Le monde de Maliang – Liu Yang

monde-de-Maliang-t1-01Petit garçon de la Chine ancienne, Maliang n’a pas la chance d’aller à l’école. Vivant dans la misère avec son grand-père, il est obligé de travailler en tant que bûcheron et de supporter les moqueries des enfants plus aisés. Quand il ne s’amuse pas avec ses copains, Maliang dessine pourtant avec enthousiasme. Le papier étant trop cher, le jeune garçon s’exerce sur toutes les surfaces à sa disposition. Un jour, mis au défi par un élève hautain, Maliang surpasse ce dernier avec un simple dessin sur le sol. En récompense, un vieux mendiant lui offre son pinceau en lui recommandant de faire très attention à ce qu’il dessine… De fait, notre jeune dessinateur va bientôt découvrir que le pinceau possède le pouvoir de rendre réel tout ce qu’il dessine ! Un pouvoir vite convoité par les avides de ce monde…

Édité une première fois aux Éditions Kantik en 2010, Le monde de Maliang connaît aujourd’hui une réédition bienvenue.
A la suite de Maliang, le lecteur pénètre au cœur d’une Chine ancienne et plonge dans la source d’un conte traditionnel relatant l’histoire d’un pinceau magique qui donne vie à tout ce qui est dessiné.
Maliang, petit garçon courageux et enthousiaste, ne se laisse pas abattre par sa situation de pauvreté. Tel un enfant, il trouve malgré les difficultés, jeux et camarades à sa convenance. Pourtant sa grande passion, c’est le dessin. La découverte inopiné du pouvoir de ce curieux pinceau ne lasse pas de l’intriguer et mérite quelques essais plus ou moins réussis, tel un rat géant qui causera quelque désordre dans la ville ! Garçon naïf au cœur pur, loin de vouloir en faire un profit pur, Maliang n’hésitera pas à utiliser le pinceau pour de bonnes causes. Hélas, c’est sans compter la rumeur qui s’étend et qui, bientôt, atteint le roi, prêt à tout pour posséder cet objet qui le rendrait plus riche que jamais.

Ce joli conte exotique mélange tradition et fantastique avec beaucoup de bonheur. L’histoire est simple et facile à suivre. Le contexte social de l’époque est rapidement brossé et suffit à mettre en place l’intrigue. Les personnages sont plus qu’attachants et Maliang est particulièrement touchant dans sa personnalité et sa volonté de faire le bien contre le mal. Sa confrontation avec le roi est plus que savoureuse et le garçon se révèle particulièrement inventif quant à l’usage de son pinceau.

Ce qui est plus notable, c’est le joli graphisme qu’on trouve à l’intérieur de cet album. Naviguant sur une veine onirique et fantastique, l’auteur sait mélanger les deux univers et nous donne un décor extrêmement fouillé. La colorisation chatoyante et lumineuse s’avère également un vrai plus. On pourra déplorer quelque peu sa forte connotation informatisée mais on tombe malgré tout sous le charme de cette ambiance dépaysante. Autre petit regret : on parle souvent du formidable don de dessinateur du jeune héros dans l’album mais ce dernier se laisse assez peu à voir. J’aurais aimé découvrir le talent de Maliang au même titre que celui du dessinateur de cette histoire !

N’hésitez donc pas à découvrir cette histoire ! Destiné à un jeune public à partir de 10 ans, cette série saura aussi convaincre un public adulte par la qualité de son dessin.

 

A noter :
Le deuxième tome réédité sort le 17 janvier et voit l’arrivée d’un nouveau scénariste.
Un troisième volume inédit est également prévu.

Liens :
Premières pages à lire

 

  monde-de-Maliang-t1-02.jpg

 

monde-de-Maliang-t1-03

 

monde-de-Maliang-t1-04

 

Titre : Le monde de Maliang, tome 1 : le pinceau magique
Dessinateur / Scénariste : LIU Yang
Éditeur : Physalis
Parution : Novembre 2012
48 pages
Prix : 13,50€

 

 

 

11 comments for “Le monde de Maliang – Liu Yang

  1. :)
    14 janvier 2013 at 0 h 24 min

    Une belle idée de cadeau…

  2. 14 janvier 2013 at 6 h 47 min

    C’est superbe ! j’aime beaucoup les dessins.

  3. 15 janvier 2013 at 1 h 54 min

    voilà qui m’interesse pour mes jeunes lecteurs.

  4. 23 janvier 2013 at 1 h 39 min

    Les dessins me plaisent beaucoup aussi. Je note cet album.Merci pour la découverte.

    • 23 janvier 2013 at 2 h 46 min

      C’est avec plaisir !

  5. 13 février 2013 at 4 h 21 min

    J’ai lu les deux premiers tomes et je conseille cette série : excellente

    • 17 février 2013 at 5 h 03 min

      Et dire que je n’ai toujours pas eu le temps d’attaquer le deuxième tome…

  6. Milo
    8 octobre 2013 at 14 h 07 min

    Quelqu’un a lu le tome 3? C’est toujours aussi bien?

    • 10 octobre 2013 at 12 h 45 min

      Je ne saurais dire, je n’ai pas encore attaqué le tome 3 !

  7. 26 octobre 2013 at 17 h 22 min

    Bonjour,
    Je suis un des scénaristes de Maliang et je suis ravi que cette série vous plaise. Merci pour la chronique ;-) J’espère aussi que le tome 3 vous plaira.

    Bonne lecture

    • 27 octobre 2013 at 21 h 31 min

      Merci pour votre passage ! Pour être honnête, j’ai pris un peu de retard dans les suites et je dois avouer que je n’ai pas encore lu le tome 2, ni le tome 3 ! Mais je ne doute pas qu’ils sauront me convaincre, tant j’ai été charmé par la présence du petit Maliang !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *