Délivrance – Jussi Adler Olsen

delivrance-01Il aura fallu la curiosité d’un flic pour qu’un appel à l’aide soit enfin découvert. Le département V de la police de Copenhague vient de recevoir les restes d’une bouteille et son message écrit en lettres de sang. Découverte sur les côtes écossaises, elle resta plusieurs années sur un bord de fenêtre sans que personne ne s’en soucie. Pourtant, c’est un véritable SOS que la bouteille contient. A moitié illisible, il va pourtant être le point de départ d’une longue enquête conduite par Carl Mock et ses assistants.

Troisième enquête du département V, on retrouve avec plaisir le curieux duo formé par Carl Mock et Assad, son assistant à tout faire qui cache bien des ressources, découvert dans  Miséricorde. S’y adjoint l’originale Rose, apparue dans le tome 2 (que je n’ai pas lu, pour ma part) qui est à la hauteur des deux autres compères. Car outre l’intérêt de l’enquête en elle-même, les personnages sont à eux seuls une des bonnes raisons de découvrir les romans de Jussi Adler Olsen ! L’auteur nous offre des personnages savoureux et hors-normes qui agissent en dépit des règles officielles. Carl tient ses siestes pour primordiales et ne rêve que d’être débarrassé de ses enquêtes harassantes, avant de se jeter à corps perdu dans une enquête non-résolue lorsqu’il sent quelque chose. Assad, sous des dehors d’immigré peu adapté, possède son quota de jugeote et fait avancer les enquêtes par ses réflexions percutantes tandis que Rose, butée, n’hésite pas à aller en travers des ordres de son chef pour mieux suivre ses propres desiderata. Le département est ainsi donc une équipe un peu en roue libre qui, planquée dans les bas fonds amiantés des bâtiments, se moque bien du qu’en dira-t’on. La dose d’humour distillée par les relations et les discussions hauts en couleurs entre les personnages donne beaucoup de chaleur et de verve à une écriture plus classique.

L’intrigue en elle-même se dévore toujours avec autant de facilité ! Alors que Carl et son équipe enquête sur ce misérable message à trous vieux de plusieurs années, le lecteur suit en parallèle le quotidien d’un couple sans histoire. Enfin, sans histoire, pas tout à fait… Le mari cache à sa femme son activité et s’absente régulièrement pour de courtes périodes. Cet homme mystérieux se révélera bien vite un meurtrier en puissance, lié au message de l’ancienne bouteille. 2 fils conducteurs, une vieille enquête qui permet de traquer un tueur encore en action, des victimes en attente de leurs sauveurs, une alternance de la narration entre les enquêteurs et le tueur : ce procédé déjà utilisé pour Miséricorde et peu original a pourtant le mérite de faire monter la tension et de prendre connaissance des faits du points de vue de tous les protagonistes. On pénétrera la psychologie torturé du meurtrier, de son passé, pour plonger au cœur des communautés religieuses sectaires.

Une analyse psychologique de qualité, une intrigue habilement construite, des personnages séduisants et de l’humour à belle dose font de Délivrance un excellent polar accessible à un large public.
ça serait dommage de s’en priver !

 

 

D’autres avis :
KeishaClaraLe Bison -

 

 

Titre : Délivrance
Auteur  : Jussi Adler Olsen
Éditeur : Albin Michel
Parution : Janvier 2013

672 pages
Prix : 22,90€

 

17 comments for “Délivrance – Jussi Adler Olsen

  1. 20 février 2013 at 8 h 12 min

    Si l’intrigue se dévore avec facilité, c’est déjà à moitié gagné pour moi. je retiens ce titre. 

    • 25 février 2013 at 2 h 48 min

      Oui, c’est clairement un page turner !

  2. 20 février 2013 at 8 h 16 min

    Tu as craqué aussi !!!

    • 25 février 2013 at 2 h 49 min

      Difficile de ne pas craquer devant des personnages aussi savoureux !

  3. 20 février 2013 at 3 h 16 min

    J’ai lu le premier et je compte bien poursuivre ! Connais-tu la série télé danoise The killing ? C’est le même genre d’atmosphère ! 

    • 25 février 2013 at 2 h 52 min

      Ah non, pas du tout… je vais me renseigner sur le sujet !

  4. 20 février 2013 at 8 h 15 min

    Bon ben on va commencer par Miséricorde… :)

    • 25 février 2013 at 2 h 53 min

      Voui, voui, voui, tu fais bien !

  5. 21 février 2013 at 0 h 00 min

    Et bien coilà, je cherchais une idée de cadeau, c’est tout trouvé !

    • 25 février 2013 at 2 h 54 min

      Oui, très bonne idée ! Il peut plaire à un large public alors tu ne prends pas trop de risques !

  6. 23 février 2013 at 8 h 59 min

    Je me suis offert Miséricorde, histoire de ne pas perdre le fil… Je pense que je vais aimer !

    • 25 février 2013 at 2 h 56 min

      je pense aussi, les personnages vont te plaire :)

  7. 23 février 2013 at 9 h 53 min

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant plaisir avec un polar Nordique.

    Excellent, il m’a tenu en haleine sur les 600 pages. Epoustouflant et sans temps mort, dommage de s’en priver. Effectivement.

    Mais maintenant, je vais devoir lire les 2 premiers épisodes… Obligé.

    • 25 février 2013 at 3 h 03 min

      Hum, il te reste donc les premiers opus à découvrir ! Tu vas te régaler à découvrir l’histoire et le passif des personnages !

  8. 27 février 2013 at 2 h 31 min

    et je ne me suis pas privée de le dévorer !

  9. 10 avril 2013 at 8 h 22 min

    Bonsoir, j’ai commencé par le premier, Miséricorde (très bien) et je continuerai par Profanation (qui semble moins réussi). En revanche, il paraît que Délivrance est le meilleur des trois, alors. J’attends de le trouver en occasion ou sa sortie en poche. Bonne soirée.

    • 12 avril 2013 at 3 h 56 min

      J’ai un peu regretté de ne pas avoir lu le 2ème mais finalement on replonge sans aucun souci dans ce troisième opus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *