Isabellae, tome 1 – Raule / Gabor

isabellae-t1-01Dans un Japon du XIIème siècle, une jeune femme rousse chemine à cheval à la recherche de sa sœur. Accompagné du fantôme de son père, Isabellae doit ses moyens de subsistance à son art de manier le sabre. Éduquée par son père, un ancien samurai, aucun adversaire ne lui résiste. Sa rencontre avec 5 brigands recherchés ne fera pas exception : elle ramènera 4 têtes au village contre monnaie trébuchante. Une rançon quelque peu tronqué du fait qu’elle a laissé s’échapper le dernier homme, plutôt bien fait de sa personne. Un peu plus loin, le jeune femme croise la route d’un vieux moine et de son disciple. Ces derniers sont attaqués par une meute de loups et sont sauvés in-extremis par Isabellae et Masshiro, le jeune brigand épargné. Dès lors, le groupe reprend la route ensemble, bon gré, mal gré.

Cette nouvelle série d’aventures au cœur du Japon médiéval est conduite par Gabor, le coloriste du tome 2 de Curiosity shop et par Raule, le scénariste de Jazz Maynard. Une série dans l’esprit d’Okko et de Samurai qui met en avant une jeune héroïne originale au fort tempérament.
Nous allons suivre Isabellae dans sa quête et surtout découvrir peu à peu le drame familial qui s’est joué dans son passé. Un passé qu’elle peine à exorciser et qui l’oblige à rechercher sans faillir sa sœur Siuko. A ses côtés, on découvre avec surprise, un père fantomatique qu’elle est seule à voir et avec qui elle a de longues conversations, au grand dam des autres personnages qui la prennent pour folle. Bientôt, elle est rejointe par le beau Masshiro qui, on n’en doute pas, saura à l’avenir toucher le cœur de la rouquine. On peut compter aussi sur le jeune apprenti moine qui préfère dérouiller les ennemis plutôt que d’apprendre le stoïcisme et le refus du désir, propre à tout moine. Notre équipée chemine donc ensemble mais Isabellae ne souhaite rien tant que de se débarrasser de ces encombrants compagnons afin de poursuivre sa quête.

Voilà une bien belle série de qualité qui commence ici ! Débutant sur les chapeaux de roues, Isabellae s’ouvre sur la confrontation sanglante de l’héroïne avec le groupe de brigands. De fait, le scénario s’équilibre entre scènes d’actions fortes et cheminement plus tranquille propice à un retour sur le passé de la jeune femme rousse. Ce premier tome est propice à la constitution de notre groupe de héros qui, entre la jeune femme sabreuse, le samurai fantôme, le voleur séduisant et le jeune moine bouddhiste, offre une belle galerie de personnages. Sans compter la mère d’Isabellae et sa sœur Siuko (accusées de sorcellerie) qui, à l’avenir, prendront certainement de l’importance et apporteront une touche de fantastique dans ce scénario aux multiples entrées.
Gabor signe ici un dessin de belle facture qui offre des décors soignés, des personnages fort expressifs et surtout d’excellentes scènes d’action, le tout rehaussé d’une colorisation parfaite aux tons chauds qui accentue l’ambiance nippone entre hémoglobine et flashbacks.

Mélangeant quête identitaire, rédemption, aventures, …. Isabellae s’avère une entrée en matière plus que convaincante et promet une excellente série ! Décidément, les auteurs espagnols nous offrent encore de belles surprises ! Pour ma part, j’attends la suite avec beaucoup d’impatience !

 

 

Liens :
- Preview

 

isabellae-t1-03

isabellae-t1-04

isabellae-t1-02

 

Titre : Isabellae, tome 1 : L’homme-nuit
Dessinateur : Gabor
Scénariste : Raule
Éditeur : Le lombard
Parution : Janvier 2013
48 pages
Prix : 13,99€

 

 

8 comments for “Isabellae, tome 1 – Raule / Gabor

  1. 21 janvier 2013 at 3 h 59 min

    Pas trop mon truc à vrai dire. J’attendrais ton avis sur le second tome pour me faire une idée plus précise (ou l’art de botter en touche…). 

    • 22 janvier 2013 at 0 h 27 min

      Ah oui ? j’aurais pensé que l’univers japonais te tentait plus que ça !

  2. 21 janvier 2013 at 9 h 41 min

    Je reste prudente parce que je trouve la couverture vraiment très moche. Par contre, ton billet est beaucoup plus tentant. A voir donc, pourquoi pas, comme Jérome, avec ton billet sur le tome 2 de cette série. On te mets la pression hein 

    • 22 janvier 2013 at 0 h 30 min

      Moche ?! Je la trouve superbe, au contraire ! C’est le côté sanglant qui te gêne ? ^^

      POur le tome 2, va falloir être patient, ça va pas être pour tout de suite !

  3. 21 janvier 2013 at 3 h 36 min

    Le lombard qui sort des séries de Samuraï je me méfie moi… ils ont abandonné la parution de Bakemono à un tome de la conclusion… enfin, peut-être qu’ils vont reprendre, qui sait…

    • 22 janvier 2013 at 0 h 33 min

      Bakemono n’a pas dû déchainer les foules… ^^

      Isabellea fait partie d’une série de tomes 1 que l’éditeur soutient particulièrement et franchement au vu de la qualité, je doute que la série soit stoppée.

  4. 22 janvier 2013 at 0 h 36 min

    Ils soutenaient aussi pour Bakemono, jusqu’au changement de direction :)

    • 23 janvier 2013 at 2 h 44 min

      Oui enfin, dans ce cas-là, tu t’engages alors sur aucun tome 1 ! C’est valable pour tous les débuts de série !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *