Vito, tome 1 – Eric Stalner

Vito-t1-01Dans la Sicile de l’après-guerre, Giuseppe est devenu projectionniste itinérant. Il parcourt les petits villages reculés et offre de grands classiques du cinéma à une foule de spectateurs peu habitués et fort enclins à s’enthousiasmer pour ce nouveau loisir. A l’occasion d’une projection, un vieil homme vient lui confier une bobine de film. Ce film amateur s’avère particulièrement réussi : on y découvre un centaure et un faune particulièrement réalistes. Bluffé par la qualité des effets spéciaux, Giuseppe le propose alors avec succès lors de ses tournées. Mais bientôt, un jeune garçon en fuite, Vito, s’y intéresse de près. Intrigué, Giuseppe va aider ce dernier et ignore encore que cette rencontre va l’entraîner où le mythe rejoint la réalité.

Nouvelle série de Eric Stalner après  La zone, Vito s’annonce sous d’excellents auspices ! L’auteur revient ici à un travail en couleurs directes et retrouve un univers fantastique qui flirte avec le réalisme sicilien.
Vito met donc en scène Giuseppe, un jeune homme solitaire et timide qui peine à se déclarer auprès de la belle Carlotta. Alors qu’il passe ses journées à parler à son chien Barto, sa rencontre avec Vito va quelque peu bouleverser ses habitudes. Ce dernier semble fuir sa famille pour des raisons que je vous laisse découvrir et Giuseppe va s’attacher à ce garçon quelque peu mystérieux qui cherche des sources familiales dans ce film amateur.

Voilà un scénario parfaitement mis en scène. L’intrigue progresse bien et lève peu à peu le voile sur l’identité de Vito et ses spécificités. Partant d’une base tout à fait réaliste, le récit bascule petit à petit dans un univers fantastique qui s’installe à petites touches avec beaucoup de fluidité. Le monde des faunes et des centaures n’est peut-être pas loin et la suite de l’histoire viendra le confirmer, sans aucun doute ! Les deux personnages principaux sont fort bien représentés et on ne peut que s’attacher à la solitude de l’un et à la détresse de l’autre.
Du côté du dessin, nous sommes aussi particulièrement gâtés ! Stalner réalise ici un magnifique album en couleurs directes. Les décors sont riches et soignés, les personnages, très expressifs. Nous sommes en Méditerranée et ça se sent. La couleur est riche de mille nuances et les jeux d’ombre et de lumière sont remarquables.

Vous l’aurez compris, je n’ai vraiment rien à redire devant cet album de grande qualité !
Aussi en attendant avec impatience la suite de cette histoire qui ne fait que commencer et laisse son cota de sombres mystères, je ne peux que vous enjoindre à la découvrir !

Un album à ne pas rater !

 

Lien :
Preview

 

 VITO T01[BD].indd.pdf

 

 

Vito-t1-03

 

Titre : Vito, tome 1 : L’autre côté
Dessinateur / Scénariste : Eric Stalner
Éditeur : Glénat
Parution : Février 2013

48 pages
Prix : 13,90€

 

 

 

 

2 comments for “Vito, tome 1 – Eric Stalner

  1. 13 février 2013 at 3 h 14 min

    Je l’ai repéré en librairie mais j’ai passé mon chemin, parce que j’ai été déçue par (la fin de) « La zone »…

    • 17 février 2013 at 5 h 02 min

      Oui, c’est vrai, moi aussi un peu… Malgré tout, je me suis lancé sans crainte dans cette série et je ne regrette pas ! On verra comment l’histoire va avancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *