Rédemption – Matt Lennox

redemption 01Leland King sort de prison après 17 ans d’enfermement. Il retourne chez les siens, dans une petite ville de l’Ontario, qui vit encore sous la coupe de la religion et de sa morale bien pensante. C’est d’ailleurs son beau-frère, pasteur de son état, qui le prend en charge et l’aide à se réinsérer. Leland dégotte un petit boulot d’ouvrier et de charpentier sur un chantier et s’installe à proximité de la maison familiale. Il vient régulièrement voir sa mère, qui se meurt tout doucement, tout en supportant l’accueil très froid de sa sœur qui ne semble pas lui pardonner son passé et la surveillance implicite de son mari. Seul Pete, son neveu de 18 ans, tente de lier connaissance en faisant fi des préjugés.

De fait, difficile de se réinsérer lorsque tout le monde vous regarde d’un mauvais œil. Sa famille qui ne dit rien mais dont l’accueil semble manquer singulièrement de chaleur, les flics du coin qui ne voient en lui qu’un futur fauteur de troubles, ses collègues qui ne lui font pas confiance.

« Il était sorti de prison, mais son existence restait sous la coupe de ces hommes avec leurs insignes et leurs armes à feu. Il avait été naïf de croire qu’il pourrait en être autrement. »

Pourtant, Leland semble tout disposé à mener une vie paisible, loin des ennuis. Il loue un petit studio en ville, redécouvre les joies de se promener simplement en ville et fait même la connaissance d’une jolie serveuse au café où il prend ses habitudes. Un gars discret comme un autre donc, qui a décidé de se passer de l’alcool et de fuir ses anciennes mauvaises fréquentations. C’est une lutte quotidienne qu’il compte bien remporter.

« On ne se rachète pas du jour au lendemain. Plutôt jour après jour. Par ses actes, par ses pensées, par ses prières. »

Las, ce sont pourtant ses anciens amis qui vont le faire faillir et entraîner notre homme dans une spirale bien malgré lui.

« Il était fatigué parce qu’il se sentait infiniment soulagé. Soulagé de renoncer aux efforts qu’ils s’étaient imposés. »

Comme son titre l’indique, c’est le roman de la rédemption. Auteur d’un crime qui se dévoilera peu à peu, Leland cherche le pardon de ses proches. Il porte le poids de ses choix, de ses erreurs qui se manifestent encore aujourd’hui d’une certaine façon et se rappellent à son bon souvenir : Stan, le flic désormais à la retraite qui l’a autrefois arrêté et qui voit un lien entre son retour et le meurtre d’une jeune femme, le visage fermé et hostile de sa sœur qui semble cacher en son sein d’autres souffrances, des habitants de la ville qui eurent leurs rôles à jouer autrefois, d’anciens complices qui se plaisent à se mettre sur sa route. La narration se fait lente et prend le temps de poser l’intrigue, l’atmosphère devient peu à peu lourde et le lecteur ne peut qu’absorber le conflit intérieur qui mine l’ancien criminel. L’auteur fait un portrait réussi d’une ville imprégnée par la bonne vieille morale chrétienne qui, tout en prêchant le pardon, le refuse à ceux qui se repentent. Mais Leland est coupable, tout comme le sont ses proches ou les habitants de la ville. Coupable d’un crime de vengeance, coupable d’avoir cru à une possible rédemption, coupable d’avoir dévoilé le secret de famille qui est à la base de son acte.

Qu’on le veuille ou non, le mal est là, tapi dans un coin sombre, prêt à vous dévorer. Finalement, la rédemption n’existe pas ou tout du moins, pas dans la forme que l’on espère.
Avec ce premier roman, Matt Lennox signe un roman fort et authentique sur la notion de péché et de pardon, sur le Bien et le Mal. Loin d’être une grande fresque détonante, le récit se joue d’une psychologie toute en nuances qui laisse aussi place à un décor et une atmosphère marquante.
Un vrai roman noir en somme qui a su revisiter un sujet classique tout en lui offrant une belle ampleur !

-

D’autres avis :
AnneClara -

-

Titre : Rédemption
Auteur : Matt Lennox
Éditeur : Albin Michel
Parution : Février 2014
432 pages
Prix : 22€

7 comments for “Rédemption – Matt Lennox

  1. 29 avril 2014 at 21 h 30 min

    Je lis ton billet en diagonale car je pense finir de rédiger mon avis sur ce livre demain. Mais à ce que j’ai vu, nous avons un avis plutôt similaire. J’ai trouvé la thématique de la rédemption très bien traité et l’auteur a définitivement du potentiel. Mais il m’a quand même manqué quelque chose pour en faire un grand roman…

    • 22 mai 2014 at 21 h 56 min

      Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi. Un bon roman mais pas exceptionnel non plus. Un auteur à suivre dans tous les cas !

  2. 29 avril 2014 at 22 h 09 min

    Tu es convaincante…! Je crois qu’il pourrait me plaire !

  3. 29 avril 2014 at 23 h 13 min

    Je connaissai pas…mais il a vraiment l’air bien, je vais de ce pas l’ajouter à ma PAL!!

  4. 7 mai 2014 at 8 h 10 min

    Le thème est assez classique en effet mais semble bien traité ! Merci pour la conseil, c’est noté :-)

  5. 15 mai 2014 at 1 h 27 min

    Il me tente… mais j’ai peur du côté « religion » que j’ai lu à certains endroits… je me trompe??

    • 22 mai 2014 at 22 h 38 min

      Même si elle a une part dans cette histoire, je n’ai pas trouvé que la religion soit vu de manière positive. Au contraire, elle n’est pas vraiment glorifié dans ce roman. Les catholiques prêchent le pardon et finalement ici, ils sont les derniers à offrir le pardon à celui qui a péché…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *