Green blood, tome 1 – Masasumi KAKIZAKI

Green-Blood t1 01Au sein de Manhattan, dans le quartier de Five points, nous suivons l’histoire de 2 frères, Luke et Brad Burns. Nous sommes à la fin du 19ème siècle, dans le sixième district de New York, connu pour sa misère et sa violence. Un quartier à part où atterrissent les plus pauvres, condamnés à l’esclavage, la prostitution ou la misère extrême. La violence fait force de loi et les gangs tiennent le quartier avec la complicité de la police. Malgré les difficultés, Luke Burns tente de survivre en toute honnêteté. Il travaille sur les docks pour un salaire de misère et n’hésite pas défendre les plus faibles, quitte à prendre des risques. Son frère aîné semble, de son côté, peu enclin à trouver du travail et trainaille en vivant aux crochets de son frère. Sauf que la nuit, en secret, Brad se fait tueur pour le compte du gang des Grave Diggers. Il a pour nom Grim Reaper…

Voici encore un excellent seinen des éditions Ki-oon qui nous emmène cette fois-ci au cœur de New York, dans une époque et un quartier bien loin du rêve américain. Si Luke est prêt à se battre pour ses rêves (acheter avec son frère une terre dans l’ouest américain), de nombreux autres exilés irlandais ont succombés à Five points : criminalité, meurtres en public, viols, … Il ne fait pas bon vivre, si on réussit à survivre. La pègre domine et fait régner la loi du plus fort. De fait, deux gangs se partagent la main mise du quartier : l’ancien gang des Grave Diggers qui se voit en perte de vitesse au profit des Iron Butterfly, pour le plus grand bonheur des policiers dont on achète la protection et la liberté de tout faire.

Green-Blood t1 03

Entre rêve américain et désespoir, l’ambiance est extrêmement bien brossée et nous plonge sans fausse note dans une époque réaliste qui tient du western sombre. Les deux personnages principaux sont très attachants malgré leurs différences. Luke offre une candeur et un optimiste rafraichissant dans ce climat délétère tandis que son frère Brad, derrière des apparences de tueur sans morale, cache un esprit torturé par la vengeance. D’autres personnages secondaires enrichissent le récit, comme Emma la prostituée au grand cœur ou Kip, le fils frustré d’un chef de gang qui cherche une place qu’il n’a pas mérité. L’histoire se met en place avec beaucoup d’énergie et de nombreuses pistes sont déjà ouvertes à l’issue de ce premier tome. Dans cette ville, pas encore touchée par la modernité, on retrouve aussi ce qui fait l’essence du western : la culture cow-boy avec ses armes, ses règlements de comptes, les baraques en bois, les tenues vestimentaires.
Les japonais ont l’art et la manière de se projeter dans des civilisations autres que la leur et c’est avec succès que l’on notera la partie historique de cette histoire, qui fera également penser à Gangs of New York, le film de Scorcese. Le bidonville de Five points a réellement existé et Green Blood nous rappelle que les émigrés qui s’y exilèrent, essentiellement irlandais suite à la grande famine du pays, connurent des conditions de vie plus que difficiles. On se joue de leur naïveté de nouveaux arrivants pour les vendre à des bordels ou pour les asservir, on les dépouille du peu qu’ils ont, quitte à les assassiner, on leur refuse certains emplois et on leur réserve les travaux les plus pénibles.

Le dessin, à l’image du scénario, s’avère fort sombre. L’auteur joue beaucoup sur les ombres  et amplifie la force des scènes de violence par un cadrage judicieux et un encrage appuyé. Le trait se fait soigné et très fin. Les détails sont travaillés et les décors rendent au plus juste l’époque. Bref, c’est de toute beauté, dans son genre.

Série courte en 5 tomes, Green Blood s’annonce déjà comme un manga de qualité. On retrouve la violence déjà présente dans Rainbow, une série précédente de l’auteur dans l’univers carcéral qui ne faisait pas dans la dentelle, et on se réjouit d’avance d’une narration maîtrisée qui devrait nous conduire dans les pires bas-fond de Manhattan. Une ambiance malsaine qui laisse pourtant, ici aussi, la porte ouverte à une touche d’espoir.
Un manga entre clair et obscur que les amateurs d’histoires sombres devraient aimer sans aucun doute ! A ne pas rater donc !

-

Lien :
- Preview

D’autres avis :
ZaelleYvan -

Green-Blood t1 02

Green-Blood t1 04

Green-Blood t1 05

-

Titre : Green Blood, tome 1
Auteur : Masasumi KAKIZAKI
Éditeur : Ki-oon
Parution : Juillet 2013
224 pages
Prix : 7,65€

logo-bd-du-mercredi
chez Mango

18 comments for “Green blood, tome 1 – Masasumi KAKIZAKI

  1. Mo
    2 octobre 2013 at 11 h 03 min

    Cinq tomes c’est acceptable. Je suis tentée. J’attends que la série avance un peu sinon (je me connais) je ne la finirais pas ^^

    • 10 octobre 2013 at 12 h 26 min

      Plus qu’acceptable ! Le deuxième tome vient de sortir et je ne devrais pas tarder à le lire :)
      Je te dirais si ça continue de valoir le coup !

      • Mo
        10 octobre 2013 at 17 h 49 min

        Je veux bien ! Merci ;)

        • 19 octobre 2013 at 23 h 09 min

          Et bien écoute, le tome 2 a été dévoré dans la foulée. Et c’est toujours trop bien ^^ Je continue de te le recommander chaleureusement !!

  2. Coccinelle
    2 octobre 2013 at 11 h 06 min

    Voici une série qui va m’intéresser et qui entrera bien dans un ou deux challenges ! Et puis j’aime bien aussi les séries de Ki-oon. Bonne journée.

    • 10 octobre 2013 at 12 h 27 min

      C’est vrai que ki-oon se positionne pas mal sur les seinens et que leur choix est plus qu’intéressant !

  3. 2 octobre 2013 at 14 h 27 min

    Pour la néophyte que je reste, tout ça me semble encore un peu « too much »… Je vais y arriver tu crois à m’intéresser au manga…?

    • 10 octobre 2013 at 12 h 33 min

      Too much ? Rhaaaaa ! Trop violent pour toi ?

  4. 2 octobre 2013 at 18 h 43 min

    Je n’aurais jamais cru que c’est un manga, à voir les images que tu nous proposes ! J’aime beaucoup le dessin.

    • 10 octobre 2013 at 12 h 35 min

      Ah, je suis ravie de te surprendre !

  5. 2 octobre 2013 at 21 h 23 min

    Longtemps que je n’avais pas été tenté par une nouveauté manga. Pas à dire tu sais y faire pour donner envie quand tu as aimé.

    • 10 octobre 2013 at 12 h 36 min

      Ouiiiiiiiiiii ! J’ai trop aimé ^^ Le tome 2 vient de sortir, c’est une bonne raison supplémentaire, non ?

  6. :)
    3 octobre 2013 at 13 h 21 min

    C’est très tentant ;) ))

    • 10 octobre 2013 at 12 h 36 min

      C’est bien le but ! ;)

  7. 4 octobre 2013 at 10 h 18 min

    Les dessins sont en effet superbes mais l’histoire me rebute un peu!

    • 10 octobre 2013 at 12 h 38 min

      C’est-à-dire ? Tu l’as trouve trop violente, peut-être ?

  8. 5 octobre 2013 at 16 h 50 min

    J’ai également beaucoup aimé ce premier tome… et quel dessin !!!

    • 10 octobre 2013 at 12 h 39 min

      J’ai vu ça :) J’ai été bluffée par la qualité des graphismes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *