Psycho-investigateur – Erwan Courbier / Benoît Dahan

psycho_investigateur 01Simon Radius est psycho-investigateur. Ce psychanalyste aux méthodes peu orthodoxes a en fait le don de pénétrer dans la mémoire de ses patients, grâce à l’hypnose, et même de les modifier. Cette capacité est bien utile lorsqu’il s’agit d’aider la police dans ses enquêtes. Farfouillant dans la mémoire des témoins ou des coupables, Simon est capable de fournir des pistes de recherche, de trouver un souvenir perdu, d’innocenter un accusé et même de modifier quelques défaillances psychologiques pour apporter l’apaisement d’un esprit torturé. Bien que le capitaine Brody fasse régulièrement appel à ses services, la police reste septique quant à l’utilité de ces méthodes qui n’offrent aucune preuve tangible. Son travail n’a aucune légitimité devant un juge, son confrère Bonseigneur ne rate pas une occasion de se moquer de lui et surtout sa femme Dora a disparue !

Éditée une première fois de manière incomplète aux Éditions Emmanuel Proust, Simon Radius revient enfin avec une histoire complète dans une belle intégrale sortie aux Éditions Physalis. La superbe couverture donne le ton et offre une découpe en forme de puzzle laissant apparaître notre héros.
De puzzles, il va être beaucoup question dans cette histoire. Simon Radius est un expert en énigmes. Alors que la police se désengage de leur collaboration, notre psycho-investigateur va tenter de faire la lumière seul sur le dernier cas en date : un homme qu’il sait innocent mais que la police persiste à voir comme coupable. On le suit dans ses recherches et ses plongées mémorielles. En parallèle, il tente aussi de retrouver son épouse en scrutant ses propres souvenirs. Partie sans explication, elle occupe sa mémoire mais malgré ses nombreuses séances d’auto-hypnose, Simon peine à sonder ses propres souvenirs. Vivant dans la nostalgie, il tente de combattre ses démons seuls malgré l’aide de Maud, sa fidèle secrétaire. Un maigre indice finit par le mener à John-Loup Bonseigneur, son pire ennemi. C’est bien malgré lui qu’il se voit obligé de lui demander de l’aide. Et si tout était lié ?

psycho_investigateur 03

Simon Radius est sans aucun doute un héros atypique ! Sa science mnémonique est son seul atout pour démêler le vrai du faux dans des enquêtes où les faux-semblants ont force de loi tandis qu’elle est impuissante à l’aider pour ses propres désordres personnelles. Si l’intrigue policière s’avère au final assez prévisible, le choix des auteurs d’utiliser cette technique d’investigation et la manière dont ils utilisent cette dernière dans la progression de l’histoire et dans sa représentation graphique est passionnante ! Car derrière ce scénario policier, se dessine toute une perspective psychanalytique et freudienne quant aux souvenirs de chacun. Simon Radius, par une technique d’hypnose, sait pénétrer dans l’esprit des gens et remonter le fil de leurs souvenirs. Envisagés comme des chemins, des spirales conduisant à différentes portes donnant accès à certains épisodes de la mémoire, ils sont analysés en direct par Simon qui réagit en fonction et aide à libérer certains actes enfouis, à déculpabiliser, à trouver les sources des dérèglements de ses patients. Car ce n’est pas seulement l’enquête et une vérité rétabli qui intéresse Simon. Il prend à cœur de soulager psychologiquement les personnes qu’il sonde afin de leur offrir un meilleur équilibre, une certaine reconstruction.. Aussi les portraits psychologiques de certains personnages sont particulièrement intéressants lorsque le lecteur découvre le cheminement, l’enchaînement de tel et tel fait qui ont conduit une personne à devenir ce qu’elle est. Loin d’être rébarbative, cette approche psychique sur la mémoire et l’inconscient se fait avec beaucoup de fluidité et c’est avec beaucoup d’intelligence que les auteurs la relie au propre cas de Simon Radius, non exempt de mystère. On ne peut qu’applaudir au retournement scénaristique lorsque le héros devient son propre champ d’investigation.

psycho_investigateur 04

Cette approche mnémonique donne au dessin beaucoup de dynamisme et d’inventivité. Les épisodes où l’on suit le psycho-investigateur à l’intérieur des mémoires sont un vrai déluge de fantaisie. Non liés à un quelconque réalisme et retranscrivant bien les psychoses, paranoïa de chacun, ils offrent une luxuriance de détails délirants en tout genre. La couleur est très heureuse, très chaleureuse.  Le découpage s’offre aussi quelques expérimentations de qualité. Bref, c’est un dessin très expressif qui rend grâce à son sujet.

Excellente surprise que cette histoire qui était resté à l’état de tome 1. Il eut été dommage de ne pas la voir éditée dans son intégralité tant Psycho-investigateur surprend dans sa forme mais aussi dans son approche psychanalytique. Les amateurs de polars très classiques passeront leur chemin mais les curieux s’offriront ici une aventure hors du commun, surfant sur les arcanes de la mémoire, refoulée ou non, et sur ce qui constitue chacun.

Un album passionnant qu’il ne faut pas rater selon moi !

-

D’autres avis :
LunchOliv’ -

psycho_investigateur 02

psycho_investigateur 05

psycho_investigateur 06

-

Titre : Psycho-investigateur
Dessinateur  : Benoît Dahan
Scénariste : Erwan Courbier
Éditeur : Physalis
Parution : Juillet 2013
144 pages
Prix : 17,90€

 

logo-bd-du-mercrediBD du mercredi chez Mango

9 comments for “Psycho-investigateur – Erwan Courbier / Benoît Dahan

  1. 11 septembre 2013 at 9 h 37 min

    Je ne suis pas fan des dessins, mais l’album a l’air très intéressant et original, je crois que je vais me laisser tenter !

    • 16 septembre 2013 at 20 h 29 min

      J’adorerais lire ta chronique ! :)

  2. 11 septembre 2013 at 13 h 48 min

    Quant à moi c’est plutôt dans le découpage que j’ai aimé cette BD. Benoît Dahan fait preuve d’une bonne dose d’audace dans l’agencement de ses planches, et donne une apparence originale à ses explorations mentales.
    Le dessin m’a paru un peu rigide par contre, mais la colorisation et l’agencement rehaussent bien l’ensemble.
    Pour ce qui est du scénario, je l’ai trouvé intéressant mais un poil prévisible par moments…

    … mais nous avons déjà eu l’occasion d’en discuter.

    • 16 septembre 2013 at 20 h 32 min

      Oui, je suis d’accord, la mise en page est très inventive et colle parfaitement à ce délire mémoriel si présent dans cette histoire ! POur le reste, en effet, nous nous retrouvons plus…ou moins… ;)

  3. 11 septembre 2013 at 21 h 59 min

    En voilà un bel avis qui donne envie…! Je ne sais pas si ça me plairait mais je suis sacrément tentée !

    • 16 septembre 2013 at 20 h 33 min

      Pourvu qu’il y ait d’autres tentateurs ! ;) Je sais que tu ne résistes pas au harcèlement ^^

  4. 12 septembre 2013 at 4 h 24 min

    Il me semble très ambitieux, cet album, non? Pas facile sûrement d’illustrer ce qui peut se passer dans la mémoire des autres et même de la sienne propre! Mais si tu dis qu’il est passionnant alors je l’ajoute à ma liste des indispensables à lire, d’autant plus que les pages que tu montres ne me déplaisent pas!

    • 16 septembre 2013 at 20 h 40 min

      Pas si ambitieux que ça car le sujet est abordé de manière simple à travers une enquête classique. Et donc finalement, ça ne donne pas un truc lourd et intello. Pas besoin d’être expert en psycho pour dénouer le fil de cette histoire ! :) Bref, je serais ravie que nous le propose pour un de tes mercredis !

  5. 13 septembre 2013 at 21 h 32 min

    Je suis déjà curieux de le relire pour bien faire travailler ma mémoire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *