Chroniques express BD jeunesse

enfant-cachee-01L’enfant cachée – Loïc Dauvillier / Marc Lizano

Ce soir, la petite Elsa n’arrive pas à dormir. Elle se lève et découvre sa grand-mère dans le fauteuil du salon, une photo à la main. Sa tristesse est palpable et la petite fille croyant que cette dernière a fait un cauchemar l’enjoint de le raconter afin qu’il disparaisse. Le passé de Doumia est bien difficile à expliquer mais la mamie tente avec des mots simples de faire comprendre à sa petite fille l’histoire qui la hante.
En 1942, Doumia est encore une petite fille quand son père lui annonce qu’il vont devoir porter une étoile de shérifs sur leurs vêtements. Toute fière, Doumia parade jusqu’à ce que cette étoile finisse par lui apporter quelques ennuis : la maîtresse la relègue au fond de la classe, les copains ne veulent plus jouer avec elle et bientôt ce sont ses parents qui disparaissent tandis que Doumia se cache dans une armoire…

Vous l’avez compris, cet album parle de la répression et de la déportation des juifs. Un sujet difficile et éprouvant qu’il n’est pas toujours simple d’expliquer aux enfants. Ici, les auteurs réussissent avec succès à évoquer ce pan de l’histoire de manière simplifiée et sans montrer d’images trop percutantes. Elsa va découvrir la face sombre des hommes mais aussi un aspect plus positif. Car si sa mamie Dounia est là aujourd’hui pour lui raconter cette histoire, c’est bien grâce au courage et à la générosité de gens qui l’ont aidés à survivre : les voisins qui la prennent en charge et la cache, la fermière qui l’accueille et la nourrit.

L’enfant cachée est véritablement un album pédagogique qui deviendra, j’en suis sûre, un essentiel dans les listes scolaires. Donnant à voir la chasse aux juifs et la déportation par les yeux d’un enfant, utilisant les questions naïves d’Elsa pour poser les interrogations que le jeune lecteur pourrait avoir, cet album offre le ton juste, entre légèreté et noirceur, et se révèle d’une grande lisibilité.

Indispensable !

D’autres avis :
JéromeYvan Cely -

 

Liens :
- interview des auteurs
- Preview

 

enfant-cachee-02

 

enfant-cachee-03

-

Titre : L’enfant cachée
Dessinateur : Marc Lizano
Scénariste : Loïc Dauvillier
Coloriste : Greg Salsedo
Éditeur : Le Lombard
Date de parution : Janvier 2012
80 Pages
Prix : 16,45€

 

 

chronokids-t1-01Les Chronokids, tome 1 – Zep / Stan et Vince

Adele et Marvin traînent un peu les pieds quand leur père passionné de brocante les emmène une fois de plus dans un vide grenier. Sauf que cette fois-ci, les deux adolescents dénichent un vieux téléphone portable qui ne téléphone pas, ne prends pas de photos, mais permet de voyager dans le temps ! La découverte est de taille mais est bien vite apprivoisée par Adele et Marvin qui y voit une façon de se faciliter la vie : aide pour les devoirs historiques, donner à ranger sa chambre par un esclave romain, faire un cadeau à leur père d’un objet vintage à bas prix, connaître les questions de la future interro, etc…  Sauf que bien évidemment, les choses ne sont pas toujours aussi facile et que débarquer en pleine bataille pour interroger Napoléon, visiter la préhistoire pour se retrouver en plein soulagement d’un dinosaure comporte quelques risques !

Sympathique série d’aventures à travers le temps, Les Chronokids nous font naviguer à travers les époques au fil des aller-retours de Marvin et Adele. Chaque voyage temporel, qui se décline sur 3/4 pages, est prétexte à une mésaventure mais aussi à une façon un peu ludique de découvrir une période historique. Mais loin d’être didactiques, les auteurs nous offrent une vision décalée et humoristique qui désacralise l’Histoire avec un grand H. Les chutes de chaque scènes sont particulièrement réussies et inventives et renvoient nos deux jeunes à une réalité bien terre à terre.

Voilà donc une bonne série qui devrait plaire à un large public !

 

 

chronokids-t1-02

 

chronokids-t1-03

 

Titre : Les Chronokids, tome 1
Dessinateur : Stan / Vince
Scénariste : Zep
Editeur : Glénat, Tchô !
Date de parution : Janvier 2008
48 Pages
Prix : 9,95€

 

 

paola crusoé t1 01Paola Crusoé, tome 1 – Mathilde Domecq

Paola se réveille sur une plage. C’est, qu’avec son père, son grand frère et sa petite soeur, ils ont été victimes d’un naufrage et semblent être les seuls survivants avec Rachel, une jeune femme super-active qui, en tant que militaire, tente de prendre en main la survie du groupe. Le quotidien s’organise sur l’île déserte tandis qu’à des milliers de kilomètres de là, la maman de Paola refuse de croire à la mort de toute sa famille et se met à leur recherche.

Comme le titre le laissait entendre, nous voilà dans une histoire qui s’inspire du mythe de l’ile déserte de Robinson Crusoé. Les 5 survivants se retrouvent sur une île déserte qu’ils vont devoir apprivoiser et en tirer des moyens de subsistance. La vie en groupe n’est pas de tout repos. Paola se chamaille avec son grand frère. Le père préfère faire la sieste tandis que Rachel cherche à faire sa loi. Alors que les citadins sont un peu largués dans un univers qui les dépasse, Rachel s’inscrit en contrepoint en tant que femme qui connaît les techniques de survie. Néanmoins, peu à peu, les liens se resserrent et la petite famille de Paola s’en retrouve même renforcée.

Ici, la noirceur n’a pas vraiment sa place et c’est plutôt à une ambiance bon enfant que nous avons droit. L’île pourvoit aux besoins de nourriture, les bêtes sauvages ne sont pas trop dangereuses et la survie s’organise plutôt facilement. On est loin des difficultés de Lost !

Le dessin souligne d’ailleurs cette atmosphère plutôt gaie avec un graphisme très mignon, très enfantin qui rappelle les dessins animés. Les personnages sont tout en rondeurs et la couleur particulièrement remarquable s’octroie une palette très vive où les teintes sombres sont exclues.

Paola Crusoé se révèle être une très bonne surprise qui, avec des personnages touchants et une aventure qui, sous des dehors simples et naïfs, est plus complexe que ce à quoi on peut s’attendre, saura plaire aux enfants dès 8 ans.

 

D’autres avis :
David Fournol – Lire pour le plaisir -

 

Liens :
- Preview

 

paola-crusoe-t1-02

paola-crusoe-t1-03

-

 

Titre : Paola Crusoé, tome 1 : Naufragée
Auteur : Mathilde Domecq
Éditeur: Glénat, Tchô !
Parution : Février 2012
88 pages
Prix : 14,95€

 

 

Elinor-et-jack-t1-01Elinor et Jack, tome 1 – Raul Arnaiz / Paz Villar Mari

Elinor est une petite fille à la personnalité bien affirmée. Elle n’hésite pas à se moquer de ses camarades pour mieux se mettre en avant. Jusqu’au jour où, se trompant d’un jour, elle devient la risée de sa classe en se présentant à l’école avec son costume de princesse pour le spectacle scolaire. A son retour, elle pleurniche dans sa chambre avant de s’endormir. A son réveil, en plein nuit, une étrange porte mystérieuse apparaît qu’elle s’empresse de franchir. La voilà alors parachutée dans un monde parallèle où elle va faire la connaissance de Jack, un jeune aventurier prêt à tout pour atteindre le monde doré qui recèle un grand trésor.

Voilà une série d’aventures au rythme trépidant ! Entre Elinor qui se fait passer pour une princesse pour mieux s’assujettir le groupe de Jack et rentrer chez elle le plus rapidement possible, et Jack et sa bande, composée de nains et d’un lion, qui traquent l’ouverture de portes magiques pour mieux trouver de l’or et s’en mettre plein les poches et espèrent bien se voir récompenser d’aider une princesse, le cocktail est détonnant ! Les deux enfants ont des aspirations bien différentes et pourtant le duo finit par bien fonctionner entre prises de bec et humour !
Si chacun a une quête différente, ils se retrouveront ensemble devant des ennemis communs qu’ils voient surgir à chaque ouverture de porte. Monstres en pagaille, mystères à résoudre feront avancer notre petit groupe d’aventuriers qui n’est pas au bout de ses surprises quand la grande sœur d’Elinor fera son apparition. L’intrigue semble se densifier un peu plus sur la fin et la lecture du tome 2 pourra certainement offrir un peu plus de contenu après ce premier tome un peu léger qui accumule les péripéties de manière un peu trop redondante.

Elinor et Jack est peut-être une aventure tout ce qu’il y a de plus classique mais elle contient un joli lot de rebondissements et de menaces qui laisse à peine souffler le lecteur trimballé d’un univers à l’autre qui font preuve d’une grande inventivité. Dynamisme et humour sont les maîtres mots de cette série qui ravira les enfants en mal d’aventures !

 

D’autres avis :
Clarabel -

 

Elinor-et-jack-t1-02

Elinor-et-jack-t1-03

 

Titre : Elinor et Jack, tome 1 : Une porte super mystérieuse
Dessinateur : Mari Paz Villar
Scénariste : Raul Arnaiz
Editeur : Delcourt
Date de parution : Mai 2011
48 Pages
Prix : 10,95€

 

 

popotka t1 01Popotka, tome 1- Chauvel / Simon

Popotka est une jeune garçon d’une tribu sioux. Alors qu’il s’amuse avec ses copains au jeu de la toupie, Hoka et sa bande viennent les embêter une fois de plus. Bien décidés à ne pas se laisser faire et à arrêter ces brimades, les 4 garçons décident de consulter la vieille Istakpe qui en terme de réponse, leur offre une histoire : celle d’Iktomi qui en voulant jouer au plus malin se trouva lui-même bien pris. Loin de comprendre l’allusion, les enfants s’en inspirent pour jouer un mauvais tour à leur tourmenteur. Mais comme l’annonçait la leçon, tel est pris qui croyait prendre !

Popotka est une intéressante série qu’on peut évidement rapprocher de Yakari. Chauvel et Simon nous emmène au coeur d’une tribu indienne que nous découvrirons par l’intermédiaire d’une bande de gamins. On y retrouve les amitiés entre enfants tout comme les disputes avec les bandes d’à côté. On pénètre dans la culture indienne, empreinte de légendes et d’esprits effrayants qu’il ne faut pas contrarier. Jouant sur cette peur, Popotka et ses amis vont jouer un bon tour à Hoka avant de se voir à leur tour victime du même tour !

Sous couvert d’aventures bon enfant et de découverte du monde indien, Popotka délivre une délicieuse morale qui s’appuie sur d’anciennes légendes traditionnelles : que se venger des autres peut parfois se retourner contre soi ! Animé d’un dessin réaliste et très aéré, cette histoire est d’un accès très facile et pourra se lire dès 7 ans.

 

 

popotka-t1-02

 

 

Titre : Popotka, tome 1 : La leçon d’Iktomi
Dessinateur : Fred Simon
Scénariste : David Chauvel
Éditeur : Delcourt, Jeunesse
Date de parution : Mai 2002
31 Pages
Prix : 9,95€

17 comments for “Chroniques express BD jeunesse

  1. 5 avril 2012 at 8 h 01 min

    Ma fille a choisi « L’enfant cachée » lors d’un festival dimanche dernier. Elle l’a fait dédicacé. Elle l’a lu et beaucoup aimé (elle a 9 ans). La dédicace est visible sur mon blog. Faut que je le lise à mon tour.

    • 8 avril 2012 at 6 h 09 min

      Good choice ! :) Tu dois écouter ta fille ! ^^

  2. Mo'
    5 avril 2012 at 1 h 04 min

    Comme Kactusss, j’ai envie de réagir sur « L’enfant cachée ». Je voulais l’acheter lors du Festival d’Angouleme mais les auteurs étaient pris d’assaut. Et vu que l’intéret était de pouvoir papoter un peu avec Monsieur Dauvillier… j’ai reporté ce projet de lecture. J’ai juste un petit déménagement à gérer dans le trimestre à venir et je répare cette bévue ensuite ^^

    • 8 avril 2012 at 6 h 13 min

      Toi qui est amatrice de Dauvillier, je m’étonne que tu ne te soit pas jeté dessus !

      Un déménagement ? Une broutille quoi…

  3. 5 avril 2012 at 1 h 52 min

    Je pense avoir un client pour Popotka…

    Et comme Mo’, très envie de découvrir cette  » enfant cachée « , Jérôme m’avait convaincue, tu confirmes !

    • 8 avril 2012 at 6 h 13 min

      Ouep, cette enfant cachée est le titre qui sort du lot ici !

  4. 5 avril 2012 at 3 h 00 min

    Je suis bien tentée aussi par L’enfant cachée, ainsi que par Paola Crusoé. A la maison, on a bien aimé Elinor et Jack. L’histoire n’est pas très originale, c’est vrai, mais j’aime bien la façon dont elle est traitée, l’humour et le rythme enlevé.

    • 8 avril 2012 at 6 h 15 min

      Elinor, c’est pas un grand titre, c’est sûr mais ça plait plutôt bien pour son dynamisme et son côté aventureux.

      Paola crusoé s’annonce plutôt bien et le dessin très coloré rappelle un peu celui de Lou.

      Quant à l’enfant cache, et bien,  un titre majeur mais pas facile à conseiller…

  5. 5 avril 2012 at 4 h 02 min

    Mais ce ne sont pas des Chroniques Express, ce sont de vrais billets, très complets et intéressants !  Comme beaucoup, je suis intéressée par « L’enfant caché ».

    • 8 avril 2012 at 6 h 16 min

      Euh…oui, finalement, j’ai été bavarde…. J’aurais du faire un billet individuel pour l’enfant caché en fait…

  6. 7 avril 2012 at 8 h 23 min

    Popotka pourrait plaire à mes loulous, quant à moi, ce serait plutôt L’enfant cachée qui m’intéresserait.

    • 8 avril 2012 at 6 h 35 min

      Marrant, comme ces titres semblent vous plaire parmi les 5 !

  7. 26 avril 2012 at 6 h 05 min

    J’ai hésité à acheter L’enfant cachée car on a rencontré l’auteur à un salon mais finalement, on a plutôt opté pour un autre de ses albums (L’île aux trente cercueils, qui nous a rappelé notre adolescence et la série que nous regardions !). Et puis, vu le sujet qui semble incontournable, je pense que la biblio va l’acheter (ou du moins sera sensible à une éventuelle suggestion ! mdr !). Sinon, j’ai bien les dessins tout frais et acidulés de Paola Crusoe :)

    • 29 avril 2012 at 3 h 14 min

      Pas lu l’ile aux cercueils mais je pense qu’il est très intéressant aussi ! J’espère que ta biblio investissera sur L’enfant caché car c’est vraiment un formidable album tout ce qu’il y  a de pédagogique !

  8. 12 mai 2012 at 9 h 52 min

    je veux lire « l’enfant cachée »v !!!!

    • 15 mai 2012 at 9 h 04 min

      Tu as raison, c’est le meilleur titre de tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *