucun souci sur le côté écolo, pas un mot là-dessus dans la bouche des ours. C’est surtout le contexte et l’image qui le met en lumière.

  8. 5 décembre 2011 at 2 h 10 min

    Je n’ai pas lu ton avis car je suis toujours en attente de cette bd pour un partenariat. Je reviendrais plus tard !

    • 5 décembre 2011 at 3 h 56 min

      Ah, c’est une bonne nouvelle, tu lui feras de la bonne pub, j’en suis sure ! :)

  9. 7 décembre 2011 at 9 h 16 min

    Pour moi aussi, un joli coup de coeur. Mon avis posté sur le site Lire pour plaisir : http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_petits_lecteurs/?p=3103

     

     

    • 8 décembre 2011 at 0 h 59 min

      Je t’avais déjà mis en lien

  10. 20 décembre 2011 at 5 h 30 min

    J’ai moi aussi fondu pour Waluk après ton avis et celui d’Emmyne entre autres ! J’en remets donc une couche demain, qui sait, y’en a peut-être qui sont encore à la recherche du cadeau de Noël idéal ? ;-)

    • 20 décembre 2011 at 3 h 01 min

      Ah je suis bien contente de lancer une série de lectures Waluk ! J’espère que tu donneras autant envie :) Je suis un peu frustrée car j’ai du mal à le caser dans mes conseils aux clients…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *