Kids on the slope, tome 1 – Yuki Kodama

kids-on-the-slope-t1-01Kaoru Nishimi découvre une fois de plus son nouveau lycée. Habitué aux déménagements, c’est un jeune homme timide qui est pourtant victime de nombreuses crises d’angoisse. Son seul refuge, les toits déserts du lycée où il fera la connaissance de Sentaro, un mauvais garçon qui aime la bagarre et sécher les cours. Contre toute attente, une amitié hors norme se profile avec pour fond la musique jazz !

Kids on the slope est une toute nouvelle série prometteuse. Située dans les années 60, période où le jazz a commencé à se développer au Japon, elle nous invite à suivre l’histoire d’un groupe d’adolescents liés par la musique.
Kaoru vient d’intégrer son nouveau lycée et est déjà victime d’ostracisme. Introverti, intelligent, il passe pour l’intello de service peu sympathique. Seule, la gentille Ritsuko montre de l’intérêt pour lui. Mal à l’aise, Kaoru n’échappe pas à ses habituelles crises d’angoisse. Le souffle lui manque, le cœur s’emballe. Sa seule échappatoire est le toit du lycée. Malheureusement, les clés du toit sont en possession de Sentaro, une forte tête que les autres élèves craignent. Ami d’enfance de Ritsuko, ce dernier cache pourtant un cœur généreux. Curieusement attiré par Kaoru, Sentaro va n’avoir de cesse d’en faire son ami. De fil en aiguille, Kaoru va découvrir la personnalité de ce garçon remuant tandis que son cœur commence à battre pour la charmante Ritsuko. A leurs côtés, le jeune homme va peu à peu se libérer et surtout découvrir un pan ignoré de la musique jazz, lui qui joue du piano classique depuis de nombreuses années. Le père de Ritsuko est disquaire, Sentaro joue de la batterie… et la suite se continue en musique !

 

kids-on-the-slope-t1-02

 

Comme je le disais, une série fort intéressante donc qui mélange histoire d’amitié et récit initiatique au cœur du jazz tout en y intégrant une légère touche historique. Nous voici donc projeté quelques dizaines d’années en arrière au cœur des années 60, qui donne une touche quelque peu vintage et nostalgique à cette période. Pour le moment, le caractère social et historique n’est pas des plus développé (cela s’étoffera par la suite) et se concentre surtout sur l’amitié naissante entre les personnages. Les 3 camarades (peut-être bientôt 4) se découvrent doucement dans ce premier tome introductif et c’est avec beaucoup de finesse et de psychologie qu’on voit se développer ces caractères extrêmement différents : le bad boy qui cache des trésors de gentillesse, le timide qui va se décoincer au contact de la musique et la jeune fille douce et parfaite qui mériterait d’avoir un peu plus de relief. Des profils qui semblent classiques donc mais que l’auteur réussit à rendre très attachants sans tomber dans des stéréotypes. L’univers du jazz, qui est mis en avant ici, participe d’autant plus à l’originalité de cette série, qu’il n’a jamais été traité (en traduction française, du moins) et s’ajoute à la temporalité un peu différente de ce qui se fait habituellement.
Le dessin se fait assez simple, sans grande fioriture. Les décors ont un côté un peu désuet qui cadre bien avec l’époque de l’histoire.

Série terminée en 9 volumes au Japon, elle connaît déjà une adaptation en animé que vous pouvez trouver en streaming. Une bonne manière de débuter ou prolonger le plaisir et de mettre de la musique sur une histoire qui en fait son point d’achoppement.
Kids on the slope est une série que je vous recommande et qui devrait nous réserver de bonnes surprises pour la suite ! Le tome 2 est annoncé pour le 5 Juin.

 

D’autres avis :
Zaelle -

Liens :
- Preview d’une trentaine de pages
- Streaming gratuit de l’animé

 

 

kids-on-the-slope-t1-03

kids-on-the-slope-t1-04

 

Titre : Kids on ths slope, tome 1
Auteur  : KODAMA Yuki
Éditeur : Kaze
Parution : Mai 2013

192 pages
Prix : 6,99€

6 comments for “Kids on the slope, tome 1 – Yuki Kodama

  1. 16 mai 2013 at 8 h 15 min

    9 tomes, ça va, ce n’est pas trop trop long et je vais essayer de feuilleter le premier tome

    Bonne journée.

    • 24 mai 2013 at 1 h 36 min

      Non, c’est fort acceptable 9 tomes !

  2. 16 mai 2013 at 8 h 58 min

    Je ne le lirai pas puisque je suis interdite d’achat, mais je vais essayer de regarder l’anime, car je trouve que les manga sur la musique sont souvent bien réussi et s’il y a une musique que les japonais aiment plus que tout (enfin en dehors de la J-pop) c’est bien le jazz.

    • 24 mai 2013 at 1 h 37 min

      Je n’ai pas encore pris le temps de regarder l’anim mais je pense que l’ajoût de musique sur ce récit est un gros plus qui me tente beaucoup !

  3. 18 mai 2013 at 0 h 06 min

    J’ai adoré la version animé. La musique, l’ambiantation, mais aussi la façon de traitter cette histoire d’amitié somme toute assez banale sur le fond…

     

    Je viens d’acheter le tome 1 du manga et j’espère qu’il sera à la hauteur de son adaptation. En tout cas cet article donne bien envie :)

    • 24 mai 2013 at 1 h 46 min

      Aah ! Et bien, tu me motives à regarder la série !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *