Asgard, tome 1 – Dorison / Meyer

asgard-t1-01Asgard est né avec une jambe infirme. La tradition exigeait la mort de ce « Skraëling » mais son père, incapable de le tuer, l’épargna et lui donna le nom du royaume des dieux. 40 ans plus tard, Asgard surnommé « Pied-de-Fer » vit seul en marge des autres habitants, toujours marqué par la malédiction de sa naissance. Un matin, il recueille sur la plage une jeune fille échouée, Sieglind, après le naufrage de son bateau de pêche engloutie par un monstre marin qui sévit dans les eaux de la région et empêche le bon approvisionnement des habitants. Mais Asgard est un chasseur reconnu et vient offrir ses talents contre récompense. La chasse va pouvoir commencer !

C’est dans les contrées nordiques que nous emmène cette fois-ci Dorison et Meyer, autour de légendes et de monstres marins. Le récit est centré autour du personnage d’Asgard, fort charismatique et un brin mystérieux, et de la jeune Siegling, une orpheline et ancienne esclave qui ne rêve que d’embarquer sur un navire et de se mesurer aux hommes. Asgard, vieux loup solitaire qui semble insensible et froid, va pourtant devoir s’encombrer à bord de son drak d’une Siegling clandestine. Malgré sa bonne volonté, ce dernier ne se laisse pas apprivoiser facilement.
Les personnages principaux comme secondaires sont plutôt bien campés et la narration progresse avec beaucoup de fluidité, sans temps morts. A mi parcours, la tension s’accentue et l’affrontement avec le Krökken se révèle particulièrement prenant et spectaculaire.
Porté d’ailleurs par le dessin très puissant de Ralph Meyer (Berceuse Assassine), ce premier tome est une vraie réussite. Le choix pertinent des cadrages accentuent la force du récit et donnent à voir toute l’étendue d’un univers entre mer, lacs coincés entre falaises et village viking.

Conforme à ses promesses, Asgard s’avère une histoire d’aventures de haut vol qui mélange sauvagerie et passages plus apaisés, à l’image de la relation entre Asgard et Siegling. Mêlant légendes nordiques (Ragnarök et serpent-monde) avec une chasse aux monstres marins, dont on peut observer une filiation avec Moby Dick, la série se révèle finalement très humaine, présentant par ailleurs le mode de vie viking, peu égalitaire, où chacun doit rester à la place que la naissance lui a donné.

N’hésitez donc pas à plonger dans cette aventure, accessible à un large public, et dont on ne peut que souligner la grande qualité ! Le seul regret que l’on pourrait émettre, tant son univers est riche et ses personnages intéressants, c’est qu’elle ne soit prévue qu’en 2 tomes. On verrait sans mal les protagonistes évoluer dans de plus vastes aventures !
La suite et fin de ce diptyque sort d’ailleurs le 25 janvier ! Voilà une raison supplémentaire de vous lancer !

 

 

D’autres avis :
Oliv’ZaelleYvan -

Lien :
- Preview

 

 

 

asgard-t1-02

asgard-t1-03

 

 

Titre : Asgard, tome 1
Dessinateur : Ralph Meyer
Scénariste : Xavier Dorison
Éditeur : Dargaud
Parution : Mars 2012
56 pages
Prix : 13,99€

3 comments for “Asgard, tome 1 – Dorison / Meyer

  1. 3 janvier 2013 at 4 h 03 min

    Pourquoi pas lire les deux en même temps fin janvier, surtout que le 1er est dans ma PAL depuis sa sortie^^

    • 10 janvier 2013 at 0 h 48 min

      Dans ta PAL depuis tout ce temps ?! T’as pas honte !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *