Les chevaux du vent, tomes 1 et 2- Lax / Fournier

chevaux-du-vent-t1-01.JPGchevaux-du-vent-t2-01.jpgCalay est un fermier népalais qui a la malchance d’avoir parmi ses 3 enfants, un garçon sourd et muet. Le jeune Kazi est sans cesse persécuté par les enfants du village et leur derniere attaque a bien failli le noyer. Alors que ses 2 grands frères sont fatigués de le soutenir et que la famille peine à subvenir aux besoins de tous, Calay décide d’envoyer Kazi dans un monastère du Mustang. Une décision difficile et déchirante qui, bien qu’elle soit traditionnelle, implique de ne plus le voir pendant de nombreuses années. De fait, les années passent. Les 2 grands frères, Basanta et Resham, se disputent la même femme, au point d’en venir aux mains. Resham finit par quitter le village pour s’enrôler dans l’armée britannique, au grand dam de son père qui n’apprécie guère les « colonisateurs ». Toujours affecté par l’absence de Kazi, c’est bientôt au tour de Calay de prendre la route pour revoir son fils. Mais les frontières sont fermées et le seul moyen de les franchir est de devenir un cartographe espion pour le compte des anglais…

 

Formidable dyptique qui nous plonge avec dépaysement dans les royaumes himalayens ! Lax a imaginé cette histoire au retour d’un voyage au Népal. Si le premier tome était sorti en 2008, voilà enfin le deuxième et dernier volume de cette histoire.

Nous sommes donc dans un Népal historique, encore sous le joug des colonisateurs anglais qui n’hésitent d’ailleurs pas à parler aux locaux comme des moins que rien. On découvre à travers le trajet de Calay, le rôle des cartographes qui, déguisés en mendiants, avaient la charge de dresser les cartes du pays à l’aide d’instruments aussi rudimentaires qu’un thermomètre caché dans une canne et du papier dans les moulins à prière. Un rôle ingrat et dangereux qui pouvait conduire en prison pour espionnage.

Pourtant ce qui importe ici, c’est l’histoire boulerversante et même tragique de cette famille de paysans pauvres qui, malgré les aléas et les conflits, tente de rester soudé, par delà la distance et le temps.

Rythmé par de faux chapitres, signalés par une page blanche suivie d’une illustration pleine page, le récit alterne habilement les moments de tension et d’apaisement. Les personnages extrêmement attachants, la bienveillance de Calay et du vieil amchi (médecin traditionnel qui s’appuie sur l’usage des plantes), le courage de Resham parti à la recherche de son père rendent l’atmosphère particulièrement forte.

Graphiquement, le premier mot qui me vient pour definir le dessin de Fournier est : Lumineux. Les jeux de couleurs donnent beaucoup de consistance au dessin très documenté de l’auteur. Un grand sens du détail est apporté aux décors, aux vêtements, aux accessoires et cela donne un récit très authentique tant par sa narration que par son dessin. Une lumière donc qui imprègne les êtres comme les terres du Toit du monde et qui éclaire les hommes d’une lueur positive et éternelle. La lumière des dieux peut-être, qui président aux destinées humaines

 

Les chevaux du vent (ces fameux drapeaux de prières qui partent à l’assaut des vents pour mieux les porter vers les dieux) est une vraie réussite ! Une de ces histoires qui vous emportent sur une terre et dans une culture différentes. Une histoire qui vous convie à partager l’intimité d’une famille et à trembler pour elle. Une histoire à la fois simple et compliqué comme peut l’être la vie. Une magnifique aventure humaine que j’ai adoré et que vous devez lire !

 

Liens :

Premières pages du tome 1 à découvrir

Interview des auteurs sur le tome 1

 

 

chevaux-du-vent-t1-03.jpg

 


chevaux-du-vent-t1-02.jpg

 

 

chevaux-du-vent-t1-04.jpg

 

chevaux-du-vent-t2-02.jpg

chevaux-du-vent-t2-03.jpg

 

 

 


Titre : Les chevaux du vent

  Scénariste : Lax

Dessinateur : Jean-Claude Fournier

Éditeur : Dupuis, Aire Libre

Parution : Octobre 2008 / NED Juin 2012 (tome 1) – Juin 2012 (tome 2)

  72 / 80 pages

Prix : 16,50€


 

bd du mercredi

 

Chez Mango


19 comments for “Les chevaux du vent, tomes 1 et 2- Lax / Fournier

  1. 27 juin 2012 at 6 h 35 min

    J’avais beaucoup aimé le 1er. Il faut dire que ce duo d’auteurs est tout simplement exceptionnel !

    • 2 juillet 2012 at 9 h 15 min

      Oui, je suis d’accord !

  2. 27 juin 2012 at 9 h 38 min

    Ah, repéré depuis longtemps ce premier tome ( j’apprends avec ton billet que le second vient de paraître ). C’est certain, je vais adorer !

    • 2 juillet 2012 at 9 h 17 min

      Je confirme, cette histoire est pour toi !

  3. 27 juin 2012 at 1 h 12 min

    Ca ça va me plaire ! Le Népal, le monastère, l’histoire de ces frères… Je note, merci ! ;-)

    • 2 juillet 2012 at 9 h 18 min

      Merci à toi de suivre si souvent mes conseils ! ;)

  4. 27 juin 2012 at 5 h 06 min

    un album qui semble superbe! les dessins sont magnifiques! je note, bien sûr!:)

    • 2 juillet 2012 at 9 h 19 min

      Il ne semble pas, il l’est ! :)

  5. 27 juin 2012 at 7 h 32 min

    Vu en librairie !!! pas passé à l’achat, il n’y avait pas le tome 1 … :(

    Bon, ce 1er tome est dispo en médiathèque, je vais le prendre :) )

    • 2 juillet 2012 at 9 h 19 min

      Arf ! Un titre à acheter pourtant !

  6. 27 juin 2012 at 8 h 09 min

    Je suis très attirée par cet univers et le Népal fait partie des voyages que je souhaite un jour réaliser ! Je note !

    • 2 juillet 2012 at 9 h 20 min

      Les amateurs d’himalaya ne pourront qu’adorer cet album ! Lance-toi !

  7. 27 juin 2012 at 1 h 29 min

    J’aime l’histoire et les planches que tu montres. Je vais aller voir de plus près. 

  8. 29 juin 2012 at 1 h 39 min

    je les notes tout de suite pour mon bédéphile de mari (et pour moi aussi)

  9. 7 juillet 2012 at 3 h 04 min

    les dessins sont très beaux, ils me plaisent beaucoup, je me laisserais bien tentée…

    • 9 juillet 2012 at 2 h 28 min

      Oui, je pense que ça te plairait comme histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *