La saga d’Atlas et Axis, tome 1 – Pau

saga-d-atlas-et-d-axis-t1-01.jpgAtlas et Axis sont deux compères de la race canine. Ils reviennent d’une mission quelconque à Kanina. Mais ce qui les attend à leur retour est plutôt terrible : leur village a été sauvagement détruit et ses habitants, massacrés ou emmenés par de mystérieux barbares venus du Nord, les Vikiens. Parmi les prisonnières, se trouvent la soeur d’Atlas et une amie. Rassemblant leur force et leur courage, les deux amis se lancent sur les traces des ravisseurs.

 

Voilà une sympathique petite saga animalière situé dans un monde réaliste qui tend vers le médiéval. Les personnages sont donc tous des animaux et s’ils sont humanisés, le fait n’empêche pas nos deux chiens de tout abandonner séance tenante pour une simple odeur de nourriture !

Nous allons donc suivre Atlas et Axis dans leur quête qui va les mener loin dans le Nord. Leur chemin sera parfois semé d’embûches (le froid, la faim, les loups affamés,…) mais aussi ponctué de quelques rencontres sympathiques et amoureuses. La route séparera même les deux amis pour mieux les réunir un peu plus loin.

 

C’est donc de l’aventure, au sens large du thème. Le scénario ne brillera pas par une grande originalité mais on notera avec plaisir quelques touches d’humour liés le plus souvent à l’instinct canin qui se réveille malencontreusement dans les moments les plus improbables. Et c’est peut-être ici que le traitement s’avère plus intéressant : que ces 2 personnages gardent leur spécificités canines tout en ayant des caractéristiques humaines (langage, etc..). Voir Atlas et Axis en pleine quête aventureuse se jeter sur un os à ronger s’avère du meilleur effet ! Les deux héros ont donc chacun une personnalité (et une race !) bien définie qui permet qu’on s’y attache facilement.


Sous des apparences bon enfant, la violence est malgré tout assez présente dans cette histoire. Beaucoup de combats à l’épée, des massacres, des brebis qui explosent. Le public visé n’est pas vraiment enfantin mais on peut malgré tout débuter cette série en début d’adolescence. Le décalage entre une histoire et un langage assez simple et une violence intrinsèque me pose d’ailleurs un léger problème quant à la situation du lectorat. Je l’ai trouvé trop « gentillet » pour ma classe d’âge mais je le trouve trop agressif pour les jeunes enfants.

Le dessin, de son côté, est tout aussi trompeur. L’univers brossé est assez doux, très coloré. Les décors ne sont pas surchargés de détails ce qui donne un trait très accessible. Les personnages ont des formes arrondies et ont l’apparence de douces peluches. On pourrait même y voir un côté un peu dessin animé ou Walt Disney dans ces animaux qui parlent et vivent comme les hommes.

Néanmoins, l’histoire est très rythmée, alterne les épisodes dangereux avec des pauses plus récréatives qui permettent de faire retomber la (légère) pression.  

 

La saga d’Atlas et d’Axis est donc une aventure animalière agréable à lire et qui prête même à sourire. Sans révolutionner le genre, l’auteur produit un début de saga intéressant qui se densifiera, je l’espère, dans les tomes suivants et permettra d’offrir une approche peut-être plus adulte sur cette sympathique aventure.

 

 

D’autres avis :

JéromeYvanBlog BD de C. -

 

 

saga-d-atlas-et-d-axis-t1-03.jpg

 

saga-d-atlas-et-d-axis-t1-02.jpg

 

 

saga-d-atlas-et-d-axis-t1-04.jpg

 

 


Titre : La sage d’Atlas et d’Axis, tome 1

  Auteur : Pau

Editeur : Ankama, Etincelle

Parution : Août 2011

    76 pages 

Prix : 14,90€



15 comments for “La saga d’Atlas et Axis, tome 1 – Pau

  1. 5 février 2012 at 0 h 08 min

    J’aimerais bien le lire celui-là !

    • 5 février 2012 at 2 h 25 min

      Ah ouais ? Je n’aurais pas parié dessus pourtant !

  2. 5 février 2012 at 1 h 49 min

    Pas révolutionnaire mais très sympa : tout est dit !

  3. 5 février 2012 at 1 h 58 min

    Je suis moins enthousiaste que toi sur cette BD que je viens de finir. Je trouve le style étrange, que les dialogues sonnent pauvres (on perd peut-être à la traduction ?), qu’on est le cul entre deux chaises entre le récit jeunesse et quelque chose de beaucoup plus noir. La fin du tome est elle aussi particulière avec des pages dont je me demande si elles n’auraient pas mieux été placées en début de tome 2. Bref, sympa mais sans plus et je ne comprends pas pourquoi elle est dans la sélection Angoulême 2012.

    • 5 février 2012 at 2 h 27 min

      Hum… je ne dirais pas que je suis enthousiaste pourtant. C’est sympa mais bon voilà, je suis entièrement d’accord avec toi sur tous les défauts que tu pointes… Me suis-je donc mal exprimée !? Rien à faire à Angoulême donc… mais on pourrait le dire pour un paquet d’albums sélectionnés ceci dit

  4. 5 février 2012 at 2 h 38 min

    Si si, je devrais aimer ! J’aime bien les brebis qui explosent !

    • 5 février 2012 at 9 h 45 min

      ah ouais d’accord….

  5. 5 février 2012 at 6 h 07 min

    Choco: c’est qu’en lisant ta chronique, je reste sur un avis plutôt positif alors que le mien est vraiment mitigé. Ni plus, ni moins, je ne sais pas quoi en penser. Et souvent quand il faut attendre le tome 2, c’est que quelque chose ne fonctionne pas. (Remarque, je pensais la même chose du premier Scalped et le tome 2 m’a retourné comme une crêpe. ;) Espérons que ce soit le même cas ici.)

    • 5 février 2012 at 9 h 47 min

      Oui d’accord, un avis positif en demi-teinte ! :)

      Ceci dit, je ne suis pas sure du tout de lire le tome 2… peut-être par curiosité ? Va savoir…

      J’aimerais bien que cette histoire se densifie et soit un peu mieux déterminé.

       

  6. 5 février 2012 at 8 h 07 min

    Pas trop mon genre de BD… bonne fin de week-end et remets-toi bien !

    • 5 février 2012 at 9 h 47 min

      Oui, je comprends ! Merci à toi Kathel :)

  7. 5 février 2012 at 9 h 07 min

    J’aime bien, c’est joli.

  8. 21 février 2012 at 4 h 55 min

    Cela m’a l’air vraiment mignon et sympathique mais je me demande si cela est vraiment suffisant pour que je me lance dans une nouvelle série ! Il me semble qu’il m’en faut plus mais je regarderai si je le trouve à la biblio !

    • 27 février 2012 at 7 h 46 min

      Sympa mais pas indispensable. Je te conseille d’attendre !

Répondre à Joelle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *