Chimichanga – Eric Powell

chimichanga-01Lula est une petite fille de caractère qui travaille au sein du cirque du père La Ridule. Sa particularité : orner une belle barbe noire dont elle est très fière ! Un jour, en revenant d’acheter son snack préféré, le chimichanga, elle récupère un étrange œuf en échange de quelques poils de barbe auprès d’une sorte de sorcière. Bientôt, l’œuf éclot et le monstre qui en sort est tout de suite adopté par Lula qui le prénomme Chimichanga. Alors que ce dernier devient la nouvelle attraction du cirque sous les yeux désapprobateurs des autres employés jaloux, Lula ignore encore qu’elle va être kidnappée à cause de sa barbe dont les poils sont les ingrédients indispensables d’une mixture anti-flatulence !

Eric Powell, dessinateur et scénariste dans le monde des comics (The Goon, entre autres) nous offre ici une histoire bien différente de ce à quoi il nous avait habitué. Destiné initialement à un projet de dessin animé pour enfants, l’histoire de Chimichanga resta dans les placards un moment. Mais l’attrait de ses propres enfants pour les personnages poussa notre auteur à ne pas l’abandonner.
Et de fait, Chimichanga est une belle réussite !

Ce conte tout public nous plonge dans le monde du cirque et des freaks plus précisément. Le cirque La Ridule emploie des acteurs aux particularités aussi délirantes les unes que les autres : Lula donc et sa fameuse barbe, un poisson à visage humain qui parle, une voyante qui prédit l’avenir grâce à sa chèvre borgne à deux yeux, un hercule de 70 kgs doté de la force d’un homme de 75 kgs, … ! Malgré ses phénomènes de foire, le cirque est en perte de vitesse. L’arrivée de l’effrayant monstre de Lula relance l’activité mais génère la jalousie des autres acteurs qui craignent pour leur situation. Ces derniers s’emploient donc à évincer le dit Chimichanga. En parallèle, la vieille sorcière qui a récupéré les poils de Lula découvre que sa potion se révèle un heureux antidote à ses flatulences intempestives ! Cette dernière s’empresse de vendre sa recette à une multinationale pharmaceutique dont le problème est désormais d’avoir à disposition un grand stock de poils de barbe… Je vous laisse imaginer la suite !

 

chimichanga-04.jpg

 

Totalement réjouissante, cette histoire ravit tout d’abord pour sa galerie de personnages hors normes ! Malgré leurs spécificités monstrueuses, les acteurs du cirque sont très attachants. Lula convainc par sa simplicité, sa manière d’assumer sans honte sa différence et surtout par son fort caractère qui lui permet de tenir tête à quiconque vient l’ennuyer. De fait, elle protège son gros Chimichanga poilu qui met le désordre dans la communauté et gobe des bestioles et autres joyeusetés à tout va ! Les répliques de la petite fille sont bourrés d’humour et sont à l’image du récit qui joue sur la loufoquerie et le fantastique.
Pour autant, Chimichanga n’est pas un simple récit humoristique. A travers l’histoire de Lula et de ses amis, Eric Powell pointe du doigt sans avoir l’air d’y toucher le problème de la différence et de son acceptation. Si Lula accepte sans se poser de questions l’arrivée d’un nouveau « monstre », les autres freaks rejettent avec beaucoup d’intolérance ce dernier, à l’image peut-être de ce qu’ils ont subit de leur pairs. Plus loin, on découvre également une critique assez violente des sociétés pharmaceutiques qui sont ici décrites comme le summum de l’hypocrisie, n’hésitant pas à vendre de faux médicaments provoquant certains maux qui engendreront à leur tour la vente massive de médicaments !
Graphiquement, c’est tout aussi chouette ! Le trait plutôt cartoon et arrondi, les couleurs très douces, les personnages très expressifs, donnent un univers fantasque où on sent que l’auteur s’est beaucoup amusé.

Tout concourt à faire de cette histoire un truc à la fois barré et mignon, entre fantastique et conte pour enfants. Une histoire qui mélange poésie et univers freaks avec beaucoup d’habileté.
Bref, une petite perle à ne pas rater !

 

 

Lien :
- La preview

 

D’autres avis :
ZaelleDavid FournolMathieu

 

 

chimichanga-03

chimichanga-02

 

 

Titre : Chimichanga
Auteur  : Eric Powell
Éditeur : Delcourt
Parution : Février 2013

96 pages
Prix : 13,95€

 

11 comments for “Chimichanga – Eric Powell

  1. 8 mars 2013 at 1 h 09 min

    Tu conforte l’enthousiasme de Zaelle, que j’avais déjà lue.

    Ca me tente pas mal tout ça :)

    • 9 mars 2013 at 4 h 41 min

      Face à deux gonzesses, tu ne peux pas faire le poids ^^

  2. 8 mars 2013 at 1 h 40 min

    Je l’ai acheté ce matin. Je sens que je vais me régaler^^

    • 9 mars 2013 at 4 h 41 min

      Ah, j’ai hâte de te lire dessus !

  3. :)
    9 mars 2013 at 4 h 55 min

    Je note, je note !!!!

    et te souhaite un beau week-end.

    • 9 mars 2013 at 6 h 39 min

      Merci Ötli, à toi aussi !

  4. 9 mars 2013 at 5 h 50 min

    Je n’aurais pas utilisé un tel terme, mais disons que l’enthousiasme de deux charmantes demoizelles aussi qualifiées que vous dans le domaine de la bande dessinée ne peut pas me laisser insensible, c’est certain :)

  5. Mo
    9 mars 2013 at 9 h 25 min

    Il est dans ma PAL et il attend son tour. Il est impatient le bougre ^^

    • 12 mars 2013 at 2 h 24 min

      Attention que le Chimichanga ne te gobe pas à force d’attendre !

  6. Pingback: Chimichanga |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *