Enola et les animaux extraordinaires, tome 1 – Thibaudier / Chamblain

enola t1 01Le curé du village s’interroge. La nouvelle gargouille qui a été installée sur le toit de l’église pour évacuer les eaux de pluie pose problème. Elle se tourne toutes les nuits sur son socle et arrose, de fait, les passants qui passe le seuil de l’église ! Le sculpteur de la gargouille a beau revenir la sceller sur son socle, rien n’y fait, elle continue de se tourner. Alors que le prêtre menace de la supprimer définitivement, le sonneur de cloches propose de faire appel à une vétérinaire un peu spéciale : Enola. Prévenue par pigeon voyageur, la petite jeune fille vient ausculter la gargouille.

Spécialiste des animaux extraordinaires, Enola étudie toutes sortes de créatures, comme ce phénix enrhumé qui n’arrête pas de renaître de ces cendres ! Le problème de la gargouille ne lui fait pas peur et c’est sûre d’elle qu’elle vient enquêter sur cet étrange phénomène. Pourquoi la gargouille se tourne-t-elle toutes les nuits ? Que cherche-t-elle à voir ? Pourquoi son ventre gargouille-t-il ? Est-ce qu’elle a le vertige ?
Après une tentative infructueuse de changer le lieu de résidence de la sculpture, c’est en pistant cette dernière en pleine nuit que Enola parviendra à découvrir la raison qui trouble notre animal en pierre.

C’est Joris Chamblain, que l’on connaît bien pour sa série génialissime Les carnets de Cerise qui a imaginé cette curieuse enquêtrice. Enola, sortie d’on ne sait où et qui sait parler et comprendre toutes sortes de créatures. Ce n’est pas son fidèle assistant, le chat Maneki qui dira le contraire, toujours collé à ses basques ! Nous sommes dans une époque indéterminée, à l’ambiance steampunk, où le surnaturel se mélange au quotidien, tout en apportant de nombreuses touches humoristiques, notamment par le biais de Maneki. Gaffeur et portant un peu la poisse, il porte plutôt mal son nom, en sachant que Maneki-neko est le nom des chats porte-bonheur que l’on trouve en Asie.
A l’illustration, nous retrouvons Lucie Thibaudier. Les deux auteurs avaient déjà travaillés ensemble sur la sympathique série Sorcières, sorcières. On retrouve son trait doux et rond qui convient parfaitement à l’univers déployé. La belle mise en couleurs souligne la délicatesse de son trait et se joue à merveille des alternances de jour et de nuit.

Du haut de ses 10 ans, Enola est un personnage sympathique qui saura séduire les petits lecteurs dès 6 ans par sa débrouillardise et son optimisme. Toujours prête à aider les créatures les plus extraordinaires, elle fonce sûre d’elle et nous embarque à  sa suite sans sourciller !
Premier album album d’une série prometteuse, Enola et les animaux extraordinaires rejoint le catalogue de La Gouttière qui s’était déjà fait remarqué par ses nombreux albums jeunesse avec ou sans paroles, pour les tout petits. Ce nouveau développement vers la tranche d’âge supérieure témoigne d’un beau dynamisme envers la bande dessinée jeunesse, pas toujours très bien suivi, ni très qualitatif. On ne peut que saluer d’autant plus, l’arrivée d’une nouvelle héroïne !

-

D’autres avis :
Mo’ -

-

enola t1 02

enola t1 03

-

Titre : Enola et les animaux extraordinaires, tome 1 : la gargouille qui partait en vadrouille
Scénariste : Joris Chamblain
Dessinateur : Lucie Thibaudet
Éditeur : Éditions de la Gouttière
Parution : Janvier 2015
32 pages
Prix : 10,70€

9 comments for “Enola et les animaux extraordinaires, tome 1 – Thibaudier / Chamblain

  1. 9 février 2015 at 13 h 28 min

    Il attend sagement sur mon bureau cet album. Il sait que son tour viendra, et très rapidement !

  2. 9 février 2015 at 16 h 37 min

    J’avais bien apprécié Sorcières sorcières, et celui-là me tente bien ! :)

  3. 9 février 2015 at 17 h 55 min

    Il a l’air bien sympa cet album !

  4. 12 février 2015 at 6 h 49 min

    J’adore les Carnets de Cerise, je note donc ce titre-là qui m’a l’air bien sympathique.

  5. 23 février 2015 at 23 h 48 min

    Un joli moment de lecture et une chouette petite héroïne ! Il faut que j’en parle d’ailleurs ! ;-)

  6. 16 mars 2015 at 10 h 44 min

    J’ai lu de jolies choses sur cette BD là ! Je note !

    • 28 mars 2015 at 13 h 38 min

      J’espère que ça n’est que le début d’une longue série ! ;)

  7. 31 mars 2015 at 6 h 47 min

    C’est un des seuls titres des éditions de la Gouttière pour lequel la magie n’opère pas. Si jamais tu as l’occasion de lire Nora, le tout dernier qui sortira fin Avril, n’hésite pas c’est une pépite.

    • 21 avril 2015 at 11 h 26 min

      Ah; c’est dommage… qu’est ce qui t’a gêné ?
      J’ai bien repéré Nora et j’espère pouvoir le lire prochainement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *