Last hero Inuyashiki, tome 1 – Hiroya OKU

last_hero_inuyashiki_01Ichiro Inuyashiki est un modeste père de famille de 58 ans. Il vient seulement de réussir à offrir une maison à sa femme et à ses 2 enfants adolescents. Malheureusement, tout ce que fait cet homme est prétexte à être critiqué par sa famille. Vieux avant l’âge, se distinguant par son manque de courage et sa banalité, il est loin d’être un exemple pour ses enfants qui le méprise. Finalement, personne ne semble faire grand cas de sa personne. Aussi, quand le médecin lui annonce qu’il a un cancer en phase terminale, Inuyashiki peine à trouver le bon moment pour l’annoncer à ses proches. Finalement, es-ce qu’ils auraient été tristes de l’apprendre ? Est-ce qu’ils auraient pleuré ? Rien n’est moins sûr…
Désespéré,  Inuyashi quitte la maison le temps d’une nuit en compagnie de sa chienne.
C’est là que tout va basculer. Avec un autre jeune homme présent au même endroit, Inuyashiki va être la victime d’un crash de vaisseau spatial extraterrestre. Pour cacher leur passage sur notre terre, ils vont réparer à leur façon les dégâts et rétablir l’apparence physique des 2 victimes. Inuyashiki a été reconstruit mais il n’est plus humain…

Avec Last hero Inuyashiki, c’est le grand retour du célèbre auteur de Gantz ! Et quel retour ! Cette histoire d’un salarymen mal dans sa peau, mâtiné de science-fiction est une vraie réussite !
Un antihéros faible, malade, marqué par le malheur et le rejet qui, suite à un accident, se retrouve confronté à une énième catastrophe. Un loser pitoyable qui va pourtant peut-être tirer son épingle du jeu. On le suit dans le pathétique de sa vie. On compatit pour lui avant de découvrir avec ses yeux l’incompréhensible : il est devenu un cyborg ! Une situation effrayante qu’il va devoir apprivoiser, cacher aussi à sa famille, avant de la comprendre lui-même.
Il n’est donc plus un homme. Mais qui est-il désormais ? Quel est le but de sa vie ? Est-il toujours nécessaire de se battre pour faire vivre sa famille ? La robotique a mis à distance la maladie. Il a retrouvé la forme de sa jeunesse. Il est même devenu fort, très fort même. Que faire de cette puissance ? Un banal fait divers va le mettre sur la voie : Un sans-abri qui passe la nuit dans un parc se fait agresser par une bande de sales gamins bien décidés à s’amuser en cassant du SDF. L’intervention de Inuyashiki va être capitale et va être le déclencheur d’une vocation de héros.

last_hero_inuyashiki_04

Hiroya OKU nous décrit à nouveau un Japon sans concession où la haine, la violence, le mépris sont les maîtres mots. Que ce soit pour évoquer le clivage entre les différentes générations, la difficulté de s’épanouir dans un travail quelconque, la rue qui nous attend lorsque l’on perd son travail, la réussite exigée par sa famille et le corps social, le pouvoir des réseaux sociaux, l’auteur n’hésite pas à dénoncer le manque d’humanité qui touche nos sociétés. Et c’est en faisant d’un cyborg le héros de son histoire qu’il souligne cette propre absurdité : devenu un robot, Inuyashiki décide de faire le bien pour retrouver sa part d’humanité et prouver aux autres qu’il est digne de respect.

Faire d’un vieillard malade et rejeté, sans volonté, le héros d’une nouvelle série de science-fiction, voilà qui est surprenant. Pourtant, c’est une vraie machine de guerre qui se cache sous ses traits usés et fera le choix de défendre les opprimés. La suite s’annonce prometteuse car si Inuyashiki se tourne du côté du bien, qu’en sera-t-il de l’autre jeune homme victime des extraterrestres… ?  Les rebondissements à venir mettront sans aucun doute du piquant dans cette quête salutaire.
Le traitement graphique se veut très réaliste. La précision des traits (rides du personnage, plis des vêtements, détails mécaniques) rendent le quotidien dans sa vérité la plus crûe, avec l’appui de la technique 3D.

Bien qu’il soit encore un peu tôt pour crier au chef d’œuvre, Last hero Inuyashiki annonce sans conteste une œuvre plus qu’intéressante. Prenant à contrepied les codes habituels du manga en mettant en scène un héros d’un âge avancé et à la pleutrerie actée, Hiroya Oku se lance dans une série encore en pleine phase d’exposition. Action et combats à tout va ? Réflexion existentielle d’un vieillard qui cherche à justifier son existence ? La suite nous dira comment l’auteur réussira à faire l’équilibre entre ces 2 aspects, ô combien excitants !

-

D’autres avis :
Sandrine -

-

last_hero_inuyashiki_02

last_hero_inuyashiki_05

last_hero_inuyashiki_03

-

Titre : Last Hero Inuyashiki, tome 1
Auteur : Hiroya Oku
Éditeur : Ki-oon
Parution : Septembre 2015
212 pages
Prix : 7,90€

14 comments for “Last hero Inuyashiki, tome 1 – Hiroya OKU

  1. jerome
    17 octobre 2015 at 9 h 14 min

    L article donne envie , je vais essayer et je vais faire une heureuse. je deviens fan de manga

    • 7 novembre 2015 at 15 h 01 min

      Tant mieux ! il y a des choses passionnantes à découvrir en manga ! C’est beaucoup plus intelligent que certains ne pensent :)

  2. 17 octobre 2015 at 13 h 45 min

    J’espère qu’il poursuivra dans cette voie, celle des personnages et de la critique sociale, et que les combats de cyborgs ne prendront pas le dessus

    • 7 novembre 2015 at 15 h 04 min

      J’espère aussi ! Mais je ne m’en fais pas trop, je dois dire :)

  3. 17 octobre 2015 at 20 h 10 min

    Encore du mal avec les mangas, il me faut du plus classique

  4. 18 octobre 2015 at 14 h 44 min

    ça a l’air drolement intéressant, plein de questions existentielles et de surprises en tous genres ! Je le note !

    • 7 novembre 2015 at 15 h 06 min

      ça reste un premier tome, il faut voir comment ça se développe mais ça semble super prometteur !!

  5. 23 octobre 2015 at 8 h 25 min

    J’avais vu la 1ère de couverture je ne sais plus où et je l’avais trouvée sympa. Je vois que l’histoire l’est aussi, je note.

    • 7 novembre 2015 at 15 h 08 min

      Note et surligne ! ;) Moi, j’attends la suite avec impatience !

  6. 16 janvier 2016 at 10 h 47 min

    Très bon article ça donne envie même si je l’ai déjà lu ;)
    Tu soulève des point que je n’ai pas relevé mais je suis tout à fait d’accord avec ce que tu retiens de ce premier tome. Malheureusement j’ai écris mon billet après avoir lu le deuxième tome et ce dernier m’a beaucoup déçu parce que il est bien moins original et on y retrouve des éléments déjà vu et revu dans ce genre de manga. As-tu lu le deuxième tome depuis ce billet ? qu’en as-tu pensé ?

    • 6 mars 2016 at 17 h 13 min

      BOn, je réponds un peu tard à ton commentaire…
      Je viens de lire le tome 3 et je trouve cette série toujours aussi intéressante. Oui, c’est vrai que l’on retrouve des éléments connus mais je trouve que ça n’enlève rien à la réflexion sous jaçente qui se fait jour dans cette série. Le tome 3 est très étonnant aussi : il ne parle pas du tout du jeune homme du tome 2. Du coup, toujours envie de poursuivre pour voir où tout ça va nous mener !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *