Elyne, tome 1 – Corbeyran / Ludo Lullabi

elyne-t1-01Le village d’Hoon-Gaye est sur le point de célébrer le mariage d’Elyne, une jeune fille sans famille, et de Terg-Moon, le fils maladroit et pas très futé de l’épicier. Tout le village s’affaire aux préparatifs pour que la cérémonie soit une réussite. Hélas, au moment de l’échange des anneaux, des démons blancs envahissent le village et kidnappent toutes les jeunes filles présentes dont notre future mariée. Alors que Terg-Moon décide de partir sauver sa belle contre l’avis de ses parents, Elyne et ses compagnes est sauvée par Guntheek. Il les emmène à l’abri et, en découvrant l’identité d’Elyne, s’apprête à lui faire des révélations sur son passé et surtout sur sa destinée, liée aux fameux démons…

Une fois n’est pas coutume, les Éditions Soleil nous propose ici une nouvelle série d’héroic-fantasy destinée à la jeunesse, et plus particulièrement aux jeunes adolescentes. C’est Corbeyran qui est aux commandes et met en scène une jeune héroïne au caractère affirmé qui saura séduire les demoiselles en mal d’aventures. Après une rapide mise en situation des personnages, le lecteur entre tout de suite dans le vif de l’action et découvre un univers fantastique où les humains vivent en adéquation avec les démons (normalement) ou d’autres curieux personnages, nommés les élémentaires. Alors que son prétendant sans envergure semble peiner quelque peu à jouer au héros, Elyne semble être au contraire une jeune fille dégourdie et courageuse qui, on le soupçonne très vite, va jouer un rôle majeur dans le conflit avec les démons. Alors que de nombreuses questions sans réponses se font jour et tiennent en haleine, on découvre l’histoire des démons noirs et blancs et leur place dans le monde qui semble désormais en passe d’être modifiée. Qui est vraiment Elyne ? Pourquoi les démons blancs s’attaquent-ils désormais aux hommes et pourquoi enlèvent-ils des filles ? Le scénario est assez classique mais brille par son efficacité.

Du côté du dessin, c’est Ludo Lullabi (Lanfeust quest) qui s’y colle. On retrouve des influences mangas dans le graphisme qui s’avère très moderne, très dynamique. Le découpage et les angles de vues s’avèrent assez riches et retranscrivent bien la vitesse de l’action. La colorisation de Tony Washington est également un gros plus pour cet album coloré qui sait se jouer des ambiances, de l’ombre et de la lumière.

Elyne s’avère véritablement une belle surprise ! Si ce premier volume laisse un peu sur sa faim tant les questions restent ouvertes et l’univers riche de multiples portes, on ne peut malgré tout que se laisser séduire par le dynamisme de l’histoire qui laisse entrevoir une série d’envergure. Les bonnes séries d’aventures pour la jeunesse sont suffisamment rares pour que l’on s’arrête sur celle-ci. Aventure trépidantes, univers fantastique, personnages attachants qui ne manquent pas d’humour : ceux qui n’en peuvent plus des Légendaires ont enfin une alternative de qualité ! . A lire dès 12 ans.

 

 

elyne-t1-04

 

elyne-t1-03

elyne-t1-02.jpg

elyne t1 05

 

Titre : Elyne, tome 1 : le bestiaire des filles
Dessinateur : Ludo Lullabi
Scénariste : Eric Corbeyran
Coloriste : Tony Washington
Éditeur : Soleil
Parution : Octobre 2012
48 pages
Prix : 13,95€

 

 

2 comments for “Elyne, tome 1 – Corbeyran / Ludo Lullabi

  1. 27 décembre 2012 at 9 h 43 min

    De la fantasy pour jeunes filles qui change des Légendaires, c’est excatement ce qu’il me faut. Je note !

    • 30 décembre 2012 at 3 h 26 min

      Toi non plus, tu ne peux plus voir en peinture cette série ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *