Tueur de mamans, tome 1 – Zidrou / Borecki / Ers

tueurs-de-mamans-t1-01Béatriz, Marie, Valentine, Kom Piu et Toronto sont cinq adolescentes dont la particularité est de vivre sans paternel. Forte de ce point commun, les jeunes filles se sont associées pour former le groupe des « nonnettes ». Se réunissant régulièrement dans une cachette secrète, elles refont le monde et profitent de leur intimité pour déblatérer sur leurs mères envahissantes, sévères, et autres dénominatifs énervants. La découverte d’un site internet qui vous promet de punir vos tourmenteurs va entraîner les jeunes filles dans un jeu qui va vite tourner en cauchemar !

Tueurs de mamans est la nouvelle série scénarisée par Zidrou et elle n’est pas simple à classer. Présentée comme le nouveau titre jeunesse à la hauteur de Seuls, elle semble pourtant s’adresser aux grands adolescents qui n’ont pas peur des frissons. C’est que derrière cette couverture noire effrayante qui ne mentionne (chose rare) aucun des auteurs, se cache un thriller assez angoissant au sein d’un lycée.
C’est en suivant l’arrivée de Toronto dans ce nouveau lycée et son intégration dans le groupe des nonnettes que le lecteur découvre nos adolescentes aux personnalités très différentes. Les cinq nonnettes sont des adolescentes tout ce qu’il y a de plus contemporaines et on retrouve dans chacune des problématiques inhérentes à leur âge ou à leur époque. L’une est obligée de porter le voile, l’autre supporte mal l’homosexualité affichée de sa mère, la troisième est née avec un bras atrophié, la mère de la quatrième est une obèse permissive tandis que la dernière se voit infantilisée et forcée de manger des choux de Bruxelles ! Aussi les réunions secrètes qu’elles tiennent dans l’ancienne chapelle du lycée sont un véritable soulagement et exutoire à leurs frustrations. Libérées des contraintes familiales et sociales, les jeunes filles s’autorisent à laisser libre cours à la parole aussi blessantes soient-elles pour les mamans. C’est dans ce contexte qu’elles font la découverte du site Castigo. Ce dernier propose contre rémunération de châtier les personnes de votre choix. Amusées et quelque peu incrédules quant au fonctionnement de ce site, les 5 nonnettes s’amusent à lister les griefs concernant leurs mères et imaginent des sanctions plus ou moins importantes. Quand, quelques jours plus tard, la première maman subit le premier châtiment demandé par un justicier en costume de bouffon, le ton change. Les jeunes filles s’affolent. Et si, toutes les punitions se réalisaient ?!

Tueurs de mamans qui commence comme une chronique adolescente normale tourne rapidement au jeu qui dérape. Après une présentation classique de l’intrigue et des personnages, la tension monte d’un coup avec l’arrivée du mystérieux justicier. D’où sort-il ? Comment fait-il ? Sont-ils plusieurs ? Comment l’arrêter ? Voilà bien des questions sans réponses qui laisseront le lecteur en pleine expectative ! Nul doute que la suite de ce diptyque qui sortira le mois prochain viendra fermer la parenthèse des doutes.
En attendant, Tueurs de mamans permet de s’interroger sur la responsabilité de nos actes. Les adolescentes sont-elles responsables sans être coupables ? Internet peut-il être le siège de dérives anonymes sans scrupules ? Sans aller aussi loin dans la réflexion que le manga Prophecy, par exemple, cette histoire rappelle que rien n’est jamais sans conséquence. Il est facile pour ces jeunes filles de critiquer leur mère mais que se passe-t’il lorsque leurs propos inconséquents ont des répercutions violentes dans leur vie ? Les regrets suffiront-ils à effacer leurs actes et paroles légères ? Il est intéressant aussi de voir le fonctionnement du groupe, d’observer comment les plus fanatiques réussissent à convaincre les plus prudents.
Graphiquement, le style est plutôt classique et permet aux moins avertis de s’immerger dans cette histoire sans soucis. Visant un public adolescent (une niche peu traité jusqu’à présent), Tueurs de mamans saura convaincre également un public adulte avide de suspense.

Un titre parfait pour passer du rayon jeunesse au rayon adulte sans trop de difficultés !
A découvrir donc !

 

 

tueurs-de-mamans-t1-03

 

tueurs-de-mamans-t1-02

 

Titre : Tueurs de mamans, tome 1
Dessinateurs  : Benoît Ers / Ludo Borecki
Scénariste : Benoît Zidrou
Éditeur : Dupuis
Parution : Mai 203

48 pages
Prix : 12€

 


8 comments for “Tueur de mamans, tome 1 – Zidrou / Borecki / Ers

  1. 10 mai 2013 at 9 h 04 min

    Pas mal comme début de série! J’ai déjà envie de savoir la suite! 

    • 10 mai 2013 at 0 h 21 min

      Oui, plutôt pas mal ! Si j’ai réussi à te tenter, c’est déjà bon signe !

  2. 10 mai 2013 at 9 h 46 min

    A mettre dans les bacs d’un CDI d’un lycée, mais prévenir les lycéens tout de même … Mais vu les questions soulevées, je me dis que ce serait pas mal non plus que cette bd y figure !

     

    Je profite de ce commentaire pour te faire un p’tit coucou ! J’espère que tu vas bien ! 

    • 13 mai 2013 at 7 h 33 min

      Oui, ça ne me choque pas de le voir chez des lycéens. Après faut voir comment la suite et fin cloture l’histoire mais reste accessible et très axée sur des problématiques de leur âge.

      En tout cas, merci pour ton passage Leiloona ! Je te suis tjs même si c’est en silence et j’ai même vu que tu avais relooké ton blog ! J’aime beaucoup !

  3. 10 mai 2013 at 9 h 56 min

    Y a comme un malaise quand même, non ? J ne sais pas, le sujet est casse gueule, je préfère attendre la suite pour me faire une idée plus précise…

    • 13 mai 2013 at 7 h 34 min

      Oui, le malaise monte au sein du groupe des nonettes, et le lecteur; avec elles. Je te dirais ce qu’il en est avec la suite et fin

  4. 11 mai 2013 at 5 h 48 min

    pourquoi pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *