Niourk, tome 1 – Olivier Vatine

niourk-t1-01Dans un futur post-apocalyptique, les hommes sont retournés à un mode de vie grégaire et à un quotidien fait de chasse et de sacrifices aux esprits. Niourk nous invite à suivre la destinée d’un enfant noir au sein d’un clan qui suit aveuglément les directives d’un vieux shaman. Alors que le gibier et la pluie se font rares et menacent la survie du clan, ce dernier décide d’aller prier les dieux dans un lieu tenu secret. Niourk, seul enfant noir de la tribu et tenu à l’écart par sa différence, sait que le retour du shaman signera son arrêt de mort. Pourtant il ne reviendra pas. Et c’est Niourk qui, curieux et téméraire, ira à la rencontre de ce dernier. Ou plutôt de son cadavre, englouti par le froid et l’alcool, au pied des vestiges de notre ancienne civilisation : un ancien centre commercial dans lequel le jeune garçon va partir à la découverte.

Niourk, certains l’auront certainement reconnu, c’est aussi le roman du même nom du célèbre écrivain de science-fiction Stefan Wul. Les Éditions Ankama se lancent dans un projet d’envergure, qui est d’adapter en bande dessinée la totalité de son œuvre.
Ce premier titre est, à ce titre, déjà une réussite !

La plongée dans une ambiance fin du monde est immédiate. La terre a été ravagée suite à une catastrophe écologique et les hommes payent les erreurs de leurs ancêtres. Retournés à un mode de vie primitif, les hommes semblent à nouveau fragiles et désespérés, s’accrochant aux fadaises d’un vieux fou manipulateur. La Terre nourricière n’est plus et l’instinct de survie prime devant l’humanité. Niourk semble être à part dans le groupe. Sa peau noire l’exclue et lui amène la méfiance des autres membres du clan. Alors que le vieux sage, « Celui qui sait », et Thoz, le meilleur chasseur de la tribu, tentent de rassurer le groupe, Niourk se sait menacé. Loin de rester immobile et dans l’attente, le jeune garçon va prendre son destin en main, sans vraiment s’en douter. Personnage héroïque qui cherche sa place et son chemin, Niourk va bientôt devenir le nouveau guide de son peuple.

Très fidèle au roman d’origine, cette adaptation est pourtant une véritable création, tant sa virtuosité graphique est au rendez-vous ! C’est Olivier Vatine qui est à l’œuvre ici et qui nous avait déjà prouvé sa sensibilité aux questions écologiques dans sa série Aquablue.
L’univers brossé par l’auteur est d’une grande force. Les paysages désertiques, les ruines de notre civilisation, le dénuement des hommes sont magnifiés par son grand art du découpage, par une colorisation particulièrement réussie qui donne à voir un monde crépusculaire menaçant. Alternant panoramiques impressionnants, zooms dynamiques sur les personnages et leurs actions, Vatine explore toute la palette des possibilités tout en livrant un ensemble cohérent. La narration est très fluide et permet de découvrir et de s’attacher aux 3 personnages autour duquel tourne ce premier tome. Elle se fait d’ailleurs du point de vue de l’enfant noir et nous fait pénétrer ainsi encore plus intimement dans le cheminement de ce dernier.

Première adaptation de Wul, Niourk se révèle un opus très réussi, tant au niveau de la narration que du dessin. Seul aux commandes de cette série, Olivier Vatine a su s’approprier et mettre en image un univers qui ne manquait déjà pas de caractère. Alliant force et simplicité, il remet au goût du jour un chef d’œuvre de la science-fiction (datant de 1957 !), accessible au plus grand nombre. On ne s’en plaindra pas ! Et on attend avec impatience la suite !

 

D’autres avis :
PakaOliv’Yvan -

Liens :
- Preview

 

 

niourk-t1-02

 

 

niourk-t1-03

 

 niourk-t1-04

 

Titre : Niourk, tome 1
Dessinateur : Olivier Vatine
Scénariste : Olivier Vatine / Stefan Wul
Éditeur : Ankama
Parution : Octobre 2012
48 pages
Prix : 13,90€

 

3 comments for “Niourk, tome 1 – Olivier Vatine

  1. 17 décembre 2012 at 7 h 49 min

    Comme d’hab, j’attends la suite pour tout lire d’un coup. Je pense que je devrais beaucoup aimer.

    • 23 décembre 2012 at 0 h 02 min

      Mon métier m’interdit d’attendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *