Le loup des mers – Riff Reb’s / London

loup-des-mers-01La traversée de la baie de San Francisco ne devait être qu’une formalité pour Humphrey Von Weyden, pressé de rejoindre un ami avec qui il pourrait discourir tout son saoûl de philosophie. Mais ce soir-là, la brume envahit le bateau et une collision inévitable avec un paquebot va entraîner notre jeune critique littéraire dans une mer glacée où il s’évanouit. A son réveil, il est à bord du Fantôme, une goélette qui fait route vers le Japon pour chasser le phoque. Son capitaine, l’irascible Loup Larsen, va bien vite mettre au pas notre petit bourgeois et entraîner ce dernier contre son gré à suivre le mouvement sans broncher.

Humphrey est un jeune dandy naïf qui rêve à sa future destinée littéraire. La rencontre de ce jeune homme un peu creux avec la personnalité flamboyante et violente de Loup Larsen est un vrai choc. Larsen conduit son bateau d’une main de fer et dirige ses hommes avec une belle dose d’insensibilité. Un homme décède, un autre le remplace et Humphrey se retrouve mousse du bateau, sans qu’il ait pu faire valoir ses objections. Obligé d’effectuer les pires corvées, il peine à se rebeller devant un capitaine grande gueule qui effraie tout l’équipage par ses menaces et ses invectives. Pourtant cet homme détestable fascine aussi d’une certaine façon Humphrey qui va découvrir l’incroyable collection de romans et d’essais philosophiques qu’il cache dans sa cabine.

Après A bord de l’étoile Matutine, Riff Reb’s nous livre à nouveau une formidable adaptation du roman de Jack London. L’auteur revisite avec brio le personnage du vieux loup de mer qu’il dépeint sous des traits extrêmement fort, écrasant de fait la pâle figure d’Humphrey. Devenu l’interlocuteur privilégié de Larsen, il est le faire valoir de cet homme qui, sous des apparences de tyran à la bestialité sauvage s’avère à la fois un être torturé et fort réfléchi. Larsen est un être dominateur qui campe sur ses positions tandis que Von Weyden, plus lâche, s’avère aussi un être plus souple aux capacités d’adaptation. Le lecteur qui assiste aux joutes verbales entre ces deux hommes que tout oppose ne pourra que savourer les propos de haute volée où peu à peu se fait jour des questionnements métaphysiques sur la vie. Si Jack London favorisait la vision de Von Weyden, Riff Reb’s choisir de ne pas trancher entre les deux protagonistes. Fidèle à l’auteur, le dessinateur nous offre la confrontation de deux hommes, de deux destins, de deux philosophies de vie.  La fin particulièrement forte permettra au lecteur de s’arrêter sur ses propres conclusions.

 

loup-des-mers-04

 

Si le travail d’adaptation narrative est plus que réussi, le travail graphique et la colorisation sont, de leur côté, exceptionnels ! Le dessin, réalisé à l’encre de chine, se révèle extrêmement précis, détaillé. Les personnages possèdent beaucoup de force, particulièrement Loup Larsen dont les expressions grimaçantes accentuent la puissance de caractère. Riff Reb’s a également fait un choix original pour la colorisation : chaque chapitre se déroule dans une gamme chromatique différente (bleu/gris , jaune, vert, rose,…). Loin de donner un résultat hétérogène et sans saveur, ce procédé nous immerge un peu plus dans l’ambiance. Le travail sur les noirs et les ombres appuie le côté étouffant du huis-clos entre les personnages. La fureur de l’océan, l’exaspération des marins, la folie qui peu à peu possède Larsen sont palpables.

Le loup des mers est décidément une totale réussite. Débutant comme une classique histoire d’aventure maritime, le récit tourne à l’affrontement philosophique au milieu de la fureur des éléments marins. Mélange des genres sublimé par un dessin qui frôle la perfection, cet album est pour moi un des albums de 2012 à retenir, un coup de cœur dont j’ai beaucoup trop tardé à vous parler !

 

D’autres avis :
Yvan JéromeDavid FournolChampiOlivLunch et BadelelMitchulLegofZaelle -

 

loup-des-mers-02.jpg

loup-des-mers-05.jpg

loup-des-mers-06.jpg

loup-des-mers-07.jpg

 

 

Titre : Le loup des mers
Auteur  : Riff Reb’s, d’après Jack London
Éditeur : Soleil, Noctambule
Parution : Novembre 2012
136 pages
Prix : 17,95€

11 comments for “Le loup des mers – Riff Reb’s / London

  1. 24 mai 2013 at 8 h 38 min

    Un beau coup de coeur pour moi aussi cette année. Il faut dire que j’ai beaucoup apprécié la relation entre les personnages, tous forts en caractère, et bien entendu en particulier Loup Larsen qui est vraiment fascinant. Et puis comme tu le dis si bien, le graphisme de Riff Reb’s est incroyablement beau.

    • 26 mai 2013 at 2 h 47 min

      Je crois qu’il a été encensé partout à juste titre ! Le dessin m’a vraiment bluffé.

  2. 24 mai 2013 at 4 h 56 min

    Je ne devrais peut-être pas l’écrire ici, mais cette BD a obtenu le prix F**c, elle est donc appréciée par beaucoup de gens ! Je devrais la lire bientôt..

    • 26 mai 2013 at 2 h 47 min

      Si, si, tu peux ! Je voulais l’indiquer mai j’ai oublié en fait !

      Je suis curieuse de lire ton ressenti sur ce titre !

  3. 24 mai 2013 at 7 h 11 min

    Le prix quoi ? :D

  4. 26 mai 2013 at 3 h 01 min

    Très très envie de le lire ! Graphiquement j’aime beaucoup !

    • 26 mai 2013 at 3 h 06 min

      Je te conseille vraiment ! Il fait partie de mon top 5 de 2012, c’est dire !

  5. 26 mai 2013 at 5 h 32 min

    Une réussite totale, je suis d’accord. Un album qui méritait de remporter un prix, quel qu’il soit^^

    • 3 juin 2013 at 8 h 14 min

      J’espérais vraiment un prix à Angoulême… :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *