Tony Chu, détective cannibale, tome 1 – Layman / Guillory

tony-chu-t1-01Tony Chu est un flic tout ce qu’il y a de plus banal. Enfin presque. C’est que notre homme a l’habitude de goûter les cadavres. Pas pour le plaisir, non. Pour des raisons professionnelles. Car Tony Chu est cibopathe : il a la capacité de déterminer l’origine, l’histoire de ce qu’il mange. De voir, de sentir le parcours de la viande qu’il a dans l’assiette, de revivre leur mort. Autant vous dire que ça a de quoi couper l’appétit. Une capacité quelque peu encombrante mais que Tony Chu va mettre à profit dans son travail. Ingurgiter un bout de cadavre lui permet ainsi de découvrir des indices qui lui permettront de remonter à la source du criminel et de mener à bien ses enquêtes.

C’est sous ce pitch complètement barré que s’ouvre cette formidable série de comics (oui, c’est le miracle de ce début d’année : j’ai lu du comics ^^).
Nous plongeons dans un monde où, pour cause de grippe aviaire, le gouvernement a interdit la vente de poulets. Bien évidemment, ces morceaux deviennent très recherché et sont la source d’un marché noir très lucratif.

Tony Chu, pris en flagrant délit de cannibalisme sur cadavre, doit « se mettre à table » devant ses boss qui exigent des explications. Incapable de révéler son étrange pouvoir, Tony Chu se fait sauver la mise par Savoy, qui l’embauche dans son unité spéciale, la RAS (répression des aliments et stupéfiants). Ce dernier apprécie d’autant plus ce don qu’il a deviné, qu’il possède lui-même le même ! Savoy va alors former notre jeune flic qui peine encore à prendre pleinement possession de ses capacités et l’obliger à les utiliser en toute circonstance, cadavre frais ou franchement pourri (arrgh !). Les trafiquants de poulets n’ont plus qu’à bien se tenir !

Sous des dehors franchement écœurant, Tony Chu se révèle une histoire vraiment drôle et enlevée. Si l’idée loufoque de départ nous offre quelques scènes ragoûtantes au parfum de sang, on est loin de tomber dans un scénario gore et plombant. L’humour pince sans rire de Tony Chu et les bonnes trouvailles éparpillées ici et là dans les répliques des personnages délestent cette histoire de toute noirceur et penche vers un humour noir de circonstances.
Le scénario s’avère très dynamique et les aventures de Tony Chu sont ponctués de multiples rebondissements et révélations (le frère de Tony est-il trafiquant de poulet ? Savoy est-il un flic tout blanc ?) que je vous laisse découvrir.

En arrière-plan de l’histoire, on ne manquera pas de noter cette crise alimentaire qui touche l’industrie de l’alimentation. En tant que végétarienne, je me suis délectée (^^) de découvrir ce cibopathe qui nous offre à travers son don, la capacité de voir l’horreur de la production de la chaîne alimentaire ! Aucun doute que, si les consommateurs d’aujourd’hui avaient la même connaissance de ce qu’il mange, ils réfléchiraient à deux fois à ce qu’ils mettent dans leur assiette !

Graphiquement, on est loin des super-héros en collants, ce qui fait que cette série m’a d’ailleurs séduite. Les couleurs sont moins criardes, moins agressives. Le trait est efficace et rend avec succès le dynamisme de l’histoire.

Bref, Tony Chu est un comics décalé qui m’a totalement convaincue par son histoire hors-norme, par son humour noir et ironique qui tranche habilement sur des situations plus mortifères, par ses personnages dynamiques et pince sans rire. Un excellent comics donc pour qui n’a pas l’habitude d’en lire :)

 

 

D’autres avis :
YvanArsenulZorgblog -

 

 

tony-chu-t1-02

tony-chu-t1-03

 

tony-chu-t1-04

 

 

Titre : Tony Chu, détective cannibale, tome 1 : Goût décès
Dessinateur : Rob Guillory
Scénariste : John Layman
Editeur : Delcourt
Date de parution : Septembre 2010
150 Pages
Prix : 14,95€

-

Challenge-roaarrr

Prix Eisner Awards

Meilleure nouvelle série 2010 & Meilleure histoire continue 2011

 

 

16 comments for “Tony Chu, détective cannibale, tome 1 – Layman / Guillory

  1. SBM
    30 avril 2012 at 9 h 17 min

    Oh oui, c’était bien, c’est SBM qui le dit !

    • 30 avril 2012 at 1 h 46 min

      Ah oui mince, j’ai mis Ys… tu veux que je change ?

  2. 30 avril 2012 at 9 h 35 min

    Billet et visuels un peu durs pour la pause café…mais intéressant  » pour qui n’a pas l’habitude du comics  » :)

    • 30 avril 2012 at 1 h 47 min

      Intéressant ET drôle surtout !

  3. 30 avril 2012 at 2 h 34 min

    Quelle horreur mais je ne doute pas que la BD est bien .

    Bonne semaine.

    • 3 mai 2012 at 0 h 56 min

      Il ne faut pas se fier aux apparences ! :)

  4. Mo'
    2 mai 2012 at 1 h 11 min

    Repéré depuis que Champi a mis sa chro en ligne, toujours pas lu, faillit l’acheter il y a 10 jours… pfff. Tu me coutes trop cher Choco ^^

    • 3 mai 2012 at 1 h 03 min

      Oui d’ailleurs si tu pouvais commander tes livres chez moi, ça me ferait du chiffre !!

  5. 3 mai 2012 at 1 h 33 min

    Yeah, excellent Tony Chu !!! Vive le poulet !!!

    • 3 mai 2012 at 2 h 47 min

      Nan ! Sus aux bouffeurs de cadavres ! vegetarian power !

  6. Mo'
    5 mai 2012 at 4 h 10 min

    C’est que tu n’avais pas été assez explicite sur le fait que tu faisais de la vente par correspondance

    • 6 mai 2012 at 3 h 02 min

      Nous avons un super site internet auquel tu participes (malgré toi ?) par l’intermédiaire de Libfly…

  7. Mo'
    7 mai 2012 at 8 h 02 min

    Malgré moi je ne sais pas.  Oui car des gens se font du beurre sur des chroniques de lecteurs alors que ces lecteurs ne sont pas rémunérés pour leurs chroniques Non parce que Libfly est un site que j’utilise avec plaisir. Alors dans tout cela, pour faire une réponse claire… !! ^^

    Après, je fais ma maline mais en fait, je suis athée en matière de vente par correspondance (et donc non pratiquante ^^)… j’aime le contact avec le livre avant de l’acheter.

    • 15 mai 2012 at 3 h 44 min

      Le truc, c’est qu’un jour en mettant un de mes coups de coeur de libraire en ligne sur le site, je me suis aperçue qu’il y avait déjà le coup de coeur d’un internaute nommé Choco… Je trouve que ça n’est clairement pas annoncé que nos chroniques sont utilisées sur un autre site (marchand) par LIbfly et ça, ça ne me plait pas.

  8. Mo'
    15 mai 2012 at 1 h 37 min

    Je l’apprends même si je m’en doutais. J’ai appris également sur le tard qu’un autre site proche procédait de la sorte.

    Ce doit durement être indiqué dans les mentions légales insérées en bas du formulaire d’inscription, tu sais… cette partie qu’on ne lis pas tellement les caractères sont trop petits ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *