Shrimp, tome 1 – Donc / D’Aoust / Burniat

Shrimp-t1-01.jpgAlbert est cuistot dans un petit restaurant de quartier dont la spécialité est la croquette aux crevettes. Le rêve d’Albert est d’ailleurs de passer des vacances à Las Palmas, lieu paradisiaque où l »on trouve les plus grosses crevettes au monde. En attendant, notre homme se contente de soupirer sous les fenêtres de sa belle voisine, Mia devant laquelle il perd tous ses moyens. Et ce n’est pas l’apparition de Chang,son petit ami, à la table du diner qui arrangera les choses.

Mais coup du sort, en nettoyant le restaurant, il découvre un billet pour Las palmas, perdu par l’ami de Mia. Ni une, ni deux : Albert le fait sien, espérant bien retrouver sa belle. Pensant partir pour le paradis de ses rêves, Albert va bientôt découvrir qu’il est embarqué à l’autre bout de l’espace dans un bateau occupé uniquement par des chinois bien peu disposés à son égard…

 

Voilà une petite découverte que l’on doit à My Major Company qui offre aux internautes de financer une oeuvre apprécié, à la manière de ce qui se fait déjà en musique. Shrimp se révèle en effet une très bonne surprise : un album qui manie l’humour avec originalité.

Albert est l’anti-héros type, le français moyen comme vous et moi. Jeune adulte timide et un peu coincé, il peine à se mettre en valeur et à faire le premier pas en amour. Mal dégourdi, bafouillant, il se révèle très attachant et humain. Son envie de tout larguer pour Las Palmas montre pourtant que notre homme cache quelques réserves aventureuses dans son sac. Pourtant affronter une colonie de chinois ne va pas être une partie de rigolade. Très à cheval sur la discipline, fanatiques de Mao, prêts à le larguer dans les airs, les chinois sont gentiment moqués dans le portrait qui leur est fait. Ils vont obliger Albert à avoir d’une belle part d’auto-dérision pour supporter ses congénères. Et à cuisiner de la croquette de crevettes. Une gageure dans un « bateau » où les produits alimentaires sont transformés pour être stockés de manière très académique… Quid des oeufs carrés ??

On retrouve dans le dessin des influences larceniennes sans qu’on y décèle du copier coller et le tout est très fluide dans une veine plutôt réaliste.

 

Bref voilà un petit album hautement sympathique dont je ne peux vous en dire plus sous peine de vous gacher la découverte ! C’est juste l’histoire d’un gentil loser qui peine à s’imposer et qui, par un concours de circonstances abracadabrantesque va se retrouver propulsé dans un voyage interstellaire épique. C’est juste une très bonne histoire humoristique qui, sous couvert de science-fiction, nous emmène dans une aventure dynamique où l’attitude et les réparties du héros font tout le sel. C’est juste à lire pour passer un bon moment en compagnie de 3 auteurs belges qui nous offriront prochainement le deuxième et dernier tome de cette histoire !

 

Liens :

Les 20 premières pages à lire

 

 Shrimp-t1-02.jpg

 

  Shrimp-t1-03.jpgShrimp-t1-04.jpg


 Titre : Shrimp, tome 1 – Le Grand large

Dessinateur : Mathieu Burniat

Scénaristes : Matthieu Donc / Benjamin D’Aoust

Editeur : Dargaud

Date de parution : Mars 2012

48 Pages

Prix : 11,99€


 


6 comments for “Shrimp, tome 1 – Donc / D’Aoust / Burniat

  1. Chatolou
    10 mars 2012 at 3 h 39 min

    Et bien on peut dire qu’on coordonne nos lectures ;-) après « Bekame », j’ai terminé « Shrimp » hier, j’ai comme toi apparement passé un très chouette moment en compagnie de Monsieur Albert !! La lecture m’a aussi permis de m’intéresser de plus près à My Major Company et donc d’en apprendre un peu plus sur eux également …

    Les oeufs carrés? J’adore, il est vrai, bcp plus facile à ranger!

    • 19 mars 2012 at 3 h 23 min

      Aaaah ! Tant mieux ! J’ai l’impresion que nous avons les mêmes afinités littéraires et dessinées ! :)

  2. 10 mars 2012 at 5 h 47 min

    Au départ ça n’a pas forcément l’air ultra original (le coup du gentil loser, c’est devenu un classique) mais si tout part en cacahuète, je peux y trouver davantage d’intérêt.

    • 19 mars 2012 at 3 h 24 min

      Oui certes mais ça part bien en cacahuète !

  3. 15 mars 2012 at 8 h 52 min

    Quand je lis ton billet, cela m’a l’air vraiment pas mal mais cela m’a l’air de vraiment commencer quand Albert embarque pour son fameux voyage ! J’hésite encore un peu car je ne suis pas hyper fan des dessins mais si le tome 2 est à la hauteur, peut-être que ça me fera basculer ;)

    • 19 mars 2012 at 0 h 34 min

      Je te dirais que oui et non ! ^^ Le préambule avant le voyage est tout de même savoureux ! Perso, je crois que je vais regretter que cette histoire ne soit qu’en 2 tomes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *