La photographe du samedi : Martine Franck

martine-frank-00.jpg Née en Belgique, Martine Franck passe son enfance aux Etats-Unis et en Angleterre. Elle fait des études d’histoire de l’art à l’Université de Madrid puis à l’Ecole du Louvre.
En 1963, elle commence à photographier en Chine, au Japon et en Inde. En 1964, elle travaille à Paris pour le laboratoire photographique de Time-Life. Elle est l’assistante d’Eliot Elisofon et de Gjon Mili.

Après avoir acquis la technique de la chambre noire, elle débute sa carrière en tant que photographe free-lance. C’est ainsi qu’elle réalise ses premiers reportages et suit notamment le Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane Mnouchkine, depuis 1964 jusqu’à présent. Martine Franck se tourne ensuite vers l’agence Vu, organisée autour de Pierre de Fenoyl. En 1972, elle contribue à la fondation de l’agence Viva, qui propose une vision nouvelle de la vie contemporaine et de la société en mutation. Elle fait pendant cette période de nombreux portraits d’écrivains et d’artistes, et travaille également pour Vogue. En 1983, elle entreprend un travail de grande envergure pour les droits de la femme au Ministère français, et devient membre de l’agence Magnum Photos. Son travail devient alors de plus en plus personnel, se penchant de plus en plus vers une tendance humaniste du photo-journalisme. Elle choisi donc des sujets à fort impact social, dans une volonté de témoignage de la réalité. Elle réalise aussi de nombreux portraits d’artistes, d’écrivains. Depuis 1985, Franck a collaboré avec la fédération internalionale des petits frères des pauvres, organisation non gouvernementale qui œuvre pour les personnes âgées et marginalisées de la société. Elle visite en 1993 l’île de Tory où elle suit le quotidien d’une communauté gaélique, qui donnera naissance à un témoignage photographique très fort. Cinq ans plus tard, elle signe l’exposition emblématique « D’un jour, l’autre » à la Maison Européenne de la photographie. Elle voyage également en Asie où elle suit les Tulkus, de jeunes lamas reconnus pour être la réincarnation de grands maîtres spirituels.

En 1995, elle réalise avec Robert Delpire un film de 26 min, « Ariane et compagnie : le Théâtre du Soleil ».
En 2000, elle participe à la réalisation d’un film de Fabienne Trouvé pour France 3 sur l’île de Thory(« Retour en Irlande avec Martine Franck, photographe »). Elle décide de fonder en 2002 la fondation Henri Cartier-Bresson (dont elle a été l’épouse), qui conserve l’œuvre artistique du photographe et en assure la promotion.

 

Martine Franck est décédée il y a quelques jours d’une longue maladie. Elle avait 74 ans.

Il est plus que temps de la découvrir.

 

martine-frank-01.jpg

 

 

martine-frank-02.jpg

 

 

martine-frank-03.jpg

 

 

martine-frank-04.jpg

 

 

martine-frank-05.jpg

 

 

martine-frank-06.jpg

 

 

martine-frank-07.jpg

 

 

martine-frank-08.jpg

 

 

martine-frank-09.jpg

 

 

martine-frank-10.jpg

 

 

martine-frank-11.jpg

 

 

martine-frank-12.jpg

 

 

ef= "http://idata.over-blog.com/1/83/30/54/Photographe-du-samedi/Martine-Franck/martine-frank-13.jpg"> martine-frank-13.jpg

 

 

martine-frank-14.jpg

 

 

martine-frank-15.jpg

 

 

martine-frank-16.jpg

 

 

martine-frank-17.jpg

15 comments for “La photographe du samedi : Martine Franck

  1. 18 août 2012 at 9 h 08 min

    J’adore le jeu avec les courbes, les ombres, etc. Merci de la découverte ! 

    • 4 septembre 2012 at 0 h 13 min

      Hélas, ça n’est qu-avec son décès que je découvre cette figure majeure.

  2. 18 août 2012 at 9 h 33 min

    Il y a  toujours une certaine délicatesse qui émane des photos, et un côté bienveillant aussi … Un regard sur la vie que j’aime beaucoup.

    • 4 septembre 2012 at 0 h 14 min

      OUi, très humain, c’est ça !

  3. 18 août 2012 at 3 h 48 min

    Je ne connaissais pas mais j’aime beaucoup ses photos, les contrastes, l’âme, merci pour cette découverte et bon weekend.

  4. 18 août 2012 at 3 h 04 min

    de l’amour, de la vie, du rire… tous les regards sont expressifs !

  5. 19 août 2012 at 1 h 20 min

    Merci pour cette découverte ! Quelle vie riche et passionnante a eue cette femme. Et quel sens du rythme, de la courbe, des ombres et lumières, des raprochements insolites comme le cheval et les usines. J’adore l’humour de l’avant-dernière !

    • 4 septembre 2012 at 0 h 17 min

      Je suis vraiment ravie de vous l’avoir présenté, vous avez l’air toutes sous le charme ! :)

  6. 20 août 2012 at 0 h 27 min

    Merci pour l’éclairage sur cette photographe que je ne connaissais que de nom… Ses photos explorent des mondes différents, mais le mot « humanité » me vient pour les relier toutes.

    • 4 septembre 2012 at 0 h 21 min

      Oui, je crois que c’est vraiment l’adjectif qui ressort le plus de son travail.

  7. 21 août 2012 at 2 h 39 min

    Je sais que tu sais que j’adore tes samedis photographe  

    • 4 septembre 2012 at 0 h 23 min

      Tu sais que je le sais ? 

  8. 12 septembre 2012 at 4 h 30 min

    Vraiment très agréable de flaner à l’affut d’idées lectures et de tomber sur de belles photos suprenantes ! Merci !

    • 23 septembre 2012 at 7 h 58 min

      Merci à toi de les apprécier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *