Le soufflevent, tome 1 – Andoryss / Collette

soufflevent t1 01Sacha est pilote pour l’Aéropostale express. Sa mission : acheminer le courrier entre New Pearl et Alexandrie. Sauf que cette fois-ci, c’est une jeune fille et son drôle de chat noir qui se sont invités en plus dans la cargaison. Elle dit devoir devoir se rendre à tout prix à Alexandrie. Si son vieux collègue s’est laissé émouvoir, Sacha ne veut rien entendre : c’est interdit de prendre des passagers ! Après une bonne nuit de sommeil, Sacha reprend la route et accepte malgré lui de conduire Coline et son chat Typhon à Alexandrie. Mais quand son avion est attaqué par un zeppelin militaire, son vol prend une tout autre envergure. Pourquoi l’armée est-elle prête à défier les lois pour récupérer Coline ? Quel secret Coline cherche-t’elle à préserver ?

Le Soufflevent nous emporte sans crier gare dans une aventure fantasy aux touches steampunk particulièrement efficace. Nous allons rapidement découvrir que Coline est la fille d’un climato-généticien, célèbre pour ses nombreuses créations. La dernière en date : le soufflevent, une chimère capable de dompter les vents qui attise les convoitises. Au point qu’on veuille s’en emparer à tout prix. Le père de Coline, qui a refusé de vendre cette arme dangereuse, a été assassiné et désormais sa fille en fuite tente de déposer au plus vite le brevet en son nom à Alexandrie. Si Sacha emmène tout d’abord Coline de mauvaise grâce, il va rapidement s’attacher à la jeune fille. Pris à parti dans une course poursuite qu’il mène de main de maître à bord de son avion, il va s’engager bien plus qu’il ne l’avait prévu au départ dans la protection de la jeune fille. Aidé par le pouvoir du soufflevent mais aussi par Typhon, une autre chimère paternelle, qui se présente sous la forme d’un chat volant et parlant, notre équipée va avoir fort à faire pour se sortir d’affaire.

Ce premier tome s’avère une excellente surprise et se trouve mené tambour battant par ses auteurs qui ont l’art et la manière de nous faire découvrir ce nouvel univers qui, bizarrement, m’a fait penser à Miyazaki. Nous sommes pourtant loin du monde poétique du cinéaste japonais mais un certain onirisme se dégage de cette histoire où le vent s’apprivoise et où les jeunes filles entament une quête personnelle. De fait, Coline est seule face à ceux qui les menacent et l’arrivée impromptue de Sacha dans sa vie va pousser les 2 adolescents à s’apprivoiser et à se faire confiance. Si la narration laisse la place à quelques temps morts, prétextes à des retours sur le passé explicatifs, le rythme de ce premier tome s’avère trépidant et il serait dommage de s’en plaindre tant la narration est maitrisée. Si de prime abord, le scénario semble assez établi, le monde imaginé par les auteurs surprend. Tout se passe pour le moment majoritairement dans les airs et nous aurons le loisir de découvrir des navires géants voguant dans le ciel, des pirates qui conduisent des vaisseaux volants et un service d’aéropostale respecté par tous.
Le dessin de Xavier Collette se fait très lumineux et son trait fait montre d’une certaine rondeur, douceur qui donne un aspect onirique à cette histoire.

Je vais peut-être vous surprendre en vous annonçant que cette série, prévue en 4 tomes, est destiné à la base aux enfants. Pour autant, Le Soufflevent s’avère une série lisible par le plus grand monde et les adultes sauront à leur tour apprécier l’ambiance de cette aventure fantasy qui nous offre des personnages attachants (et un début d’idylle !) au cœur d’un monde original qui devrait se développer dans les tomes suivants. Une histoire efficace soutenue par un travail graphique spectaculaire à découvrir !
Dès 12 ans.

-

Lien :
- Préview

 

soufflevent t1 04

soufflevent t1 02

soufflevent t1 03

-

Titre : Le Soufflevent, tome 1 : New Pearl – Alexandrie
Scénariste : Andoryss
Dessinateur : Xavier Collette
Éditeur : Delcourt, Jeunesse
Parution : Janvier 2014
48 pages
Prix : 13,95€

logo-bd-du-mercrediChez Mango

10 comments for “Le soufflevent, tome 1 – Andoryss / Collette

  1. Mo
    29 janvier 2014 at 10 h 28 min

    Je note pour plus tard. Mon grand troll me semble encore un peu petit pour partir dans cette aventure mais compte tenu de ses gouts actuels, je pense que ça pourrait lui plaire. On verra comment les gouts de mon petit lecteur évolue d’ici là ;)

    • 31 janvier 2014 at 0 h 03 min

      Ouep, c’est un peu tôt pour chez toi !

  2. 30 janvier 2014 at 1 h 11 min

    Pas fan de la fantasy et du steampunk en BD mais là j’avoue que je serais prête à changer d’avis… C’est très beau en tous cas !

    • 31 janvier 2014 at 0 h 04 min

      Prête à changer d’avis… y’a plus qu’à !!

  3. 30 janvier 2014 at 7 h 13 min

    Magnifique tout ça ! Je vais attendre que la série avance un peu avant de me lancer mais je suis tenté.

    • 31 janvier 2014 at 0 h 04 min

      Pas de date encore pour la suite de la série… Patientons !

  4. Mango
    31 janvier 2014 at 14 h 09 min

    Je ne suis pas habituée à lire des BD de ce genre mais pourquoi pas essayer? Ceci dit, les couleurs me semblent un peu agressives, non?

    • 2 février 2014 at 14 h 10 min

      C’est une bd destinée aux adolescents de prime abord donc très facile d’accès. Je n’ai trouvé les couleurs agressives, au contraire. Je trouve que c’est plutôt doux et l’aspect « lissé » du trait, l’absence d’arête accentuent un peu plus sa douceur et sa fluidité.

  5. 1 février 2014 at 0 h 29 min

    Oh, mais ça a l’air super chouette ! Adjugé, vendu. :-)

    • 2 février 2014 at 14 h 13 min

      Vendu, déjà ?! Sans même avoir besoin d’insister ? ça me va parfaitement ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *