Seuls, tome 1 – Gazzotti / Vehlmann

seuls t1 01Yvan, Leïla, Camille, Terry et Dodji sont 5 enfants entre 5 et 12 ans. Ils habitent la même ville mais ne se connaissent pas. Jusqu’au jour où, un matin, ils constatent que leur ville est déserte. Il n’y a plus ni adultes, ni enfants. Tout le monde a disparu de façon inexpliquée. Les communications sont coupées. Errant dans la ville à la recherche de leurs pairs, les 5 enfants vont se trouver et tenter de survivre ensemble dans cette grande ville abandonnée.

 

Il m’aura fallu bien du temps pour lire cette série jeunesse qui a la faveur des enfants comme des professionnels. Et ce à juste titre !

Nous avons donc une bande de 5 enfants confrontés à un vaste mystère qui est la disparition de tout ce que la ville compte d’humains. Cette découverte à la fois effrayante et excitante va obliger nos compagnons à faire preuve de responsabilité et de débrouillardise.

Yvan est le garçon un peu geek qui, pour pallier aux trop longues absences de ses parents, plonge dans les jeux videos et s’occupe sur l’ordinateur. Leïla est une grande débrouillarde qui aime bricoler et fabriquer des inventions de son imagination. Camille est l’élève modèle, première de sa classe qui ne jure que par l’école et les devoirs. Terry est le plus jeune et apparaît comme un petit garnement. Enfin, Dodji est orphelin et sa vie malheureuse en foyer lui a appris à ne compter que sur lui-même. 5 enfants bien différents, d’âge, d’origine et de personnalité variés qui vont donc devoir apprendre à cohabiter et à allier leurs compétences et connaissances afin de parvenir à subvenir à leurs besoins et bientôt à se défendre.

 

Premier tome d’introduction d’une série qui compte 6 albums à ce jour, La disparition présente l’excellent départ d’une série originale et addictive. L’idée d’une bande d’enfants qu’on met dans une situation exceptionnelle, comme la disparition de tous les adultes et accessoirement des autres enfants a de prime abord de quoi faire fantasmer les jeunes esprits. Après les premières frayeurs et l’incompréhension, les enfants se laissent vite aller à la liberté qui leur est offerte. On peut presque tout se permettre, aucun adulte ne viendra les réprimander. La ville, en dehors de sa solitude inquiétante, devient pour certains un terrain de jeu qui permet quelques excentricités comme se baigner dans les fontaines publiques !

Bien évidement, le scénario va au-delà de cette simple récréation. Car s’ils sont libres de toute obligation, il leur reste à subvenir à leurs besoins. Trouver à manger, se protéger de ces animaux qui errent désormais dans la ville, chercher où dormir, rassurer les plus jeunes. Bien vite, une belle entente se forme entre les 5 enfants et la solidarité est de mise dans ces conditions extrêmes.

Chaque personnage possède un profil bien marqué, un caractère particulier qui enrichit le groupe et l’histoire par la même occasion. On assiste à l’évolution de leurs relations et on ne doute pas un instant que cette histoire incroyable les fera murir en même temps que forger de belles amitiés.

Le rythme de l’histoire est particulièrement bien étudié, alternant phases de danger et de stress avec des passages plus posés où les enfants se ressourcent en sécurité.

Si ce premier tome ne développe pas encore complètement le mystère de la disparition générale, on peut néanmoins comprendre que la menace plane sur le petit groupe et que les choses ne vont pas être aussi facile et bon-enfant qu’elles semblent l’être tout d’abord. Bientôt, il faudra fabriquer des armes et des pièges pour se protéger des lions errants, apprendre à conduire la voiture des adultes pour pouvoir circuler dans la ville et bien d’autres débrouilles à venir dans les tomes suivants.

 

Graphiquement, c’est Gazotti, l’auteur de Soda, qui s’y colle. Cela donne un dessin dynamique et réaliste très agréable à lire. Les cases ne sont pas surchargées, et sont facilement accessibles aux plus jeunes, tout en offrant un univers assez riche qui laisse place à l’imagination. Les personnages ont des traits arrondis et la couleur accentue le dynanisme sans trop assombrir l’histoire. La mise en scène rappelle parfois certains angles cinématographiques et on imagine aisément ce genre de scénario au cinéma !

 

Ce premier tome est donc plus que prometteur, étant déjà une belle réussite qui accrochera sans aucun doute enfants et parents. Les enfants s’enthousiasment pour l’aspect ludique et libre auquel cette bande d’enfants est confronté, tandis que les parents y verront une belle parabole sur la responsabilité et la force de l’entraide. Faits plus qu’avérés puisque que j’ai survendu cet album à Noël pour ces mêmes raisons, réussissant même à convaincre les enfants auxquel l’album n’était pas destiné à la base ! Depuis ma lecture, c’est clairement un des albums jeunesse que je réussis à conseiller le plus.

Bref, voilà un album intelligent et aventureux qui contente tout le monde et a le grand mérite de ne pas infantiliser le jeune public. Autant dire une denrée rare !

 

D’autres avis enthousiastes :

Mo’ CelyNouketteBulles et Onomatopées – Et Jérome sur les 5 premiers tomes.

 

 

Challenge roaarrr 

Prix jeunesse Angoulême 2007

Prix BD Boum 2006

 

 

 

 

 

seuls-t1-03.jpg

 

 

seuls-t1-02.jpg

 

 

seuls-t1-04.jpeg

 


Titre : Seuls, tome 1 – La disparition

 Dessinateur : Bruno Gazzotti

Scénariste : Fabien Vehlmann

Editeur : Dupu
is

Parution : Janvier 2006

     56 pages 

Prix : 10,60€

 


 


24 comments for “Seuls, tome 1 – Gazzotti / Vehlmann

  1. 23 janvier 2012 at 2 h 07 min

    J’avais déjà aperçu cette BD mais je n’y avais pas porté d’attention ; là, je la note !

    Bonne semaine.

    • 28 janvier 2012 at 9 h 55 min

      Une série au grand succès auprès des jeunes, pourtant !

  2. 23 janvier 2012 at 4 h 15 min

    A l’origine, je trouvais le dessin un peu trop « classique » et je ne m’y étais pas arrêtée à cause de ça. Mais vu les avis sur les blogs, je suis revenue sur ma décision et je l’ai noté. Mais je ne sais pas encore si je vais me lancer rapidement dans cette lecture ou si je vais attendre de voir cette série terminée ;)

    • 28 janvier 2012 at 0 h 00 min

      POurtant, je trouve que dans son scénario il est d’une grande originalité ! Tu peux te lancer car le premier cycle se boucle en 6 tomes déjà parus :)

  3. 23 janvier 2012 at 8 h 36 min

    Attention, Seuls, c’est comme une tablette de chocolat : on se dit qu’on ne va manger que le premier carré et puis toute la tablette y passe. Si on attaque le 1er tome, il y a de fortes chances que les 5 autres suivent dans la foulée.

    • 28 janvier 2012 at 0 h 15 min

      Visiblement, j’arrive à être plus raisonnable en BD qu’en chocolat

  4. 25 janvier 2012 at 3 h 19 min

    Tout pareil que Jérôme. Cette série c’est presque une drogue quand on plonge dedans

    • 31 janvier 2012 at 3 h 29 min

      Et ben, encore une accro !

  5. 26 janvier 2012 at 8 h 11 min

    Je me demande vraiment pourquoi je ne me suis pas précipitée sur les tomes 5 et 6 car j’ai vraiment adoré les 4 premiers. Il faut que je répare ça !

    • 31 janvier 2012 at 3 h 30 min

      Ben oui tout de même, tu ne veux pas savoir comment ça se termine ?!

  6. 26 janvier 2012 at 2 h 13 min

    Mes enfants me l’ont fait découvrir, j’aime beaucoup

    • 31 janvier 2012 at 3 h 30 min

      Oui, c’est une série qui a vraiment leur affection !

  7. 29 janvier 2012 at 0 h 27 min

    Je l’ai offert à mon neveu à Noel dernier ; il adore ! Du coup je l’ai lue aussi et je suis conquise !

    • 31 janvier 2012 at 3 h 31 min

      Je te comprends ! Cette série regroupe tous types de lecteurs autour d’elle et c’est tant mieux !

  8. 31 janvier 2012 at 0 h 10 min

    Excellente série ! Mes élèves sont complètement accros ! ;-)

    • 31 janvier 2012 at 3 h 42 min

      Comme tous les jeunes !

  9. Mo'
    31 janvier 2012 at 0 h 15 min

    Très bon premier tome de série effectivement. J’ai été agréablement surprise en le lisant. En revanche, pas encore ouvert le second tome

    • 31 janvier 2012 at 3 h 43 min

      Tu vois, des fois, tu réussis à passer au-dessus de tes a-prioris    … donc Bride stories ?

  10. 31 janvier 2012 at 7 h 07 min

    J’ai lu les deux premiers tomes, il faudrait que je m’y remette…

    • 31 janvier 2012 at 3 h 43 min

      Faudrait que j’attaque la suite aussi !!

  11. Mo'
    1 février 2012 at 9 h 56 min

    Dites donc Mam’zelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *